AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une petite excursion [ Pv Etsuko - BTLFA ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une petite excursion [ Pv Etsuko - BTLFA ]   Ven 28 Aoû - 11:07

Tous des endormis, tous, sans exception. Leur corps gisant sur le sol ou dans leur plumard ou n'importe où. Ils semblaient avoir été endormis sur place avant même de pouvoir s'en apercevoir. J'avais déjà croisé un chauffard endormit sur son volant à deux dents de klaxonner. J'avais vu une jeune mère allongée contre son fils son sac sous elle, ses oranges étalées sur le sol avec un petit jardin de laitue. C'était assez comique et troublant à la fois. Pourquoi tant d'endormis ? La question se posait mais tant pis je faisais avec. Au moins je pouvais marcher librement, seul problème je me sentais légèrement différent, trop différent, les particules spirituelles semblaient être beaucoup plus nombreuses. L'endroit me semblait plus que familier et je n'avais aucun doute sur la réponse à cette question qui se formait dans ma tête. J'étais à la Soul Society. Comment y étais-je arriver ? Je n'en avais aucune idée. La ville aussi semblait avoir été transporté dans le Rukongai. Horrible lieu qu'il était, je n'osais imaginer ce qu'on aurait pu faire de moi si j'étais rester bien longtemps dans cet endroit. Cet amas de crétins nouveau mort qui ne pensait qu'à leur survie. Bon je les comprenais mais bon, fallait pas pousser le bouchon.

Enfin il fallait à présent que je détermine où aller et que faire. Rester là me semblait inintéressant et ennuyant à mourir, je voulais aller au contact, tel l'extraterrestre allant voir la race sous évoluée des humains. Peut-être leur ferais-je le coup du doigt pour dialoguer, ou peut-être pas ... Rien que de penser avoir un contact avec ces crétins de poisseux me donnait des frissons dans le dos. Il fallait à tout prix que je les évite. Mais alors que pouvais-je faire ? La seule idée qui me vint alors en tête fut de me balader en trouvant la réponse ensuite. Après tout si ces gens étaient aussi attardés, il se pourrait qu'ils finissent par me vénérer comme le dieu que je suis. Enfin, encore une fois c'était une façon de parler. Mais pouvait-on toujours espérer, après tout l'espoir est une chose naturelle que l'Homme essaye d'avoir pour ne pas sombrer dans tout ce qu'il ne faut pas : désespoir, solitude, dépression, pessimisme et tout ce tralala peu intéressant pour moi. Enfin bref, à l'aventure compagnon et ne te fais pas prier.

Sortant de ce qui me semblait la ville de Karakura je me retrouvai au Rukongai. L'endroit n'avait toujours pas changer, aussi désolant et désolé. C'en était ... désolant ? Non, plus navrant ou désespérant. Tandis que les shinigamis vivaient dans de belles maisons ou que sais-je, ces habitants vivaient dans des maisons de fortune, des bouts de bois collés l'un à l'autre tentant désespérément d'empêcher le vent de souffler à l'intérieur de la maison peu garnie et peu décorée. L'injustice ne faisait aucun doute mais que pouvais y faire ces pauvres habitants n'ayant pas les moyens de faire quoique ce soit. Enfin ce n'était pas tout mais j'avais à faire. Ce n'était plus mon problème, moi on m'en avait jeté de ce monde, me retrouvant à la dérive sans avoir le moindre doute de ce que je pourrais faire dans ce monde de misère remplit d'humains vivants toujours plus dégénérés les uns que les autres. Enfin bref, en avant toute.

Je m'avançais peu à peu, restant aux abois, prêt à déguerpir si on me voyait et si on m'interpellait, je n'avais aucune intention d'avoir un contact non désiré. Si il y avait contact, j'en serais à l'origine et non la victime. Je me tenais prêt, prêt à bondir, déguerpir, fuir et tout ce qui y ressemble et pouvait me faire agir contre une quelconque discussion avec un ou une petit curieux. Bref je rasais presque les murs me faisant le plus discret possible pour pas être vu. Je passais par des petites ruelles sombres assez étroite pour que je ne sois pas suivit. J'avais fini par grimper sur les toits pour poursuivre ma route en toute tranquillité. Ce fut après quelques minutes que je finis par me retrouver au Sereitei, enfin, les premières ruelles. La différence entre les deux ne faisait aucun doute, tout blanc tout neuf nul doute que cela était bien entretenu. C'était dégoutant et révoltant. Il fallait se rebeller, tous avec moi ! Enfin non pas encore. Bref ...

Comme d'habitude depuis mon arrivée ici je longeais les murs en étant le plus discret possible, j'avais déjà croisés deux shinigamis à moitié bourrés rentrant dans leur quartiers en chantant joyeusement mais totalement faux. Quel horreur pour les oreilles, c'était abominables mais bon, au moins ils ne m'avaient pas vu. Je continuais donc ma route, me cachant parfois pour ne pas être repéré, que deviendrais-je si on m'apercevait ? Je serais pourchasser et tuer, peut-être même torturer, je perdrais tout mon coton, ah l'horreur, non je ne pouvais pas penser à ça. J'aimais prendre des risques et je savais m'en réchapper, après tout j'étais immortel, mieux qu'Highlander ou que son sosie car oui même la tête coupée je seras encore vivant. Arrivant à un croisement je regardai un peu partout tel un enfant traversant une rue pour la première fois. Je n'apercevais rien mais traverser ce carrefour allait être dangereux pour moi. Me disant à haute voix pour me donner un peu de courage je me dis :


Allez courage, on se fait pas attraper, on se fait pas attraper. Go go go.

Je m'élançai alors, courant le plus vite possible sur mes deux petites pattes en coton avant de rejoindre l'autre côté du carrefour. Fier de moi je ne tardai pas à sourire avant de rire doucement. Je regardai mes arrières pour ne rien y voir, soupirant alors, rassuré d'avoir passer cette première épreuve que renfermait le Sereitei je pris un moment de pause pour souffler un peu. Ce fut à ce moment qu'une ombre plana sur moi, m'entourant de sa sordide couleur noire, encore inconscient de cette présence je dis avec humour sans me douter de rien :

Tiens y'a une éclipse ? J'ai pas penser à prendre mes lunettes de soleil.

Hélas je ne tardai pas à voir que l'ombre ne faisait que m'entourer et décrivait une silhouette. Je me retournai alors lentement mais surement comme si chaque mouvement brusque pouvait être le dernier avant de voir une shinigami me toisant de toute sa hauteur. Miséricorde, c'était la fin. J'aurais du fuir mais mes jambes semblaient ne plus vouloir obéir, si j'avais pu j'aurais surement transpirer. Je n'avais plus le choix, il fallait agir, courir ne servait plus à rien, il fallait établir le contact. Prenant mes appuis je finis par lui sauter dessus en disant d'une voix contente et joyeuse :

Niyaaaaa, c'est toiiii, ça faisait longtemps !

Ma dernière chance, est-ce que cela marcherait ? Je l'espérais sinon j'étais fini de chez fini pour chez Fini et Dolphi, marque non déposé, enfin ... Vous avez compris quoi ...




[ SI ça te va pas dis le moi j'éditerais x3 ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une petite excursion [ Pv Etsuko - BTLFA ]   Sam 5 Sep - 19:31

Sérieux, pépé-Yama, il devient gâteau grave... C'est chiant à la longue, à croire que régner si longtemps sur Soul Society a cogné trop fort sur sa caboche. Bon en même temps, je serais pas trop surprise, mais bon, on fait avec ce qu'on a et bon, j'ai pas grand-chose d'autre, alors donc...


Ça faisait longtemps que je n'étais pas sortie de ma cellule, un petit quoi, quelques deux siècles et demi ? L'air du monde des morts est toujours aussi inintéressant. Ç'en est triste, et étrangement boulversant. J'en avais espéré longtemps, le jour où on allait me libérer, ou simplement me mettre à mort. À force de rester coincée entre quatre murs pendant quelques éternités, ça finit par vous saper le moral. Bref, quelques formalités administratives, et me revoilà déçue par l'extérieur auquel je ne croyais même plus.

Le plus chiant, c'est qu'on ne m'a même pas demandé mon avis quand à ma division. Bon, je savais que libération entraînait retour dans les armées, mais j'espérais au moins une introduction, quelque chose, j'avais manqué un paquet d'informations pendant mon emprisonnement. Mais non, pépé-Yama avait bien d'autre choses à faire, comme signer des doduments, gérer l'administration, mais franchement, à quoi ça sert, un vice-capitaine bon sang ! À croire qu'il ne le savait vraiment pas. Non mais...

Bref, me voici fraîchement débarquée dans la 13e division. Déjà, je m'ennuie à mourir. La surveillance du monde réel, ça aurait pu être intéressant, mais en vue des combats dans la fausse Karakura, les déplacements étaient extrèmement limités par l'entremonde, sans oublier qu'il fallait des dérogations, et un paquet de prolèmes. Bon, au moins, je suis gradée en tant que quatrième siège, mais à part ça, c'est vraiment pas sympa. Les soldats de la division, comme moi, envisagent la situation avec peu d'entousiasme. Déjà, j,ai une mauvaise impression des shinigamis communs de la division, des soudards pervers et habitués à la levée de coude. Mais bon, je crois que la méthode du seau d'eau froide pour retirer les effets de l'alcool, c'est moins efficace qu'on Zanpakutô sous la gorge.

À part ça, j'ai eu une petite conversation avec Kagami, ça faisait longtemps que je l,avais pas vu. Comme je m'y attendais, la longue attente avait complètement dissipé les techniques que j'avais acquises. Tout mon entraînement était à recommencer. Je pouvais encore passer sous shikai, mais pas réfléter une âme de zanpakuto, et celà dit, ça revenait à dire que j,avais perdue mon plus gros atout.

Tout ça pour résumer une semaine depuis ma sortie. Elle n'allait pas me manquer, ma petite cellule.

La nuit tombait depuis maintenant un moment. Comme beaucoup, je cherchais à passer le temps. Bon, la patrouille aux endroits les plus reculés du Seireitei n'était pas la meilleure idée pour fuir l'ennui, mais bon, jouer au Go avec les deux abrutis qui étaient plus haut gradés que moi ne m'enchantait pas. Pas plus que de plaquer des shinigamis lubriques qui essaiyaient de me faire des avances. Bref, tout ça pour dire que je m'étais retrouvée par ici.


Un mouvement sur la gauche attire mon attention. Qu'est-ce que c'était ? Une ombre fugace, un simple petit mouvement. Qu'est-ce que ça pouvait bien être ? Étrange comment je peux me poser des questions qui n'ont pas de sens. Un seul moyen de vérifier, regarder par moi-même. Je n'ai aucune imagination, ce n'est pas elle la coupable, alors qui ? Continuant de m'approcher, je tourne oblique, et là, je tombe sur... sur...
Un pingouin qui parle ?

Il me faisait dos, ne m'arrivant même pas au genou, mon ombre le recouvrant totalement, et il se parlait seul. J'avais la berlue ou quoi ? Pourtant non, il y avait bien un pingouin parleur du genre nounours qui parlait tout seul. Il parlait d'éclipse, et de lunettes de soleil... Un truc pareil pouvait avoir des lunettes de soleil ?

Tiens, il vient de remarquer que je suis dans son dos, ça lui aura pris du temps. Il se retourne lentement, comme si sa vie en dépendait. J,avais vu un paquet de choses dans ma vie et mort, mais ça, jamais. Qu'est-ce que ça pouvait bien être ? En tout cas, ça savait sauter...

Parce qu'il me sauta au cou en criant quelque chose qui ressemblait à ça :

Niyaaaaa, c'est toiiii, ça faisait longtemps !

Pas le temps de réagir, il m'avait prise par surprise. Pas le temps d'esquiver, ou même de tenter de penser à esquisser un geste, il me saute au cou en ouvrant les bras. Le temps que je comprenne ce qui se passait, il venait de se loger au niveau de ma poome d'adam, m'enlaçant.

- ... T'es quoi toi au juste ? ... On se connait ?

Là, je pense enfin a réagir. Empoignant fermement la chose par la peau de ce qui devait être son cou, je la retire d'où elle s'était installée fermement, avant de le laisser pendre à quelques pouces de mon visage, avant de le fixer intensément.

- ... Je crois pas te connaître... en même temps, peut-être bien que je t'ai oublié, deux-cents et quelques années, ça donne un coup sur la mémoire après tout...


[Sorry, j'ai perdu l'habitude ><]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une petite excursion [ Pv Etsuko - BTLFA ]   Mar 8 Sep - 11:26

Apparemment, ma tentative de dernier secours avait marché, loin d'être abattu ou couper en deux, j'étais encore vivant. j'avais réussi à être hors de porté de zanpakutoh et j'étais au corps à corps. Enfin pas pour très longtemps, même si elle avait pas réagit dans le premier mouvement, elle avait finit par m'attraper, me suspendre en me tenant par le cou et me regarder de près pour me demander qui j'étais, enfin, quoi pas qui. Elle avait indiquer son âge à l'approximatif et se demandait presque si elle était pas folle ou plutôt sénile, enfin, qu'elle est plus de mémoire quoi. C'était ma chance, si je ne me loupais pas, je pouvais avoir le meilleur dans ma poche, enfin, c'est ce que je pensais. À vrai dire elle me paraissait un peu naïve et lente d'esprit, très lente même. Généralement on me renvoyait contre un mur, on était surpris de voir un pingouin en peluche s'agiter et toute la panoplie de réaction typique d'être ne connaissant pas les Mod Souls. C'en était lassant, mais là c'en était surprenant. Réfléchissant à ce que j'allais dire, je finis par sortir ce qui m'étais venu en premier à l'esprit :

Moi ? Et bien je suis le neveu de la tante du frère de la tante Ouse. Drôle de nom je l'avoue.

À peine fini ma phrase que je me tortillai dans tout les sens pour ne plus être pendu par le cou. Faut dire, qu'à force et avec le temps, ça faisait mal et ça arrachait nos jointures. Jouant du Matrix ou des plus grand acrobates, je finis par me balancer et me retrouver pendu à son poignet comme un Koala pendu à son arbre ou à un paresseux à sa branche. Ma tête, toujours en contradiction avec le corps, restait entre ses fins doigts. Mon regard s'était attardé sur son visage pour observer le plus de chose et tenter de la connaitre un peu plus. Il était certain qu'on se connaissait pas pourtant, sur le coup, cela m'avait sauver, mais là je m'enfonçais. Faisant mine de faire de gros yeux, je finis par m'exclamer :

Han ! Mais non, me suis trompé, c'est pas toi.

Faisant la moue, il fallait que je me rattrape, et vite. Finissant par adopter une voix tout à faire calme et presque mielleuse, je repris :

Comment ais-je pu me tromper ? Ton visage est unique, je n'ai jamais vu un aussi beau visage.

De la flatterie ? Un peu oui, j'avais pas envie de finir contre un mur mais elle continuait à me tordre le cou. autant dire que j'aurais perdu la tête si elle me lâchait pas d'ici quelques minutes. La regardant un moment pour voir sa réponse, je finis par me dandiner un peu pour ne plus trop avoir mal. C'était vraiment une tortionnaire en fait. L'expression du "derrière un ange se cache un diable" était tout à fait vrai, la preuve en était. Car oui, même flatteur je restais honnête et ne mentait pas, enfin ... Tout dépendait avec qui. Plus les minutes passaient et plus je me sentais comme un pendu à qui on avait passer la corde autour du cou et des jambes. Pas pratique tout ça. La regardant en faisant une grimace, aussi visible que ce visage de coton me le permettait, je finis par lui dire d'une voix plus énergique et à la limite de l'agressivité et de l'impatience.

Dis, ça se voit peut-être pas mais là tu me tord le cou et je vais finir par perdre la tête, au sens littéral du terme, et ce sera pas à cause de ton joli minois, donc si tu pouvais me lâcher ce serait gentil, merci bien.

J'étais vraiment tordu sur le coup, et c'était le cas de le dire, aussi bien tordu du corps que de ma tournure de phrase. Pour vu qu'elle réagisse et qu'elle me lâche, même si elle me jette contre le mur je la remercierais car ce sera bien mieux que ce foutu tordu du cou qui me faisait bobo au cou. Enfin, quelle vie on mène quand on est une peluche ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une petite excursion [ Pv Etsuko - BTLFA ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une petite excursion [ Pv Etsuko - BTLFA ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes vendanges, c'est ma petite scène d'automne !
» [Blybe Basaak] Mélissandre petite Hippie (MAJ premier post)
» Petite grange au 1/18
» Housse anti-pluie pour ma petite caméra
» [Sand, George] La petite Fadette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach The War Of Soul :: • Soul Society • :: Seîretei :: Ruelles-
Sauter vers: