AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ballade morbide [Pv Haine Yaken & Minato - BTLFA ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Adrénalia R. Inserra
• Admin •
• Fraccion de Grimmjow •
• Emmerdeuse attitrée d'Ulquiorra •

avatar

Féminin Messages : 203
Date d'Inscription : 17/05/2009
Âge : 25
♦ Zanpakûto/Pouvoir(s) ♦ : ShiYai - Vent
♫ Musiques du moment ♪ : Do It Again ♫ Jessica Mauboy

MessageSujet: Ballade morbide [Pv Haine Yaken & Minato - BTLFA ]   Mer 24 Juin - 18:15

    Grimmjow-sama m'avait parler de cet endroit, un endroit triste, où les gens faible pleurent en regardant une pierre posée sur le sol, avec seulement un nom gravée dessus... Je me souviens j'avais voulue voir de mes propres yeux, de mes yeux Grisés azuré, bleu vert.... Et me voici, dans un cimetière, sur la planète Terre, dans la ville de Karakura, dans "le monde réel", celui des humains. Et moi non plus je n'avais pas trouvée de réponses. Je regardais les alentours, voyais ces gens pleurer. Sans trop savoir pourquoi. Si Grimmjow-sama savait que j'étais là, ca aurait volée... Je devais donc me faire aussi discrète que possible. Cela ne fait pas très longtemps que je suis arrancar, a peut près 100ans, tout au plus. Ma mort ne revient donc pas à longtemps. Contrairement à Grimmjow-sama. On va dire... 250 au mieux. Bref, on va pas parler de Grimmy ni de mon âge d'immortel, sinon on a pas fini.

    Je suis arrivée ce matin, et depuis c'est l'amertume complète. Personne ne me remarque ou ne m'adresse la parole, je suis invisible. Tant mieux. Je ne suis pas discrète pour rien dans le HM. Je me souviens très bien: Pars en éclaireur, m'avait ordonné Grimmjow-sama. Alors me voila. En même temps je suis passés par cet endroit triste. Avec mon air mélancolique, je m'engouffre dans une crypte. Me dirigeant peu à peu vers une plaque, où de loin l'on voyait des signes dorés gravés sur une plaque de marbre. Plus je m'approche , plus je distingue des noms. A quoi bon les lire? Je n'en connaitrai pas la moitié. Je passais donc à coté, quand mes doigt effleurèrent un A, puis un D. Curieuse je lu le nom qui fut et est encore le mien.

    Adrénalia, Rider Inserra

    Par Aizen, le choc!!! Qu'est ce que mon nom vient foutre ici ?! Pourquoi est-il marqué sur cette foutue tablette avec tant d'autre. Et pourquoi juste au dessus je lis le nom d'une Alèria Inserra? C'est quoi ce bordel ?!

    Mes nerfs lâchent, les questions défilent. Ressaisie toi Adré, ca te ressemble pas de céder à la panique comme ça. Reprend tes esprits et sors la tête haute. Personne ne doit voir que un truc comme ça t'affecte. Mais bordel j'ai envie de tout casser... d'enlever mon nom de cette pierre.. Et celui de cette Alèria par la même occasion. Et pourquoi je ne me souviens de rien?! Pourquoi mes souvenirs se sont trouvés effacés? Pourquoi? Pourquoi pourquoi ?!!!

    C'est donc en étant énervée que je sortais de cet endroit morbide. Ben oui faut le dire, c'est morbide, ca sent la mort et la tristesse, d'ailleurs, un cercueil noir brillant passe devant moi. Ben y'en a même dans la mort, ils se refusent rien.
    Et comme poussée par une envie, je me retrouve à les suivre. Etant donné que je suis invisible, je me suis posée sur la pierre tombale en regardant les gens jeté une poignée de Terre dans le trou où reposait le cerceuil.

    Quel pensée assez décevante, devoir être réduit a balancer de la poussière sur un "lit" en bois. Mais bizarrement, les larmes se bloquaient au fond de ma gorge et me faisaient mal.

    En ayant marre de rester là a regarder un cimetière vide depuis plus de trois heures, je m'apprêtais ainsi à partir. Mais une forte de dose de Reiatsu m'indiqua qu'un combat se déroula non loin de là. Je soupirais d'exaspèrement. Grimmy ne m'a pas demander de me battre il me semble. Entre autre je ne savais pas qui c'était et pour tout dire, je m'en fichais pas mal. Mais la personne qui se pointa devant moi. Je ne m'y attendais pas du tout.


    Qu'est ce que tu fais là? C'est Ulqui-sama qui t'a demandé de venir?

    Dit-elle de son air impassible.

_________________
Restes là! Mademoiselle n'a pas fini de jouer..

Bloody Angel | Adrénalia Rider Inserra | Assassin
. .

/!\ En manque Cruel d'Inspiration /!\

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ballade morbide [Pv Haine Yaken & Minato - BTLFA ]   Jeu 25 Juin - 4:39




Karakura Town ... Un endroit inconnu de la part de l’abscons. Il n’était jamais venu dans cette ville hautement concentré en Reatsu. Surtout depuis que la guerre faisait rage entre deux camps, celui de la Soul Society qui comprenait les Dieux de la mort ainsi que quelques humains d’après ce qu’Ulquiorra-Sama lui avait fait part. Et l’autre camp était le sien, celui du Hueco Mundo comprenant les Hollows en tout genre. Menos Grande, Gillians, Adjuchas, Vasto Lordes et Espada Ainsi que trois Capitaines renégats : Ichimaru Gin, Kaname Tousen et le Dieu Aizen Sôsuke. Le chien errant n’avait aucun doute sur son camp, il savait qu’il sortirait victorieux, même s’il devait lui-même se sacrifier pour cela. Ulquiorra-Sama était en train de se battre lui aussi, contre un humain qui avait des pouvoirs de Shinigamis. Une sorte d’hybride, tout comme le jeune Yaken. Oui, lui il était Arrankar avec des pouvoirs de Dieu de la mort. Chose étrange tout de même, car vu qu’il avait une parti semblable à ses ennemis pourquoi pas rejoindre leur cause ? Non, pour Haine il était impossible qu’il trahisse le grand Ulquiorra Schiffer. Il n’y avait pas d’être plus loyal que lui. Mais revenons à nos moutons. L’abscons sortit de la Negaciòn qui l’avait conduit jusqu’ici. Il survolait à présent un endroit bien connu des âmes perdues : Le cimetière. Lui, en revanche ne connaissait pas cet endroit. Il ne se souvenait pas d’être venu ici par le passé. D’ailleurs il ne se rappelait aucunement de sa vie passé, en temps qu’humain. Peut-être était-il mort enfant ? Ou Adolescent ? Quelle importance ? Il ne désirait pas se rappeler son ancienne vie. Il était Fraccion d’Ulquiorra Schiffer et cela lui convenait tout à fait. D’ailleurs, il ne s’était pas senti aussi épanoui depuis le jour où il avait évolué en Adjuchas.

Le vent commençait à se lever, lentement mais sûrement. Il pouvait sentir cette brise frapper son visage à intervalles irrégulier. Des Reatsu se faisaient sentir à quelques mètres de lui. Peut-être un kilomètre à vrai dire. Il ressentait des Dieux de la mort, mais aussi ses compagnons. Les combats faisaient rage là-bas, mais Haine ne voulait pas y participer. A vrai dire ce n’était pas vraiment exact, lui ne rêvait que de cela. Mais Ulquiorra-Sama ne lui avait pas ordonné une telle chose. Alors le chien errant ne se battrait contre personne, du moins pas tant que son maître ne lui dise pas. Il ne lui avait pas non plus dit de se rendre à Karakura Town, mais la vérité c’était que le jeune Yaken ne tenait plus sur place. Il ne pouvait pas rester près de la Cuarta sans l’accompagner au combat contre ce pitoyable humain. Il se connaissait que trop bien et savait que tôt ou tard il serait intervenu lors du combat voulant protéger son supérieur à tout prix. Et il connaissait également bien l’Albinos et savait pertinemment qu’il l’aurait immédiatement exterminé s’il se mettait sur son chemin. Oui, Ulquiorra Schiffer était quelqu’un d’insociable, du moins c’était l’apparence qu’il donnait. Pourquoi l’Abscons lui vouait une telle admiration ? Aucune idée, mais quelque chose en lui l’obligeait à avoir ce genre de comportement de soumission la plus totale. Une conduite qu’il n’aurait jamais eu avant de subir l’influence de ce petit objet qui l’avait rendu plus fort et lui avait octroyé ses pouvoirs de Shinigamis. Il voulait bien évidement parler du Hô-Gyoku. Haine regardait le cimetière de façon mélancolique.



Quel endroit approprié en vue des combats qui se tramaient non loin. Certaines personnes allaient le rejoindre symboliquement dans quelques temps. Des Arrankars, mais surtout des Dieux de la mort. Du moins c’était le souhait de la Fraccion. La perte de plusieurs de ses camarades le laissait indifférent, enfin tout dépendait des compagnons. Il ne saurait pas ce qu’il adviendrait de lui si Ulquiorra-Sama venait à périr. Il le vengerait, ça il en était sûr et peut-être qu’il irait le rejoindre dans la dignité qu’il recherchait. Non, à vrai dire le jeune Yaken ne cherchais pas l’honneur et tout se qui en suivait, mais il fallait avouer qu’il espérait mourir lors d’un beau combat. Tout comme Nnoitora, lui qui avait été en vérité une sorte d’exemple qu’il suivait jusqu’à devenir la Fraccion de la Cuarta Espada. Il aimait beaucoup sa philosophie pour le combat. Il était peut-être temps pour le chien errant d’aller dans ce cimetière qu’il examinait depuis quelques minutes déjà. Il utilisa pour cela le déplacement rapide appelé Sonido et qu’il maitrisait plutôt bien. Une fois qu’il posa pied à terre, il ressentit une présence qui ne lui était pas inconnue et d’ailleurs cette présence se mit à lui parler.

« Qu'est ce que tu fais là ? C'est Ulqui-Sama qui t'a demandé de venir ? »

Une voix qui lui était plus que familière. Sans se retourner et rien qu’au son de cette délicieuse élocution qu’il ne connaissait que trop bien il reconnut la belle « inconnue » . A plusieurs reprises, il avait eu la chance de converser avec cette charmante personne. Une jolie femme avec une chevelure magnifique aux couleurs du soleil. Pas l’astre à proprement parlé, mais il pensait bien entendu au soleil que dessinait les enfants. Un rond jaune en haut à gauche ou à droite de la feuille de dessin. L’Arrankar avait donc des cheveux d’un blond étincelant. Le teint plutôt mate qui s’accordait d’ailleurs très bien à cette chevelure. Et des yeux vert perçant tout comme Ulquiorra-Sama. Oui Haine arrivait à décrire cette femme sans même la regarder. Ce n’était pas parce qu’il était tombé amoureux ou qu’il s’était étreint d’elle. Non, mais pour la simple et unique raison qu’elle rendait souvent visite à l’Albinos afin de plus ou moins l’embêter. Chose que le jeune Yaken trouvait plutôt amusante. Une fille pleine de vie selon lui qui ne le montrait que très rarement. Alors il afficha un faible sourire amical et dit tout en se retournant afin d’être face à elle :

« Adrénalia, quel plaisir de te voir. »



Comme à son habitude, le jeune homme s’était habillé d’une façon des plus étranges et ne ressemblait aucunement à un serviteur d’Aizen Sôsuke. Ces derniers étant vêtus d’une tenue blanche. Lui au contraire avait mis des vêtements d’humains ainsi qu’une paire de lunettes plutôt imposante de couleur rouge. Il se demandait même comment la belle Fraccion de Grimmjow Jaggerjack l’avait reconnu. Lui qui, habituellement, était habillé comme la plupart des habitants du Hueco Mundo. L’abscons aperçut dès le premier regard, qu’il posa sur la belle créature qui était face à lui, une certaine tristesse qu’elle essayait sûrement de cacher. Mais il était difficile de dissimuler un tel sentiment. Haine le savait que trop bien. La tristesse, peut-être l’un des pires sentiments qu’un être pouvait ressentir. Il pencha légèrement la tête sur le côté, la regardant dans les yeux et resta quelques secondes dans cette position. C'était comme s'il essayait de déchiffrer ce qui la tourmentait. Mais bien évidement, cela lui était impossible à moins de lire dans les pensées. Malheureusement pour lui, le jeune Yaken ne possédait pas cet incroyable don. Il remit sa tête en position initiale et se mit à faire quelques pas autour d’Adrénalia Rider Inserra.

« Pourquoi une telle expression sur ton visage ... ? Il est arrivé quelque chose à Grimmjow ? »


----------------------------------------

Qu’il m’est difficile de saisir tes projets, ô Dieu, il y en a tant, comment pourrais-je les compter, il y en a plus que de grain de sable. Mais si j’arrivais au bout de mon calcul, je n’aurais pas fini de te comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Adrénalia R. Inserra
• Admin •
• Fraccion de Grimmjow •
• Emmerdeuse attitrée d'Ulquiorra •

avatar

Féminin Messages : 203
Date d'Inscription : 17/05/2009
Âge : 25
♦ Zanpakûto/Pouvoir(s) ♦ : ShiYai - Vent
♫ Musiques du moment ♪ : Do It Again ♫ Jessica Mauboy

MessageSujet: Re: Ballade morbide [Pv Haine Yaken & Minato - BTLFA ]   Jeu 25 Juin - 21:29

    Adrénalia, quel plaisir de te voir.

    Plaisir partagé Haine.

    Non sans ironie j'avais répondue a cet individu qui se présentait devant moi. Après s'être retourné il m'avait dit cette phrase de sa voix calme. Je le détaillait du regard, l'observant de haut en bas. Souriante à sa tenue.

    Comme d'habitude tu ne fais rien comme tout le monde. Que dirais Ulqui-sama si il te voyait comme ça, Hm?

    Dis-je avec un sourire enjouée en m'avançant gentillement vers lui.
    Il portait des habits d'humains et des lunettes rouge d'une classe sans pareille. Je m'en saisis et les mit en jouant la star. Je tentais de cacher ma tristesse et mon désarroi en faisant la maligne. Chose que d'habitude je ne fais jamais. Sauf quand Grimmjow me balance une de ses insanités à la figure. Qui me blesse et me laisse tristounette.

    Bref, la jeune blonde aux yeux vert que je suis en a vu de toute les couleurs avec lui. Oh que oui. des jours où je me prenais des claques autant moralement que physiquement.
    Bref, trop l'éclate.

    Et d'un coup je me braquais. Il pencha sa tête sur le coté et me regarda dans les yeux. Il essai de deviner ce qui se passe. Je jetais un coup d'oeil en arrière, mon regard tombant sur mon nom.


    Pourquoi une telle expression sur ton visage ... ? Il est arrivé quelque chose à Grimmjow ?

    BINGO!! Quand Haine Yaken te regarde de cette manière c'est qu'il se demande ce qui cloche. Et il est le seul qui soit bien placé pour savoir si je vais bien ou pas. Sauf peut être Grimmjow ou Ulquiorra.

    Nan t'inquiète pas.. C'est rien.
    Dis Haine... Ca t'es jamais arrivé de te demander ce qui c'était passé avant ta mort et ta venue au Monde Creux?


    Je me détournais de son regard pour jeter un ultime coup d'oeil à la stelle. Un nom, c'est juste un nom écrit en lettre d'or sur une plaque de marbre noir luisant aux dernières lueur du soleil agissant comme un miroir au reflets dorés... Rien de plus. Alors pourquoi cela me met-il autant de désarroi.. Mais avec Haine, mieux valait changer de sujet. Certes il me connait bien assez pour savoir comment je suis, mais il en va de ma fierté. J'affichais donc un sourire à ce jeune homme, si tenter qu'il soit jeune... Lui montrant ainsi qu'il n'y avait aucune inquiétude à sa faire, et je remettais d'un geste lent mon uniforme noir sur la partie inférieur de mon visage. Cachant ainsi mon piercing et mes lèvres, et puis le bas de mon nez aussi.. Bref, je remis la partie noir sur mon teint halé. Regardant maintenant dans la direction où les reiatsu se faisait de plus en plus... Intense.

    T'es au courant que Ulquiorra-sama possède une nouvelle Fraccion je suppose. Perso j'ai été informer y'a environ...

    Je réalisais soudain que j'avais passée ma journée ici. Le temps filant à une vitesse hallucinante, je laissais ma phrase en suspens.

    ... 24 Heures... Woaw! Qu'est ce que le temps passe vite. Grimmjow-sama va me tuer, il m'avait dit pas plus de 15 heures. Je sens que je vais encore prendre cher.

    Abordant un grand sourire en fermant les yeux et une voix extrêmement enjouée Ma phrase aurait du passer comme une lettre à la poste... Mais j'avais apparemment oublié qu'il s'agissait de Haine Yaken, et non pas de Loly ou Menoly... Arf, pourquoi je pense à ses pestes? Bref.

    Honnetement je n'étais pas très heureuse quand j'ai su que Ulqui-sama aurait une nouvelle fraccion à l'époque. Mais bon regarde. Je t'apprécie. Une ca va. Mais deux... Ca va pas être possible. Je te propose d'élaborer un plan pour effectuer un carnage sans éclaboussure au HM. Qu'en dis-tu?

_________________
Restes là! Mademoiselle n'a pas fini de jouer..

Bloody Angel | Adrénalia Rider Inserra | Assassin
. .

/!\ En manque Cruel d'Inspiration /!\

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ballade morbide [Pv Haine Yaken & Minato - BTLFA ]   Jeu 2 Juil - 23:17

Comme a son habitude Adrénalia était enjouée. Cette face d’elle-même ... Elle ne le montrait pas souvent, mais Haine aimait bien cette partie en elle. Lui n’arrivait plus à sourire, d’ailleurs c’était très rare qu’il regarde quelqu’un amicalement. Cependant, il éprouvait ce sentiment de camaraderie, mais rien ne pouvait le laisser paraître sur son visage. La jeune blonde en face de lui avait du s’en rendre compte d’ailleurs. Puisqu’elle semblait amicale avec lui. Chose dont il avait l’habitude avec elle. Mais en étant la Fraccion d’Ulquiorra-Sama, il était destiné à voir un visage sans expression. Son maître était comme cela, froid, distant. C’était peut-être ce qui fascinait tant le jeune Yaken. Ou alors il le craignait. Non, il n’avait pas peur de ce cachet d’aspirine, il l’admirait. Une dévotion démesurée. La Cuarta pouvait sans problème lui demander n’importe quoi, il l’exécuterait sans broncher. Haine avait changé depuis qu’il était devenu un hybride grâce au Hou-Gyoku. Avant si quelqu’un l’avait pris de haut il l’aurait tué sur le champ. Il n’y a qu’à prendre l’exemple de Szayel. Lorsqu’il lui avait dit qu’il le rendrait plus fort, le chien errant ne pensait qu’à une seule chose. La puissance mais aussi à faire de lui de la bouillie. Pourquoi ? Eh bien tout simplement parce qu’il avait insinué qu’il était faible. Maintenant il est complètement soumis à l’Albinos. Chose étrange qu’il n’explique pas. Il ne sait pas exactement d’où vient ceci. Mais peu importe. Revenons à Adrénalia. Lorsque cette dernière lui dit qu’il n’avait pas à s’inquiéter, il obéit. Bien qu’il éprouve de la sympathie pour lui, ce n’était pas du genre à harceler les personnes pour savoir quels sont leurs problèmes. Si cette jeune femme ne voulait pas expliquer pourquoi elle était triste, il n’allait pas insister. A près tout, ce n’était pas son problème. Au vu de la réponse de la jeune demoiselle il se mit à marcher en affichant ce regard mélancolique qu’il avait habituellement. Cependant, il stoppa sa marche lorsque cette dernière lui posa la question suivante :

« Dis Haine... Ca t'es jamais arrivé de te demander ce qui c'était passé avant ta mort et ta venue au Monde Creux ? »

Pourquoi une telle interrogation ? Il était insensé de penser à son passé comme cela. Surtout un passé aussi lointain. Tout le monde le savait, aucun Hollow ne se rappelait de sa vie antérieure. Du moins pas les Hollows qui était devenu comme Adrénalia et lui. Il ne put s’empêcher de la regarder dans les yeux et de froncer les sourcils. Il était étonné, mais il comprit aussi pourquoi elle était dans cet état. Ce lieu et les regards qu’elle portait aux tombes présentes en ce lieu. D’une manière ou d’une autre, elle avait vu un nom qui ne lui était pas inconnu sur les stèles. Le sien ? Celui d’un de ses proches. Il ne fallait pas être un génie pour comprendre tout ceci. Il suffisait d’analyser son comportement. Les regards, cette question et cette tête triste. Cela ne faisait aucun doute. Cet endroit ne la laissait pas indifférente. Mais peu importe. Puisqu’elle n’a pas voulu lui avouer ce qui la tourmentait, il n’allait pas y faire allusion et allait simplement lui répondre. Haine était quelqu’un de gentil malgré son apparence hostile. Il n’aimait pas voir souffrir les gens qui lui sont cher. Et à son avis tout le monde ressentait ce genre de sentiment à un moment ou à un autre. Il fit mine de chercher en se grattant la joue à l’aide d’un de ces doigt de la main gauche. Puis lui répondit :



« Ma vie avant ma mort ? Elle n’est pas importante ... Je ne cherche pas à savoir qui j’étais jadis. Ce qui est essentiel c’est de ce concentré sur sa vie présente ... Et pour nous ... »

Il s’arrêta de parler et se dirigea vers un banc non loin de là. Il s’assit, baissa la tête et mit ses coudes sur ses genoux. Cette question le rendait presque nostalgique. Quel idée de penser à son passé. Surtout dans un tel endroit. Il n’empêche que c’était un lieu plutôt approprié pour réfléchir à ceci. Après quelques secondes de silences il reprit la parole.



« Pour toi, ce qui est important c’est de protéger au péril de ta vie Grimmjow-Sama ... D’obéir à ses ordres et de lui jurer allégeance ... Il en va de même pour moi. Mais avec Ulquiorra-Sama ... Du moins c’est comme ça que je vois la vie actuellement. » Dit-il d’une ton très calme, comme toujours.

Il était encore plus mélancolique qu’il n’y a quelques minutes. Haine avait cette attitude uniquement avec ses proches. A savoir Adrénalia. Et pour Ulquiorra-Sama, il était simplement obéissant. Il ne parlait pas beaucoup avec son maître voir pas du tout. Le seul moment où il pouvait s’exprimer c’était avec elle et au combat. Mais lorsqu’il dégaina son arme, il n’était comme maintenant. Ses adversaires le prenaient souvent pour un fou du à la manière de son regard et à son attitude. Mais ce n’est pas le sujet. Haine soupira et regarda la belle blonde dans les yeux. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, il n’afficha pas de sourire amical. Comme dit précédemment, il ne connaissait presque pas ce genre de chose. Il se contenta simplement de l’observer ans afficher la moindre émotion. Puis il détourna les yeux et se releva du banc. Il reprit ses lunettes délicatement sans lui faire mal, puis les remit sur lui. Il fit quelques pas tout en examinant dans l’endroit qu’il se trouvait. Malgré la verdure et les fleurs près des stèles, c’était un parc plutôt glauque puisqu’il n’y avait que des tombes. C’était calme par ici. Il n’y avait presque aucun son, juste le bruit du vent et des deux Arrankars. L’un d’entre eux d’ailleurs reprit la parole et dit à l’autre que son maître avait un nouveau serviteur. Ce qui ne choqua pas le chien errant puisqu’il était déjà au courant. Il n’était arrivé à Karakura que quelques minutes. Il avait quitté le Hueco Mundo et Las Noches depuis peu donc. Il n’approuvait pas du tout cette décision. Mais que pouvait-il faire ? Rien, hormis d’essayer de vivre avec cet individu dont il ne connaissait même pas le nom au vu de l’importance de cette personne à ses yeux. Haine savait comment il allait réagir. L’ignorer point à la ligne. Oh bien entendu, Ulquiorra-Sama lui demande de travailler en coopération avec lui, il le ferait sans broncher. Mais à contrecœur. A croire que le jeune Yaken soit jaloux. Ce qui était effectivement le cas. Pour lui, il devait être la seule et unique Fraccion de la Cuarta. Rien ni personne ne devait avoir ce privilège. Bien sûr il pourrait réagir comme Loly et Menoly à savoir aller passer à tabac le nouveau serviteur, mais ce n’était pas dans son tempérament. Il ne portait des coups uniquement lorsque L’Espada Schiffer lui ordonnait. C’était un principe chez lui. Et puis si cet inconnu était devenu cela, c’était sûrement qu’Ulquiorra-Sama l’avait souhaité. Adrénalia continuait de parler, mais à vrai dire il ne l’écoutait pas. Il pensait simplement à cet homme et à son maître. Aux alternatives qui lui restait. Faire semblant qu’il était le bienvenue dans les troupes ou l’ignorer totalement. La première solution étant impossible pour lui, il opta pour la seconde. Cela ne devrait pas être trop difficile vu le comportement de l’Abscons. Il revint à ses esprits lorsque la jeune blonde lui dit qu’il fallait élaborer un plan afin de l’éliminer en ne laissant aucune preuve. La première réaction qu’il eut fut de se demander si elle se moquait de lui ou pas. Comment pouvait-elle songer à cela ? Et surtout pourquoi elle ? Encore si c’était lui qui lui avait proposé ça, il comprendrait. Mais qu’est-ce qu’elle y gagnait dans l’histoire ? Rien. Elle n’était plus lier à Ulquiorra Schiffer à ce qu’il sache. Elle était son ancienne Fraccion, rien de plus. Alors pourquoi une telle suggestion ? Le chien errant n’arrivait tout simplement pas à la comprendre. Il se contenta simplement de se mettre sur le coté afin qu’elle le voit de profil, puis baissa la tête.



« Tu me demandes de tuer le serviteur qu’Ulquiorra-Sama a sans doute choisi lui-même ... Je ne peux pas faire cela Adrénalia ... Je peux comprendre ton désarroi face à son ascension en tant que Fraccion. Je n’approuve aucunement le fait que nous soyons désormais deux. Mais je ne peux changer cela. Je suis navré ... »


----------------------------------------

« Ces légions sous la forme d'anges descendaient ravies épaisses comme les feuilles d'automnes qui tapissent les ruisseaux. »
Revenir en haut Aller en bas
Adrénalia R. Inserra
• Admin •
• Fraccion de Grimmjow •
• Emmerdeuse attitrée d'Ulquiorra •

avatar

Féminin Messages : 203
Date d'Inscription : 17/05/2009
Âge : 25
♦ Zanpakûto/Pouvoir(s) ♦ : ShiYai - Vent
♫ Musiques du moment ♪ : Do It Again ♫ Jessica Mauboy

MessageSujet: Re: Ballade morbide [Pv Haine Yaken & Minato - BTLFA ]   Jeu 16 Juil - 15:36

    Je devais paraitre stupéfaite... Sale traitre, pouvait on lire dans mes yeux.

    Je poussais un soupire en reposant une main sur ma garde, fermant les yeux me remettant droite, la tête penchée sur le coté.

      ♫ ♪ Adrénalia: C'est pas juste. Comment peux-tu vivre avec l'idée que tu n'es pas le seul a servir Ulquiorra-sama? Si un fraccion venait servir Grimmjow-sama, je le tuerais Cash. ...A moins que tu lui ai déjà parler et dis ce ue tu pensais à cet Arrancar? Neh?


    J'avais maintenant la tête d'une gamine qui pose une question toute bête et qui attends la réponse qu'elle veut qu'on lui donne. Entre autre nan je ne comprenais pas comment faisait Yaken pour vivre comme ça. Si un autre fraccion se joignait à moi... Je ne pas rester aussi impassible que d'ordinaire. La rage et l'énervement se liront sur mon visage, et armé de mon Zanpakûto, je trancherais cet énergumène sans le moindre regret. Je me souviens encore, le jour où j'ai atterris dans la clique de Grimmjow-sama. J'avais cet air impassible, mais je montrais clairement que je ne voulais pas être ici. Ulquiorra-sama me manquait. Et je commençais à peine à faire la connaissance de Haine. Bref, la galère. Je n'étais pas vraiment la bienvenue non plus étant la fraccion de Ulquiorra, les fraccions de grmmjow eux, s'en donnaient a cœur joie pour essayer de me clasher. Pas de bol pour eux, j'avais toujours le dernier mot.

    Je me souviens encore, la réaction de Grimmjow. Il était assis sur son fauteuil. Me jugeant du regard. Il avait vraiment l'air d'une panthère ainsi positionner. Le regard perçant et les yeux jugeant.. Il poussa un soupire, suivit d'un: Tsss! Il se releva, s'avança et me parla. De manière froide, mais a ce moment là de ma vie... De ma mort, je m'en fichais éperdument. Il n'avait pas la même importance qu'il l'a aujourd'hui.

    Mes yeux se perdirent alors, dans le voile bleuté du ciel.


      ♫ ♪ Adrénalia: Les combats ont commencés.. Haine dis moi. Je suis d'une nature possessive et jalouse, mais il est normal de vouloir proteger son Espada contre tous parasites qui s'approcheraient de lui n'est-ce pas? Si Grimmjow-sama avait une nouvelle fraccion, et qu'il l'acceptait, je pense que j'aurais envie de le tuer de peur qu'il prenne ma place dans le coeur de Grimmjow...
      C'est mal de penser ainsi?



    La voix cassée et mélancolique, mes yeux ne bougèrent pas, ils ne cillèrent pas.. Je me perdais de plus en plus dans mes pensées. Je pensais... Alors que avant jene réfléchissais pas du tout, Grimmjow déteignant sur moi, voila que depuis quelques heures mes pensées se bousculaient dans ma tête.

      ♫ ♪ Adrénalia: Je pense qu'il est arrivé quelque chose à Grimmjow-sama. Alors qu'est ce que je fais ici...?



    Une fraccion a pour ordre principale d'obéir a son Espada. Grimmjow-sama m'ayant ordonné de venir sur Terre. Mais j'avais beau savoir cela, une pointe de douleur se formait sur ma poitrinne. Une migraine atroce commençait a venir... Que devais-je faire? Je sentais mon Espada mourir. Mais si j'allais voir ce qui se passait, si mon intuition était fausse, je risquerais de le mettre en colère...? Mais si c'était vrai...

_________________
Restes là! Mademoiselle n'a pas fini de jouer..

Bloody Angel | Adrénalia Rider Inserra | Assassin
. .

/!\ En manque Cruel d'Inspiration /!\

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ballade morbide [Pv Haine Yaken & Minato - BTLFA ]   Jeu 30 Juil - 0:00

Un son se fit entendre alors que Adrénalia prononçait les derniers mots de sa phrase. Un bruit de pas, s’approchant lentement, presque nonchalant, ne souhaitant nullement se cacher de quelque façon que ce soit. Le bruit alla en s’amplifiant, pour finalement devenir tout près de Adrénalia et d'Haine. Finalement, le son atteignit son paroxysme, et Minato Sahashi, l’Arrancar #24, fit son apparition, la main doucement posée sur l’extrémité du manche de son Zanpakuto. Certains auraient pu voir cette position comme une menace, mais Minato avait simplement l’habitude de marcher de cette façon. C’était sa manière de signifier de façon évidente que malgré l’absence de menace qu’il prodiguait, il était toujours prêt à dégainer.

L’Arrancar fit quelques derniers pas, puis s’arrêta doucement à environ cinq mètres des deux protagonistes. Minato Sahashi passa son regard froid et sans émotion aucune sur les deux énergumènes, d’abord Haine Yaken, puis Adrénalia. Le premier affichait sa traditionnelle humeur, à l’allure un peu flemmarde, qui donnait l’impression qu’il voulait tout le temps se reposer. Une habitude agaçante, mais qui ne dérangeait pas Minato outre mesure. Après tout, il ne voyait que des crétins à longueur de journée, alors un homme à l’allure de crétin de plus dans la masse… Minato passa les yeux vers Adrénalia par la suite. Cette dernière affichait les mêmes caractéristiques qu’autrefois, alors qu’elle faisait partie intégrante du monde des Gillians qu’elle avait quittée il y de là très longtemps, a la même époque que celle de Minato. Des cheveux d'un blond éclatant, des yeux d'un vert émeraude à travers lesquelles on pouvait lire l'état d'esprit de la charmante demoiselle. Son regard charmeur n'avait pourtant aucun effet sur l'Arrancar au cœur de pierre.

Finalement, l’Arrancar regarda les deux Hollow simultanément, son expression restant aussi froide que la plus épaisse des glaces. Il resta silencieux un moment, puis se tourna finalement vers Haine.

’’Tiens donc…Haine Yaken, serait-ce Ulquiorra-sama qui t'envoie ici ??’’


Puis se tournant ensuite en direction de la Fraccion du Sexta Espada.

’’Adrénalia Inserra, que dirait GrimmJow-sama s'il te voyait ici à discuter ??’’


Peu de mots, beaucoup de signification. À peine quelques instants plus tôt, Adrénalia discutait de façon psycologique de sa jalouse vie d'Arrancar en tant que Fraccion avec un autre Fraccion, celui du Cuarta Espada qu’elle avait croisée comme ça, au hasard. Était-ce sa façon de révéler ses sentiments envers son maître ? Haine avait toujours eu un penchant pour l’indépendance et les écarts de conduite face à l’autorité, mais il n’était sûrement pas imbécile au point d’aller faire mu-muse avec des ennemis sans importance alors qu’il se devait d’accomplir un ordre direct d’Aizen-sama.

Minato se tourna finalement vers la Fraccion du Sexta Espada. Il l’étudia un dernier instant. Son apparence n’avait en effet pas changé d’un pouce, mais qu’en était-il de ses habiletés ? De ce que Minato savait, Adrénalia était devenu une Fraccion des son arrivée au Hueco Mundo. Par chance ce fut aussi le cas de Minato. En revanche, ile fut le second Fraccion d'un seul Espada, ce qui créa la discorde entre quelques Arrancars. Résultat, désormais, Minato n’était bienvenu nulle part. Arrancars et shinigamis ; tous le tueraient. Alors que faisait-il dans la forteresse de Las Noches?

’’Au fait je me présente. Arrancar numéro 24 Sahashi Minato, Fraccion du Cuarta Espada Ulquiorra Schiffer…Que vous le vouliez ou non, vous devrez dès à présent me mettre sur le même pied d'égalité. Ce n'est pas parce que vous êtes aussi des Arrancars au service d'Aizen-sama que je ne vous ferez pas de cadeau...’’


L’Arrancar #24 plissa très légèrement les yeux, à l’affut d’une réaction, quelle qu’elle soit. Il ne doutait pas de la façon dont réagirait Adrénalia. Il y avait deux possibilités : le sarcasme avec un retour d’insulte, ou bien le déni et l’attitude puérile de celui qui ne veut pas entendre. Restait à savoir jusqu’à quel point la maturité de cette Arrancar avait pu évoluer depuis le temps. Même si Minato doutait de retrouver un quelconque développement positif, on ne sait jamais…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ballade morbide [Pv Haine Yaken & Minato - BTLFA ]   Jeu 30 Juil - 22:07

Les Espada et leurs Fraccions, certains avaient des relations fusionnelles et d'autres s'ignoraient presque. Haine Yaken et Ulquiorra Schiffer faisait parti de la deuxième catégorie. Des rapports qui satisfaisait amplement le chien errant. Il n'était pas du tout du genre à piquer une crise de jalousie en public. Non il gardait cela pour lui, un jour peut-être que tous ces sentiments négatifs et positifs accumuler exploseront. Possible. Mais ce n'était pas à l'ordre du jour. C'était étrange mais Adrénalia semblait beaucoup plus atteinte que lui par le fait qu'un autre Arrancar soit devenu la Fraccion de l'Albinos. Pour quelle raison ? Elle servait Grimmjow à présent, elle n'avait plus aucun lien avec lui. Le jeune Yaken n'arrivait pas comprendre sa réaction. Il la fixait sans afficher la moindre émotion comme à son habitude. Voila qu'elle se mettait à avoir des réactions d'enfants. Cela n'agaçait aucunement le jeune homme. C'était probablement sa façon de lui dire de réagir. Elle cherchait sûrement à le convaincre de s'unir à elle pour passer à tabac l'autre serviteur de la Cuarta. Mais cela aussi ce n'était pas à l'ordre du jour. Haine n'avait aucune raison d'aller se battre. Surtout qu'Ulquiorra-Sama ne lui avait rien ordonné. Oui d'ailleurs, l'abscons avait atterri à Karakura Town uniquement par ce qu'il l'avait voulu lui. Son maître ne lui avait pas donné de directives bien particulières. Il ne lui en avait pas donné du tout. Alors le chien errant était libre d'aller où bon lui semblait. Il avait opté pour le monde Réel par hasard. Il n'avait pas eu beaucoup le choix. Soit rester au Hueco Mundo soit admirer de loin la guerre qui faisait rage. Il n'était pas suicidaire et se fut pour cette raison qu'aller à la Soul Society ne lui vint même pas à l'esprit. La jeune femme blonde continuait à lui parler. Elle lui avoua peut-être inconsciemment qu'elle portait dans son cœur Grimmjow-Sama, chose peut-être normal du fait qu'elle soit sa Fraccion. Cependant, Haine ne ressentait pas exactement les même sentiments. Bien entendu qu'il était un peu jaloux qu'il y est un autre serviteur, mais pas au point de couloir le tuer. S'ils étaient deux à présent et bien soit. Le jeune Yaken ne voulait pas s'opposer aux choix de son maître. Après qu'elle est fini de dire qu'elle tuerait quiconque deviendrait le serviteur du Punk Bleu. La Fraccion de la Cuarta retira délicatement ses lunettes rouges. Il se mit face à la belle blonde, afficha un sourire amical et la regarda avec compassion.



C'était une fille fragile malgré l'apparence qu'elle voulait donner. Il ne pouvait rester insensible face à son regard mélancolique, surtout venant de quelqu'un qu'il appréciait. Un sourire amical. Oui il affichait une sourire amical à son amie, chose extrêmement rare de sa part. Peut-être qu'au fond de lui-même, il se disait qu'elle avait raison de penser ainsi et qu'il aurait aimer avoir la même philosophie qu'elle en ce qui concerne son maître. Un tentiné sentimental le jeune garçon ? Il fallait croire que oui. Il fit quelques pas par la suite vers elle et mit sa main sur son épaule droite en guise de réponse positif. Ce n'était pas du tout mal de penser ainsi. Cependant les Arrancars tels que lui et elle ne devait pas avoir ce genre de sentiments parasites selon lui. Cela encombrait sur les champs de bataille. Les soldats devait être de vrai robots s'il voulait survivre, du moins c'était ce que l'abscons pensait. Puis elle reprit la parole, mais le jeune homme ne l'écouta pas, ses yeux restaient plongé dans les siens et il ne pensait plus à rien. Pourquoi était-il aussi froid ? Pourquoi avait-il un comportement négatifs envers les personnes qu'il l'entourait ? C'était la première qu'il se posait ce genre de questions et ce fut la dernière fois. Il entendit des bruits de pas non loin et se retourna. Il ne pouvait pas en croire de ses yeux. Son rival avançait, la main sur la garde de son Trancheur d'arme. Etait-il venu provoqué la Fraccion de la Sexta ou bien le jeune Yaken ? Ou alors il avait atterrit au cimetière de Karakura Town par pur hasard tout comme lui. C'était fort possible. Le sourire amical et tout ce qui était positif sur son visage disparut dès qu'il aperçut cet homme habillé de blanc. L'homme sans émotion était de retour. Il le regardait s'avancer vers eux, pensant à Adrénalia. Elle allait sûrement faire un carnage en le voyant. Que devait faire le chien errant ? Les laisser s'entretuer ou alors retenir la belle blonde afin d'éviter le massacre ? S'il optait pour la deuxième solution, elle lui en voudrait probablement, ce qu'il ne voulait pas. Mais s'il choisissait la première solution, cela allait à l'encontre de ses pensées et de la loyauté qu'il avait envers Ulquiorra-Sama. Que faire ? Pour le moment, il allait simplement attendre et être spectateur. Le jeune homme aux cheveux bleu lui posa la même question qu'Adrénalia quelques minutes auparavant. Coïncidence ? Le chien errant ne lui répondit pas. Il ne voulait pas envenimé les choses. Une atmosphère pesante commençait à se faire sentir et le jeune Yaken n'aimait pas du tout cela. Il aurait préféré se trouver autre part à l'heure actuelle. L'inconnu se tourna ensuite vers la demoiselle et lui posa une question aussi. Soit il cherchait à l'énerver en lui adressant la parole, soit il ne savait pas qu'Adrénalia le méprisait. Quelques secondes passèrent et l'on pouvait entendre le vent souffler, il passa au travers des cheveux blancs de l'abscons. Cela était agréable, mais au vu des conditions atmosphériques qu'il y avait dans ce lieu de deuil, il ne put s'en apercevoir. L'autre Fraccion de la Cuarta se présenta et les mis en garde. Pour Haine, la réaction de la blonde était plus qu'une évidence. A son avis, dans un futurs proches les Zanpakuto seront dégainer. L'un pour raison offensive et l'autre pour raison défensive. Maintenant, il fallait se demander qu'elle serait la position du chien errant. Accompagnerait-il la jeune femme ou bien resterait-il là, à les regarder se massacrer ? Il ne savait pas encore. Il tourna la tête vers son amie, voulant voir sa réaction, puis il reposa son regard sur son rival. Cette fois-ci ses yeux affichait une émotion : La Haine. Il ne savait pas s'il était venu là pour les provoquer ou simplement par pur hasard. La deuxième supposition étant presque impossible pour lui, il en conclue qu'il fallait rétorquer à cet individu.



« Je pourrais te retourner la question. Que fais-tu là, tu n'es pas supposé assister Ulquiorra-Sama ? »

Il se tourna ensuite vers la belle blonde, lui prit le bras et lui chuchota à l'oreille :

« Inutile de dégainer Adrénalia. Il n'en vaut pas la peine ... »


----------------------------------------

« On peut regarder dans un miroir et ne rien voir de malfaisant, le miroir ne reflète pas le mal, mais il le crée. »
Revenir en haut Aller en bas
Adrénalia R. Inserra
• Admin •
• Fraccion de Grimmjow •
• Emmerdeuse attitrée d'Ulquiorra •

avatar

Féminin Messages : 203
Date d'Inscription : 17/05/2009
Âge : 25
♦ Zanpakûto/Pouvoir(s) ♦ : ShiYai - Vent
♫ Musiques du moment ♪ : Do It Again ♫ Jessica Mauboy

MessageSujet: Re: Ballade morbide [Pv Haine Yaken & Minato - BTLFA ]   Ven 31 Juil - 22:23

    Spoiler:
     

    Je regardais Haine d'une façon assez... Gamine, comme à chaque fois que je le regarde avec mélancolie. Une boule se forma dans ma gorge, et se reculais d'un pas, en voyant un regard bienveillant se poser sur moi. Je n'avais pas l'habitude de ce genre de gestes. Tout comme quand il posa sa main sur mon épaule. Je regardais cette main, une douce chaleur et un sentiment de réconfort me calmai aussitôt. Tout ça venait de lui.. Son doux visage me souriant, cette main sur mon épaule. Et cette attitude si soudaine qui m'en faisait frémir. Haine avait pour moi un don qui était impossible d'égaler, la jeune fille que je suis, a beau être calme, elle a aussi ses limites. J'ai beau avoir un naturel et une éducation strict... En employant les bons mots pendant un certains moment, il m'arrive de m'emporter. J'ai appris a avoir un masque qui cache mes émotions. Ce masque je l'ai en permanence, quand Ulquiorra-sama, GrimmJow-sama ou même Haine -depuis peu- n'est pas présent. Seul à seul s'entend. Je peux être insupportable. J'ai une double personnalité. Depuis que j'ai connu Ulquiorra-sama, je suis devenue le genre de fille à changer de comportement une fois le rideaux baissé. A ce moment là je deviens chiante et collante. Ennuyante et très.. Enjoué. Trop même.

    Je me souviens encore ou Haine est arrivé parmi nous. J'avais du porter ce masuqe encore et encore. Jusqu'à ce que j'en ai marre de faire comme si mon éducation était irréprochable. Alors je l'ai abaissée, et j'ai arrêter de jouer devant ce nouveau fraccion. Au début je ne le méprisais même pas. Il avait un je ne sais quoi qui faisait que je ne pouvais lui en vouloir. Certes j'avais toujours cette peur que Ulquiorra-sama le préfère à moi. Mais avec le temps j'ai appris que Haine Yaken pouvait être un ami sur qui compter. Et puis il n'a rien pour faire peur. Les traits de son visage sont assez doux et ... Charmants. Pour tout dire il a même du charme. Si Grimmjow-sama savait que je pensais ça...

    Je le regardais longuement. Signe que Haine me soutenait... Ou pas. Mais a travers ses yeux c'est comme ça que je le prit. J'y voyais un profond.. Sentiment de bienveillance. J'y répondis avec un air surpris et .. pleins de gratitude. Mais je ne me réjouis pas trop vite, à peine je prenais mon air heureuse, que déjà je pointais mon regard vers le coin gauche de mes yeux. Reprenant mon air impassible et froid.. Distant.


      ♫ ♪ Adrénalia: Minato.


    Avais-je soufflé froidement à Haine. Si bas que le jeune glaçon ne pouvait entendre. Les mots ne tardèrent pas a arriver... Aussi longtemps que je me souvienne, je n'avais jamais pu encadrer les types de son genre. Il avait un côté supérieur qui faisait que je ne pouvais l'apprécier. Se sentir supérieur à moi est une chose. Mais à Yaken. De plus il ne m'a jamais vu combattre. Je n'ai pas eu le plaisir de lui montrer mes capacités. Mais je ne lui ferais pas ce plaisir ce soir.

      ♪ ♫ Minato: Adrénalia Inserra, que dirait GrimmJow-sama s'il te voyait ici à discuter ??

      ♫ ♪ Adrénalia: Ca te regarde ce que pense mon Espada de moi? Je ne te demande pas ce que pense Ulquiorra-sama de toi, si? Pour ta gouverne: il ne dirait rien étant donné que comparé à toi, mon Espada à confiance en moi. Et que toujours comparé à toi, on ne m'a pas donné d'ordre précis sauf de flâner sur Terre. Comparé à n'importe quelle fraccion j'ai plus de liberté. Grimmjow-sama peut se montrer très... Gentil.


    J'affichais un mimi sourire provocateur et mesquin à son égard. Haine cependant, répondit assez mal a sa deuxième remarque... Tout comme moi. Mon air impassible repris le dessus malgré le fait que mes sourcils s'étaient baissé pendant une fraction de seconde. Mais bon. Sang froid, encore et toujours. Sinon tu crève dans ce bas monde. Je me demande encore où j'ai appris ça.

      ♪ ♫ Minato:Au fait je me présente. Arrancar numéro 24 Sahashi Minato, Fraccion du Cuarta Espada Ulquiorra Schiffer…Que vous le vouliez ou non, vous devrez dès à présent me mettre sur le même pied d'égalité. Ce n'est pas parce que vous êtes aussi des Arrancars au service d'Aizen-sama que je ne vous ferez pas de cadeau...


    Je reprenais mon air quasi impassible, comme à chaque fois que quelqu'un d'autre que mes trois préféré apparaissaient dans mon champ de visions. Qu'est ce que ca pouvais me faire... Pour être plus vulgaire. Je m'en foutais totalement.. Pour dire, il ne m'apprenaiT pas grand chose.

      ♫ ♪ Adrénalia:Nous sommes ou avons été des fraccions du Cuarta, pas besoin de nous rappeler son nom. Quant au fait que je dois te mettre sur le même pied d'égalité que moi et Haine. Il n'en va que de toi de devenir plus fort. Histoire de nous égaler comme tu dis si bien. Il n'est pas dans mes habitudes de mettre les gens au même niveau que moi. Prends ça pour de la fierté je ne te dirais pas le contraire. Entre autre: C'est hors de question.


    Mon regard froid se planta dans le sien. Mes pupilles d'un gris azuré montraient clairement que j'étais catégorique sur ce point. Je n'ai jamais eu a me mettre au même niveau que mes alliés ou mes adversaires. Cela me paraissait clairement ridicule. Il arrivait et nous disait cela d'entrer. Il était fraccion de Ulqui-sama depuis combien de temps pour nous balancer cela? Il se croit où. Je me plaçais de profil à ce jeune un peu trop explosif et attendit un moment. Avant d'entendre de la part de Yaken me chuchoter à l'oreille pendant que celui lui faisait face:


      ♪ ♫ Haine: Inutile de dégainer Adrénalia. Il n'en vaut pas la peine ...

      ♫ ♪ Adrénalia: Ne t'inquiète pas, je ne vais pas salir mon ShiYai pour un type de son genre. Mon Zanpa mérite mieux.


    Gommen It's Short..


_________________
Restes là! Mademoiselle n'a pas fini de jouer..

Bloody Angel | Adrénalia Rider Inserra | Assassin
. .

/!\ En manque Cruel d'Inspiration /!\

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ballade morbide [Pv Haine Yaken & Minato - BTLFA ]   Dim 2 Aoû - 22:32

Spoiler:
 

Décidément, le coin était en train de devenir une vraie foire. Minato avait à peine eu le temps de posé la question à la Fraccion de Grimmjow qu’Adrénalia, s’étant brièvement tourné vers lui, lui avait rétorqué une petite remarque narquoise, probablement dans le but de cacher son état d’esprit. Son air détaché et insensible était aussi crédible vu d’ici que Grimmjow avec des notions de politesse. Autant dire qu’il n’y avait aucun mal à voir le réel ressentiment d’Adrénalia. Un amour refoulé, qu’elle tentait tant bien que mal de cacher. Décidément, à chaque fois que Minato la revoyait, il réalisait plus ce qui avait fait qu'Adrénalia était parti de la Fraccion d'Ulquiorra. Parti… plutôt devenu trop faible pour arriver à suivre, oui. Il ne s’agissait que d’un être sans talent qui avait eu bien de la chance d’avoir son heure de gloire. Et elle s’était terminé abruptement, par une supposée prise de conscience impromptue. C'étais le point de vue de Minato, car pour lui Adrénalia n'était qu'un être inférieur à lui même si en réalité ils étaient aussi fort. Ca Minato ne voulait pas l'accpeter. pour lui, seul l'Elite des Arrancars pouvaient faire parti de la Fraccion du Cuarta. Tout, les autres étaient des faibles. Pour l'instant le seul qui pouvaient lui tenir tête à part les Espadas et Aizen et ses acolytes était Haine Yaken. Mais Minato ne représentait pas le seul problème dans les environs.

À peine avait-il entendu les mots d’Adrénalia, que le crétin en chef de la Fraccion du Cuarta, Haine Yaken, s’était pointé affichant de la haine envers Minato. Comme s’il avait besoin d’un autre emmerdeur en plus. Ce dernier vint les rejoindre dans la conversation, sa traditionnelle humeur flemmarde ayant disparut de son visage. Sérieusement, cette impression de vouloir tuer paraissait encore plus imbécile que l'humeur flemmarde que le Chien Errant se gardait toujours scotché sur la figure. Pourquoi fallait-il que tous les êtres un temps soit peu puissants soient tous des ringards dans ce genre? Mais il faillit sortir son Zanpakuto lorsqu'il put voir la complicité des deux Fraccion lié contre le Numéro 24. Non, c’était déjà difficilement passable que d’autres Arrancars viennent se plaindre comme des lavettes ici, s’il fallait qu’en plus tous les rebus se lient en même temps, ça n’en finirait plus. Non, il n’allait pas traîner plus longtemps ici, ou cela n’en finirait jamais. Il ferma les yeux un instant, reprenant le calme qu’il sentait descendre, puis les rouvrit pour regarder Haine. Après tout, même s’il affichait son visage des mauvais jours pour une des rares fois de sa vie, c’était lui qui lui avait posé une question. Ce que Minato faisait en ces lieux...Ne devrait-il pas assister le Cuarta ?? S’il voulait leur répondre... Finalement, son choix s’arrêta : répondre à leurs futiles provocations ?? Et puis quoi encore?

Minato se contenta alors de poser, comme toujours, la main sur le manche de son Zanpakuto, et il prit le pas vers la sortie du cimetière. Il fit cinq pas, puis sa voix s’éleva, résonnant faiblement dans l’immensité du lieux morbide. Puis, il s’arrêta, se retournant à moitié. Il fixa Adrénalia un moment, souhaitant lui signifier qu’il lui reparlerait sous peu. Puis il s’adressa aux deux.

"-Je vais aller trouver mes propres adversaires… Je n’ai aucune intention de m’attarder avec des traînards qui s’acharnent à débattre de sujets stupides…"

Sur ces mots, l’Arrancar #24 se retourna et reprit son chemin, ses pas
résonnant une dernière fois sur le sol alors qu’il s’éloignait. Il avança les derniers mètres qui le séparaient de la sortie, puis, alors qu’il franchissait le seuil, il se retourna puis fixa du coin de son oeil gauche les deux complices, sans doute en guise de provocation, attendant trnaquillement qu'il réponde...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ballade morbide [Pv Haine Yaken & Minato - BTLFA ]   Mar 4 Aoû - 2:38

.o° | Musique d'Ambiance | °o.




Sans attendre un instant, la belle blonde répondit à Haine. Celle-ci lui dit qu'il avais raison en lui affirmant qu'elle ne voulait pas salir son Zanpakuto. Encore une phrase pleine de fierté. Mais il avait l'habitude avec elle. La fierté faisait parti intégrante d'elle-même et il fallait avouer que le jeune Yaken ne restait pas insensible face à une telle attitude. Dieu qu'il n'aimerait pas être son ennemi. Il pointa ses yeux sur elle et ne la quitta pas un seul instant. Il afficha un sourire très discret difficilement perceptible en guise d'une légère admiration pour son sang-froid dont elle faisait preuve face à cet intrus qui, il fallait l'avouer, se la jouait beaucoup. Décidément, le chien errant et ce Minato ne faisait pas parti du même monde bien qu'il soit sous les ordres du même maître. Etrange, n'est-ce pas ? Contrairement à Adrénalia, si cet homme prenait la place d'Haine dans le cœur d'Ulquiorra-Sama cela n'était pas important. Car il savait pertinemment que son maître ne disposait pas de cet organe inutile. Surtout lorsque l'on faisait parti de la race des Hollows. Ils étaient tous des bêtes après tout, alors pourquoi essayer de ressembler aux humains et d'avoir des sentiments positifs ou négatifs ? Bien entendu, il savait bien que même lui ressentait certaines émotions comme la bienveillance, la compassion, la haine, etc ... Et d'ailleurs, s'il le pouvait il effacerait définitivement ce genre de sentiments parasites. Il était un guerrier avant tout, il ne fallait pas l'oublier. Ce fut pour cette raison qu'il regarda l'homme aux cheveux bleus en face de lui et reprit son visage sans expression habituel. Il fallait qu'il efface ce mépris qu'il ressentait à chaque fois qu'il posait son regard sur cet individu. Cela encombrait son jugement. Il inspira et expira profondément, comme s'il essayait de se concentrer. Faire table rase des émotions n'était pas une mince à faire, c'était même excessivement complexe, mais il fallait qu'il y arrive. Durant ce temps, les trois Arrancars ne parlaient pas. Il y avait un silence pesant. Le vent se levait doucement, voulant peut-être annoncer un futur conflit. D'ailleurs dans un avenir proche, le jeune Yaken perdra probablement son sang-froid. Contrairement à Adrénalia qui aurait pu démarrer au quart de tour dès la première phrase de Minato, ce qu'elle ne fit pas. Pour des raisons qui sont à l'heure actuelle obscure pour l'Abscons. Après avoir chassé de son cœur toutes les émotions inutiles, il regarda son futur adversaire dans les yeux comme s'il voulait le mettre en garde de ses prochaines paroles qui pourraient d'avérer décisif pour lui. Oh bien sûr, Haine n'avait aucune prétention et il savait qu'il aurait du mal à le vaincre compte tenu qu'ils avaient sensiblement le même niveau. Mais tant pis, à la prochaine phrase provocatrice il ouvrirait les hostilités. N'était-ce pas le but de tous ces sarcasmes ? Le chien errant se fichait s'il faisait exprès ou pas de tenir tous ces propos, mais peu importe. Sa patience avait des limites.

Son rival fit quelques pas vers la sortir de ce lieu de prières. Après tout ce qu'il avait dit, il avait l'intention de partir calmement ? Sans la moindre explication sur son comportement ? Impossible. Aucun être ne pouvait venir dans un endroit, foutre la merde puis repartir tranquillement sans se soucier des personnes qu'il avait plus ou moins blessé. Non, c'était simplement impossible. Ce genre de personne était la pire des pourritures. Et Haine ne supportait pas ce genre de gars qui avait un ego surdimensionné, se croyant mieux que tout le monde. Non, il méprisait cette vermine. L'homme aux cheveux bleus se retourna à moitié puis leur adressa la parole une dernière fois. Ou devrait-on plutôt dire qu'il les provoqua une dernière fois. C'était plus correct en effet. Ce fut la goutte qui déborder le vase. Le chien errant n'en pouvait plus. Il fallait faire taire ce parasite, qu'il soit sous les ordres d'Ulquiorra-Sama, d'Aizen-Sama ou de qui que ce soit. cela n'avait plus d'importance. Le jeune Yaken laissa de côté le dévouement qu'il avait pour son maître et laissa place à une envie qu'il avait refoulé depuis bien trop longtemps. Cet instinct de tuer qu'il avait proscrit depuis le jour où Szayel l'avait emmené à Las Noches. Cela commençait à reprendre le dessus, lentement mais sûrement. Minato avait du soucis à se faire même si c'était peut-être lui au bout du compte qui mettrait K.O le chien errant. Mais l'issu de ce combat l'importait peu du moment qu'il pouvait lui infliger des blessures peut-être mortelles. Il suffisait d'une taillade un peu profonde au niveau du cou pour tuer un adversaire. Peut-être qu'il n'irait pas jusqu'à montrer sa Resurecciòn, peut-être que si. Le Haine au combat était tellement différent de celui qui parlait depuis tout à l'heure à la Fraccion de la Sexta. Il se pourrait qu'elle ne le reconnaisse pas. Le pire, c'était qu'il se pourrait qu'il la blesse dans sa folie meurtrière, même si cela il ne le voulait pas. L'abscons n'avait que très rarement combattu sérieusement depuis qu'il avait subi l'influence du Hô-Gyoku, il était fort probable qu'il n'arrive pas à se contrôler. Mais il était prêt à prendre tous ces risques afin de clouer le bec à cet oiseau de malheur. A présent il fallait attendre le moment propice, l'instant où son rival lui offrirait une belle ouverture. L'homme aux cheveux bleus, après avoir parlé, se remit à marcher en leur tournant le dos. Voila l'occasion qu'il attendait. mais avant cela, il dit tout bas. Cependant c'était assez audible pour la belle blonde qui était à ses côtés.

« Perdóneme Ulquiorra-Sama ... »

A peine avait-il prononcé ces quelques mots qu'il utilisa un Sonido afin d'arriver sur le flanc gauche de Minato. En une fraction de seconde, il bondit légèrement et lui asséna un coup de pied qui le fit voltiger à quelques mètres de là. Au vu de la vitesse à laquelle Haine fit preuve il était impossible d'esquiver cette attaque, surtout qu'il ne devait sûrement pas s'y attendre. Il remit pied à terre et afficha un regard ainsi qu'un sourire des plus sadique à son nouvel adversaire.



Si on suivait la logique de l'homme aux cheveux bleus, si cet être était aussi supérieur qu'il le prétendait, il ne riposterait pas afin de ne pas s'abaisser au niveau du chien errant. Mais ce n'était que des animaux après tout. A présent l'abscons calme et obéissant n'était plus, il avait laisser sa place à la bête sauvage éduqué dans le seul moyen de tuer. Il était prêt quoiqu'il arrive à contrer chaque attaque de son ennemi. Il était également prêt à encaisser chaque coup et garderait son sadisme tout le long du combat, si jamais il aurait lieu. Comment allait réagir Adrénalia face au comportement assez soudain de son ami ?


-----------------------------------

« Après tout, nous ne sommes que des animaux sauvages ... »


Dernière édition par Haine Yaken le Mar 4 Aoû - 18:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Adrénalia R. Inserra
• Admin •
• Fraccion de Grimmjow •
• Emmerdeuse attitrée d'Ulquiorra •

avatar

Féminin Messages : 203
Date d'Inscription : 17/05/2009
Âge : 25
♦ Zanpakûto/Pouvoir(s) ♦ : ShiYai - Vent
♫ Musiques du moment ♪ : Do It Again ♫ Jessica Mauboy

MessageSujet: Re: Ballade morbide [Pv Haine Yaken & Minato - BTLFA ]   Mar 4 Aoû - 4:10

    Elle les observait. Il avait commencé les hostilité en demandant à la fraccion de se mettre à son niveau, et quel niveau? Minato est persuadé que Adrénalia à quittée les rangs du Cuarta pour rejoindre l'espada deux rangs en dessous. Adré qui aime la puissance n'aurait jamais fait ça. Nan elle n'aurait jamais acceptée ça. Elle ne l'accepte pas vraiment encore aujourd'hui. Minato est arrivé après le fait que Adrénalia ai été "mutée" auprès du Sexta. Alors quand il a apprit que Rider avait changée de maître. Tout de suite il s'est imaginé ci et ça. Elle n'avait pas cherchée à démentir ou quoi que ce soit d'autres. Elle ne le croisait que rarement dans les couloirs, mais comme toujours, Rider fixe un point et ne détourne pas ses yeux de cet axe. Elle regarde droit devant elle. Ainsi elle ne fait nullement gaffe à ce qui se passe autour d'elle, ou même à côté de qui elle passe. Excepté les Trois*. A qui elle adressait généralement un bonjour ou un signe montrant qu'elle avait remarquée leur présence. Mais tout le monde sait que quand Adré a un objectif en tête, on ne peux pas l'enlever, ni la faire changer d'avis avant qu'elle ai réussit son but. Alors l'empêcher d'aller vers un endroit précis... C'est peine perdue.

    Dans ce cimetière, quelques heures plus tôt elle observait un nom sur une plaque, et les questions fusaient dans sa tête. Même si à l'heure actuelle, elle les avaient laissée en suspend. Adré avait su très rapidement, se détacher des questions qui la troublait. Or là... Elle avoue que la chose était plus difficile que les autres fois. Haine était arrivé, la discution avait commencée sur les souvenirs, puis sur les état d'âme des Hollows. Étaient-ils vraiment en droit d'en avoir? Et enfin, Minato venait faire on ne sait quoi. Mais la jeune blonde avait bien l'impression qu'il venait foutre le bordel. Après tout, on se parle pas aux gens de la sorte. C'est vrai quoi. On dit bonjour et non pas: « Adrénalia Inserra, que dirait GrimmJow-sama s'il te voyait ici à discuter ?? ». Phrase qu'elle n'avait pas trop aimée. De quel droit osait-il? De quoi se mêlait-il? On lui en pose des questions?! De plus, il était repartit comme ça... avec juste:

      ♪ ♫ Minato:- Je vais aller trouver mes propres adversaires… Je n’ai aucune intention de m’attarder avec des traînards qui s’acharnent à débattre de sujets stupides…


    Adrénalia comme Haine, n'avait rien dit, elle se contentait de le regarder s'éloigner en un air nonchalant, du genre "j'm'en-foutiste", tout en soufflant, comme pour dire: « Bon débarras. » Mais cela la dérangeais tout de même.. Il se permettait de venir, de les mettre en rogne -elle tout du moins- et de repartit? Nalia le pointât du doigt, se tourna vers Haine et arqua un sourcil l'air de dire: « Il me fait quoi là? ». Cependant il ne semblait pas vouloir partir. Minato resta un moment immobile. Attendant une réaction. Et puis quoi encore? Grimmjow-sama a dit: Pas de grabuge! Alors pas de bagarre aujourd'hui. Elle soupira une nouvelle fois en penchant légèrement la tête et fermant les yeux.

      ♫ ♪ Adrénalia: Il commence à me pomper l'ai... Haine?


    Et maintenant, elle voyait Haine se mettre en colère. Dans ses yeux brillait une flamme qu'elle n'avait vu qu'une fois. Haine Yaken était d'un naturel calme et nonchalant. Mais quand il se mettait en colère, il explosait littéralement. Tel un volcan endormi, enflammant tout sur son passage, même ses alliés. Mieux vallait pour elle ne pas dire de chose qui fâche. Elle se redressa.. Et regardait la scène quelque peu intéresser. Elle savait que Haine allait devenir incontrôlable dans les minutes qui allaient suivre. Attentionnée et réceptive de tout ce qui allait se passer bientôt. Voila un spectacle qu'elle n'aurait manqué pour rien au monde. Elle l'entendit prononcer doucement:

      ♪ ♫ Haine: Perdóneme Ulquiorra-Sama ...


    A peine la phrase finit, que Adré observa son confrère du coin de l'œil. Il partit en Sonido, quant à la blonde, elle en utilisa un aussi. Mais pour aller sur le haut du toit du bâtiment du cimetière. De là haut, elle pouvait tout voir sans en perdre une miette. Et c'est ce qu'elle comptait faire. Malgrès le fait que la seule expression qu'elle laissait paraitre depuis un moment c'était qu'elle s'en foutait éperdument. Elle s'assit, laissait ses jambes se balancer dans le vide. Et dit d'une voix exaspérer:

      ♫ ♪ Adrénalia: Haine... On avait dit pas de baston.


    Elle allait prendre cher si le fraccion en chef du cuarta n'était pas d'accord avec elle. Mais elle trouvait la un certain amusement. Il avait un sourire et un regard à faire peur. Adré adorait ça. Minato sera mort au prochain round. Ce n'est qu'une question de temps. Maintenant, reste à voir comment Haine va réagir, si oui ou non, il va la tuer par inadvertance. Ce pourquoi elle avait tenue à s'éloigner quelque peu. Bien que leur force soit à peut prés égale, Haine en colère, c'est la mort assuré. Elle avait bien vu. Dés que Haine avait finit sa phrase, elle avait su qu'il allait frapper..

_________________
Restes là! Mademoiselle n'a pas fini de jouer..

Bloody Angel | Adrénalia Rider Inserra | Assassin
. .

/!\ En manque Cruel d'Inspiration /!\

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ballade morbide [Pv Haine Yaken & Minato - BTLFA ]   Mar 4 Aoû - 14:36

Inintéressant. Tel était le mot pour décrire au mieux la vie dans Las Noches. Il n'y avait rien à faire. Un ennui total si ce n'est les entrainements quasi-successifs pour pouvoir tuer le temps. Du moins c'est ce que faisait le Morbide Minato dans le Palais à longueur de journée. Assister Ulquiorra-sama, Améliorer son niveau, Obéir à Aizen-sama. Voila les trois choses fondamentales à Minato Sahashi pour pouvoir accomplir son devoir d'Arrancar et de Fraccion. Aujourd'hui était un jour assez spécial. En effet, beaucoup d'Arrancar s'étaient rendu sur Terre. Mais il n'y avait pas que des Arrancar. Non. Des Shinigamis, des Humains, des Quincys et même des Vizards. Apparemment, le ville de Karakura semblait être un lieu de rendez-vous innopiné. Minato, n'accompagnant pas Ulquiorra pour une fois,décida de se rendre sur Terre, histoire de tuer le temps. D'un claquement de doigt, il ouvrit un passage surdimmensionnel d'une forme assez particulière puis s'engouffrât à l'intérieur sans broncher, les yeux fermés. Le passage se referma derrière lui. Soudain, le ciel bleu azur de Karakura se déchira. Laissant apparaître une sorte d'oeil. A l'intérieur de celui-ci se tenait là, debout, les mains dans les poches, les yeux toujours fermés, Minato Sahashi. Son humeur toujours aussi morbide et sans émotions apparentes. Il ne savait où est-ce qu'il était atterris, mais d'une façon où d'une autre, il trouverait bien quelque chose à faire. Soudain, il sentit deux onces de Reiatsu très proche de son niveau. Il n'arrivait pas à bien discerné lequel des deux était le plus fort. L'un semblait un peu plus puissant que l'autre même si les deux masquaient à la perfection leur Reiatsus pour ne pas se faire remarqué. Minato ouvrit les yeux puis disparut avec un Sonido avant que le Garganta se referme. Minato avait finalement trouvé quelque chose qui le satisferait.

Grâce à un Sonido, il arriva à proximité des deux Reiatsus qu'il avait sentis. Il masqua le sien puis observa discrètement. Là, il put voir deux Arrancars qu'il avait déjà vu auparavant dans les couloir du Palais Blanc. Il s'agissait de deux Fraccions. L'un était une personne que Minato connaissait très bien car il s'agissait aussi d'un Fraccion de Ulqiorra, Haine Yaken. Arrivé au service du Cuarta avant Minato, ce dernier devrait dorénavant faire équipe qu'il le veuille ou non avec le Morbide Arrancar aux cheveux bleu. Haine, cet homme aux cheveux blanc et à l'allure assez flemmarde cachait en lui un être sanguinaire et talentueux. Même si Minato ne l'aimait pas du tout, il se devait de le respecter même si le numéro 24 portait toujours un regard supérieur sur les personnes. Minato n'avait jamais vu cet homme auparavant, il apprendrait donc à le connaître. La seconde personne présente sur les lieux étaient un Arrancar de la gente féminine. En général les femmes Arrancars sont plutôt jolies et très sexy. En tout cas ce n'est pas ce qui intéressait Minato qui se contrefichait bien d'un détail aussi futiles que celui-ci. Adrénalia Inserra, tel était le nom que lui avait donné Aizen. Une charmante jeune femme blonde qui avait son caractère à elle qui était assez trempé. Cette ancienne Fraccion du Cuarta avait du quitté ses fonctions en tant que serviteur du Cuarta pour devoir servir le Sexta. Cette femme avait très souvent un masque noir recouvrant sa bouche et son nez, un peu comme celui des ninjas. Elle ne l'enlevait qu'a de très rares occasions. Ce n'était que la deuxième fois que Minato revoyait son visage à découvert. Bref, ce moment était assez spécial. Trois Fraccion servant ou ayant servi la même personne se retrouvent dans un même endroit au même moment. Et apparemment, Adrénalia et Haine n'aimaient pas tellement Minato. Cela pouvait se lire sur leur visage. Dès sa venue, leur visage pouvait afficher un seul et même sentiment, la Méprise. Minato l'avait bien compris que l'amitié ne sonnait pas fort entre eux. Si seulement il le pouvait, il les tueraient sans hésiter. Après tout pourquoi se faire des ennemis alors qu'en plus on est dans le même camp. Puis, Minato ouvrit le dialogue qui fut d'une courte durée...


Minato : "Tiens donc…Haine Yaken, serait-ce Ulquiorra-sama qui t'envoie ici ??
Adrénalia Inserra, que dirait GrimmJow-sama s'il te voyait ici à discuter ??"


Haine : "Je pourrais te retourner la question. Que fais-tu là, tu n'es pas supposé assister Ulquiorra-Sama ?"



Adrénalia : "Ca te regarde ce que pense mon Espada de moi? Je ne te demande pas ce que pense Ulquiorra-sama de toi, si? Pour ta gouverne: il ne dirait rien étant donné que comparé à toi, mon Espada à confiance en moi. Et que toujours comparé à toi, on ne m'a pas donné d'ordre précis sauf de flâner sur Terre. Comparé à n'importe quelle fraccion j'ai plus de liberté. Grimmjow-sama peut se montrer très... Gentil.
"


Minato : "Au fait je me présente. Arrancar numéro 24 Sahashi Minato, Fraccion du Cuarta Espada Ulquiorra Schiffer…Que vous le vouliez ou non, vous devrez dès à présent me mettre sur le même pied d'égalité. Ce n'est pas parce que vous êtes aussi des Arrancars au service d'Aizen-sama que je ne vous ferez pas de cadeau..."



Adrénalia : "Nous sommes ou avons été des fraccions du Cuarta, pas besoin de nous rappeler son nom. Quant au fait que je dois te mettre sur le même pied d'égalité que moi et Haine. Il n'en va que de toi de devenir plus fort. Histoire de nous égaler comme tu dis si bien. Il n'est pas dans mes habitudes de mettre les gens au même niveau que moi. Prends ça pour de la fierté je ne te dirais pas le contraire. Entre autre: C'est hors de question."


Minato : "-Je vais aller trouver mes propres adversaires… Je n’ai aucune intention de m’attarder avec des traînards qui s’acharnent à débattre de sujets stupides…"



Voila les quelques paroles que les Fraccions s'étaient échangés. Paroles sans engagement personnels et surtout que de provocations. D'un côté, c'était le but de Minato. Non pas de semer la pagaille mais bien de tester les deux Arrancars. Les destabilisés pour pouvoir mieux les connaître. Connaître leur tempérament, leur sagesse, leur manières. Voila ce qu'étais venu faire Minato. Puis, ayant eux ce qu'il recherchait, il s'en alla en tournant les talons comme si de rien n'était. Il savait maintenant qu'Adrénalia avait un esprit assez solide mais pas assez pour pouvoir résister aux provocations de Minato. Heureusement que Yaken était là pour lui empêcher de dégainer car elle serait surement partis au quart de tour. De toute façon ca n'aura gêner aucunement de croiser le fer contre cette femme. En revanche cette fois-ci ce n'est pas Adrénalia qui s'était laissé emporter par la haine mais bien celui qui porte ce mot, Yaken Haine. Ce dernier s'était longtemps retenu, à un moment ou un autre il fallait bien que ça sorte. Le Chien Errant Flemmard que tout le monde connaissait avait laissé la place à un combattant sanguinaire et redoutable. Tandis que Minato allait passé le seuil de la porte du cimetière, Adrénalia se téléporta sur le toit du bâtiment du cimetière. Sans doute pour assister à un spectacle qu'il ne fallait manquer pour rien au monde. Et heureusement, elle allait assister au combat opposant les deux Fraccion du même Espada. Un combat tellement rare. Adrénalia allait être aux premières loges. Et elle sera servi. "Perdoneme Ulquiorra-sama". Tels étaient les mots qu'avait prononcé Haine Yaken avant de prendre cet air si machiavélique. Cela voulait tout dire. Il allait attaquer Minato par derrière. Une lâche attaque souvent à laquelle on ne s'attend pas.


Soudain, Haine disparût dans un Sonido
. Cette technique qui permet aux Arrancars de se déplacer à une vitesse fulgurante. Il apparut sur le flanc gauche de Minato. Ce dernier, ayant compris la situation ouvrit les yeux en grand, surpris de la lâcheté de cette attaque. Il retira immédiatement sa main gauche de sa poche. En une fraction de seconde Haine lui porta un coup de pied qui fit voltiger le Numero 24 dans les airs. Ce dernier s'étant servi de son bras pour réduire les dégâts du coup. Minato traina les pieds sur quelques dizaines de mètres dans les airs se servant de son bras gauche pour garder l'équilibre. On pouvait dire que Yaken n'avait pas raté son effet de surprise. Mais Minato n'était pas de cet avis. Il n'allait pas se laisser faire. Un duel ne se refuse pas. Il se redressa alors, jetant un regard frigorifiant à son adversaire. La main droite toujours dans sa poche, la main gauche cette fois-ci posée sur le manche de son Zanpakutôh, prêt à dégainer à n'importe quel instant. Puis d'une voix terrifiante, Minato prononça ces quelques mots :

Minato : "Qu'est ce que cela signifie..."

Il n'eut même pas le temps de finir sa phrase qu'il disparut en un fraction de seconde grâce à un Sonido afin de se retrouver sur le côté droit de Haine. Son bras droit était tendu dans toute sa longueur, son poing était fermé et son index tendu touchait la tempe droite du Chien Errant. Soudain, une boule bleu se forma au bout du doigt de Minato, il allait lancé un Cero.

Minato : "...Haine."

En un instant la boule bleu devint un gigantesque rayon de lumière pendant à peine une demie-seconde avant de laissé place à une explosion monumentale. Un amas de fumée et de poussière se forma là où se trouvaient les deux hommes. Minato ne savait pas si Haine avait survécu c'est pour cela qu'il activa aussitôt son Peskis afin de desceller la moindre once de Reiatsu. Quand soudain...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ballade morbide [Pv Haine Yaken & Minato - BTLFA ]   Ven 7 Aoû - 1:53

Du sang ... Oui c'était la seule chose à l'heure actuelle qu'Haine voulait voir. Il regardait attentivement Minato trainer les pieds en l'air. Il était à présent à une dizaine de mètres de lui-même. Il continuait à afficher son regard et son sourire sadique qu'il avait lorsqu'il était en combat. On pourrait le croire pour un fou sortit tout droit de l'asile psychiatrique, pourtant il n'en était rien. Il y avait quelques minutes de cela c'était un jeune homme sain de corps et d'esprit, mais désormais son psychique était complètement hors contrôle ainsi que son corps. Ils réagissaient simplement aux ordres de son instinct et non de son intelligence. Il ferait tout pour écraser son adversaire, même se sacrifier. Les yeux rivé sur Minato, il observait le moindre de ses mouvements. Il entendit cependant Adrénalia affirmer qu'ils avaient dit pas de combat. Mais ce fut comme s'il était sourd. Il ne fut même pas attention à ce que son amis lui disait. L'attaque précédente l'avait tout même amoché, de peu, mais l'effet de surprise avait totalement réussi. Il ne devait pas s'attendre à ce genre d'attaque venant de la part du chien errant. Il ne le connaissait pas bien, c'était pour cela. Les provocations au bout d'un moment ont raison de ce jeune homme. Son rival se releva le regardant à son tour. Les deux personnes se regardaient droit dans les yeux,, ils se foudroyaient du regard. Le jeune Yaken ne bougeait pas d'un millimètre, il attendait avec impatience la prochaine attaque de son ennemi. Et d'ailleurs, cela ne tarda pas, il utilisa le mouvement rapide précédemment utilisé par Haine. Cependant, Minato se mit à droite de lui, il avait tendu son bras ainsi que son index appuyant légèrement sur la tempe du jeune homme. L'abscons tourna uniquement les yeux vers la droite, mais pas la tête afin de voir son adversaire quand soudain un faisceau de lumière bleu sortit de son index. Il afficha un regard surpris.



Et eut à peine le temps de dire le mot : « Cero » qu'il utilisa à son tour un Sonido afin d'éviter cette attaque. Il atterrit aux côtés d'Adrénalia. A quelques centimètres de la jeune blonde. Allez savoir pour quelles raisons il avait choisi cet endroit pour réapparaitre. Cependant, il ne posa pas son regard sur elle, mais continuait à fixer son adversaire Malheureusement pour le jeune homme l'offensive de Minato lui brula le bras droit. Mais ce n'est pas pour autant qu'il montrait qu'il souffrait. Et d'ailleurs il ne ressentait même pas la douleur. A vrai dire, il arrivait à faire abstraction de ce sentiments lorsqu'il était en plein combat. Oh bien sûr, il ne le faisait même pas exprès. Le plaisir de verser le sang de ses opposants avait pris le dessus sur le sentiment de douleur. Après tout, tout cela était purement psychologique. Son bras droit fumait donc et l'on pouvait voir sur son visage ce sadisme qui le caractérisait tellement. Ses yeux rouges brillaient qu'on aurait pu croire qu'il y avait une flamme à l'intérieur de chaque œil qui s'enflammait à chaque fois qu'il regardait l'homme aux cheveux bleus.



Il était temps de riposter et de lui faire regretter son Cero. Cependant, son Zanpakuto n'était pas utile. Il voulait s'en sortir sans Perro Funesto. Ce fut pour cette raison qu'il le posa aux côté d'Adrénalia. C'était peut-être qu'il s'était poser ici et non ailleurs. Pour qu'elle veille sur son trancheur d'âme. Ou pas. Il ne réfléchissait plus à vrai dire. Sa concentration était focalisé sur son adversaire et non sur autre chose. Il n'arrivait plus à réfléchir. A vrai dire il n'en rendait même pas compte, c'était un peu comme si le Haine qui discutait tout à l'heure avec la belle blonde était à l'extérieur de ce corps et qu'il n'était qu'un spectateur. Pouvait-on affirmer qu'il était victime de Schizophrénie. Non. Un simple dédoublement de la personnalité suffisait. De toute la durée qu'il était en haut de ce toit, il ne regarda pas une seule fois son amie. C'était comme si elle n'existait pas. Il se releva et sauta en faisant un salto avant. Il se réceptionna en posant un genoux à terre. Lorsqu'il remit les pieds à terre on pouvait voir un peu de poussière apparaitre. Il se releva et se mit à courir immédiatement direction de son ennemi en le fixant sadiquement avec ses yeux rouges. Si les gens le prenait pour un fou, c'était tout à fait normal il avait les propriétés propre de l'homme mentalement dérangé. Il continua à courir à toute vitesse et utilisa un Sonido afin de se retrouver à quelques centimètres de son adversaire. Il ferma solidement ses deux poings et frappa une bonne dizaine de fois son adversaire au visages tout en riant comme un malade. Au bout de plusieurs attaques directs, il bondit sur lui-même et effectua un coup de pied circulaire qui envoya encore une fois son ennemi dans le décor. Hors, il n'allait pas s'arrêter là. Le moment était venu de lui faire regretter son offensive. il tendit le bras ainsi que son index et l'on pouvait voir apparaitre un halo de lumière de couleur violette en sortir. Le jeune Yaken concentra une bonne partie de son Reatsu dans ce Cero. On pouvait d'ailleurs l'entendre crier, ce qui augmentait sa fureur et sa puissance. Cet éclat grandissait et partit à toute vitesse en direction de Minato. Une explosion se produisit. Avait-il réussi à survivre à cet enchainement ? Possible, après tout, ils étaient du même niveau. Mais Haine se foutait de savoir qu'il était plus puissant ou plus faible. Il était satisfait de pouvoir s'en servir comme Punching Ball.



« Next ! »

Il dit cela en affichant encore une fois un regard des plus meurtriers ainsi qu'un sourire sadique. C'était clair, il prenait un malin plaisir à le faire voltiger à droite, à gauche. C'était plus que jouissif. Il ne se demandait même pas ce que faisait Adrénalia ni même à quoi elle pouvait bien penser de lui. Il ne pensait plus qu'à son adversaire et à rien d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Adrénalia R. Inserra
• Admin •
• Fraccion de Grimmjow •
• Emmerdeuse attitrée d'Ulquiorra •

avatar

Féminin Messages : 203
Date d'Inscription : 17/05/2009
Âge : 25
♦ Zanpakûto/Pouvoir(s) ♦ : ShiYai - Vent
♫ Musiques du moment ♪ : Do It Again ♫ Jessica Mauboy

MessageSujet: Re: Ballade morbide [Pv Haine Yaken & Minato - BTLFA ]   Mar 11 Aoû - 21:56

    Adré se sentait assez mal à l'aise. Dire qu'au vue des événement, c'était plutôt à elle de se battre.. Le fraction de la Cuarta l'avait énervée au plus haut point. Même si elle paraissait calme au premier abords, la rencontre avec la Cuarta il y a des année de cale, l'avait complètement changée. Elle regarda d'un oeil distrait le combat qui faisait rage au dessus d'elle.

    Elle poussa un soupire alors que Haine ignora sa remarque. Il était vraiment énervé, ne répondant plus de rien.. Adré serait peut être sa deuxième victime, peut être pas. Elle avait l'air de s'ennuyer ferme, attendant tranquillement que Haine ai fini son carnage. Il n'y avait que ca à faire après tout. Attendre, Haine était devenu incontrôlable, alors bon. Elle s'assit sur ce toit, mettant son impatiente de coté. Elle prit une moue boudeuse, et regarda. Mais très vite, ses yeux se défirent du combat allant vers le ciel. Elle senti un reiatsu s'éteindre peu à peu, elle se redressa un peu, toujours assise, soupira et ferma les yeux avant de plonger la tête entre ses genoux, tant dis que Minato envoyait un Cero sur Haine. L'avait-il esquiver? Elle était sur que oui. Puis elle regarda son ami se matérialiser a coter d'elle. Posant sur lui un regard digne d'une gamine. Elle soupira et replongea sa tête dans ses genoux. Puis elle soupira.


      ♫ ♪ Adrénalia:- Yare Yare..
      Haine dépêche toi. Grimmjow-sama a besoin de moi...


    Sa voix ressemblait à un soupire, elle regarda son ami du coin de l'oeil, attendant une réponse. Mais pourquoi Diable avait-elle dit ca? Elle ne savait pas elle même. Elle ressentais pourtant le besoin d'être auprès de son maître, comme si il lui était arriver malheur, comme si elle avait reçu un ordre... Intérieur. Elle savait au plus profond d'elle même que Grimmjow-sama était en danger, elle se devait d'aller l'aider. Elle ressentait ce mal, cette douleur, cette tension. Elle regarda Haine de plus près. Mais il disparu aussi vite. Elle soupira une énième fois. Minato avait dépassé les bornes, mais la pauvre Adré s'en foutais royal maintenant. Elle entendait les coups se succéder, et osa un regard vers le pauvre Minato. Au vu de la fureur de Haine, cela ne pouvait être que lui qui lui assénât ses coups puissant et meurtrier. Elle avait raison. La jeune blonde vit Haine Yaken enchainer les coups de poing sur le corps de Minato, puis elle entendit un: Next.

    Suivant.. Oula.. Adré aurait mieux fait de ne pas trainer dans le coin. Si elle avait su seulement. Elle avait oubliée qu'en ce moment même Haine ne faisait pas grande différence entre amis ou ennemis. Se croyant à l'abri dans cette amitié, elle croyait vraiment que rien ne pouvait lui arriver venant de la part de la fraccion du Cuarta. Pourtant elle s'était déjà pris un coup, au tout début de leur relation, mais elle l'avait rappeler sur Terre de façon brutale. Elle regarda Haine, son sourire carnassier qui fendait son visage. Elle poussa encore un soupire a fendre l'âme. Se releva lentement, et atterrit près de son ami Arrancar. Un peu plus en hauteur, à environ 4 mètres.


      ♫ ♪ Adrénalia:- Fini le travail, laisse le partir, tues le, fais ce que tu veux. Mais mon espada a besoin de moi...


    On pouvait sentir de la peur dans sa voix, son timbre tremblait et son expression se faisait inquiète. Elle était inquiète. Trop inquiète. Il fallait qu'elle rentre à Las Noches, maintenant. Mais Haine ne serait sûrement pas de cet avis. Il était enrager, comme un chien sauvage qu'on aurait laissé enfermer dans une cage sans eau ni nourriture, et qu'on le relâchais pour lui suspendre une viande sanglante au plafond. Il s'accrochera.. Elle en était sûr, mais devait tout de même tenter quelque chose, Pour GrimmJow.. Pour son Espada. Son maître. Haine aurait agi de la même façon pour Ulquiorra. C'est à n'en pas douter. Adrénalia ne se doutait pas une seule seconde du risque qu'elle prenait en disant ces mots.

_________________
Restes là! Mademoiselle n'a pas fini de jouer..

Bloody Angel | Adrénalia Rider Inserra | Assassin
. .

/!\ En manque Cruel d'Inspiration /!\

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ballade morbide [Pv Haine Yaken & Minato - BTLFA ]   Mer 12 Aoû - 3:41

Le Cero du jeune Haine avait eu un effet dévastateur sur les bâtiments, les murs du cimetière ainsi que la flore proche de lui. Il fallait dire qu'il y avait mis presque toute sa puissance afin d'achever comme il le fallait son ennemi : Minato Sahashi. Il attendait qu'il riposte, mais rien ne venait. Il ne sentais plus une seule once de son Reatsu d'ailleurs. Etait-il mort ? Il serait fixé une fois que la poussière se serait dissipé, mais tout de même. C'était étrange que son rival ne donne plus de signe de vie. Avait-il réellement péri à cause des attaques du chien errant ? C'était un peu exagéré quand même. Puisqu'ils étaient tout deux du même niveau, il était impossible qu'il meurt à cause de quelques coups de poings et d'un Cero un peu trop chargé en énergie spirituelle. Haine savait pertinemment qu'il ne pouvait pas mourir à cause de cela. Alors que s'était-il passé ? Pourquoi ne sentait-il pas son adversaire. Une fois le amas de poussière disparut, il observait les alentours, comme un chien affamé cherchant sa proie. Mais rien, pas une seule trace de lui, pas une seule goutte du liquide rouge non plus. Il avait fui ? C'était la seule explication qu'il voyait. Même un mort laissait des traces. Il lança un Peskis afin de desceller la moindre once d'énergie spirituelle. Mais Minato n'était plus là. Quel lâche. Il avait quitté le champs de bataille. Mais pourquoi ça ? Par peur ? C'était absurde et Haine sentait le colère monter en lui. Il allait exploser dans quelques instants. Tel un volcan en éruption. L'abscons serrait les poings et regardait droit devant lui. C'était la première fois qu'un ennemi lui échappait. Souvent ils finissaient par tomber à terre devant lui, mort. Mais pas cette fois, il était partit sans conclure ce combat. Et cela, le jeune Yaken ne pouvait pas le supporter, c'était une sensation horrible. Un prédateur laissant échapper sa proie. Il fallait qu'il se calme absolument. C'était comme si un feu intérieur le brulait. Haine regardait toujours droit devant lui, serrant les dents et les poings. Il essayait tant bien que mal de trouver un moyen de canaliser sa colère. Ce fut pour cette raison que l'on pouvait apercevoir une lueur violette sortir de sa paume. Cet éclat grandissait doucement, puis il lança un Bara en face de lui. Il ne cherchait pas à blesser quelqu'un, mais seulement à faire évacuer ce sentiment insupportable. Il en envoya un autre, puis encore un. Une bonne dizaine sortirent de ses mains et l'ont pouvait entendre « Kuso » sortir également de sa bouche à chaque attaque lancée. Au bout de quelques minutes, il relâcha ses bras et haletait doucement. Il était fatigué ce qui était normal vu qu'il avait évacué une bonne partie de sa colère. Mais il avait également utiliser pas mal de Reatsu. Quelques gouttelettes de sueur glissaient de son front. Notre jeune homme regardait le sol, cherchant toujours une explication à la fuite si soudaine de Minato. Il n'arrivait tout simplement pas à comprendre pourquoi. Un homme avec un tel caractère qui partait au bout milieu d'une bataille, cela le rendait encore plus fou qu'il ne l'était. Comment Ulquiorra-Sama avait-il pu engager un tel Arrancar dans ses rangs. Un provocateur qui fuyait dès qu'il se prenait quelques baffes dans la tête ? Haine ne concevait même pas qu'un tel être existe. Le chien errant était devenu un chien enragé. Bien sûr, il l'était devenu dès qu'il avait envoyé voltiger une première fois l'homme aux cheveux bleus, mais il l'était encore plus à présent.

Quand à la jeune blonde, elle se rapprocha de la Fraccion Del Cuarta. A ses risques et périls au vu des conditions mentales dans lesquelles était le jeune Yaken. Il n'était pas stable du tout et très imprévisible. Elle l'avait su à ses dépend qu'une fois qu'il entrait dans cet état, elle pouvait très bien recevoir des coups de sa part. Il y avait déjà eu la cas au début de leur relation amical. Cependant elle avait su le faire revenir à la réalité de façon assez brutale. Et elle avait eu raison, car Haine s'en serait voulu à mort s'il avait réellement fait du mal à Adrénalia. Il ne voulait pas qu'il lui arrive malheur, il s'était attaché à elle à présent. La Fraccion Del Sexta était à quelques mètres de lui, quatre ou cinq peut-être. Il sentait sa présence et vu qu'il n'y avait plus de Minato, il fallait bien qu'il se défouler sur quelqu'un d'autre. On lui offrait un nouveau Punching Ball, pourquoi ne pas en profiter. C'est ce qui traversa l'esprit d'Haine lorsqu'il sentit sa présence à quelques mètres de lui. Elle se jetait droit dans la gueule du loup, tant pis pour elle. Il releva la tête et reprit sa respiration habituelle. Il tourna délicatement ses yeux rouges ainsi que sa tête vers la jeune blonde. Et une seconde plus tard, il se trouvait devant elle grâce à un Sonido. Sans plus attendre, il la prit par le cou et la souleva en serrant de plus en plus. Elle devait s'attendre à une tel réaction venant de sa part, mais elle avait pris le risque tout de même. Peut-être espérait-elle que le cœur du chien errant prendrait le dessus sur son instinct animal. Cependant, il n'en était rien. La fuite de Minato n'avait pas arrangé les choses non plus. L'abscons la regardait droit dans les yeux tout en riant.



« Tu veux être la suivante sur la liste ?! Ha ha ha, au moins toi tu ne me feras pas faux bond ! »

A cet instant-là, il ne se rendait pas compte qu'il faisait la plus grosse erreur de toute sa vie. Mais il continuait malgré tout à serrer le cou de son amie de plus en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Adrénalia R. Inserra
• Admin •
• Fraccion de Grimmjow •
• Emmerdeuse attitrée d'Ulquiorra •

avatar

Féminin Messages : 203
Date d'Inscription : 17/05/2009
Âge : 25
♦ Zanpakûto/Pouvoir(s) ♦ : ShiYai - Vent
♫ Musiques du moment ♪ : Do It Again ♫ Jessica Mauboy

MessageSujet: Re: Ballade morbide [Pv Haine Yaken & Minato - BTLFA ]   Mer 12 Aoû - 4:48

    La vitesse d'action était hallucinante. A peine Haine avait-il tourné la tête, plantant ses yeux rouges sang dans les siens, que la jeune fille sentait une pression magistrale sur sa gorge la soulevant. Instinctivement, elle porta la main sur celle de Haine, son ami... Son meilleur ami même, car bien que le fait qu’elle ne soit plus fraccion del Cuarta, elle adorait passer du temps avec Haine, veillant à ne pas éveiller le chien sauvage qui se trouvait face à elle à chaque fois qu’elle lui parlait. Car même si Haine donnait l’impression de s’en foutre totalement de tout, même si Haine possédait cette apparence nonchalante et sereine, quand il explose, ce n’est ni pour rien ni à moitié. Le pauvre Minato en avait fait les frais. Malheureusement pour Adré, il avait fui. Elle ne pouvait décidément pas le croire, regardant les alentour en ne bougeant que ses pupilles d’un gris azuré.. La jeune fille regardait les tombes dévastées, les fleurs carbonisées, les cryptes complètement ouvertes… Haine avait vraiment été prit d’un excès de folie. Elle l’avait vu, admirer, se jeter sur Minato, elle avait senti son reiatsu disparaitre comme emporter par le néant. Nan elle ne pouvait décemment pas y croire. Et comprenait fortement la rage qui habitait Haine en ce moment même. Son adversaire s’était enfuit. Il l’avait laissé là, alors que lui-même les avait provoqué quelques minutes auparavant, maintenant Haine était deux fois plus en colère, il avait lancé des Bara un peu partout, se foutant éperdument de provoquer des dégâts ou non. Se foutant pas mal de savoir s’il y avait des gens, mortels ou non… D’un coter dans un cimetière il n’y a que des morts..

    Adré regardait Haine envoyer des lueurs d’énergie sur le décor morbide qui les entouraient. Elle passa ses pupilles dans le coin droit de son œil, qu’a peine elle lui dit qu’ils devaient faire vite. Et là, elle aperçu Haine, un quart de seconde plus tard, serrer sa gorge comme s’il voulait la briser. Elle sentit un de ses os craquer sous la pression, son regard et son sourire, cette lueur dans ses pupilles, tout en lui était sadique, pas une once de nonchalance ou autre de ce genre. Haine avait complètement perdu les pédales. Elle plissa les yeux en suffoquant, ne sachant trop quoi faire dans ses moments là. Elle posa ses pupilles azurés sur ses yeux rouges.


      ♫ ♪ Adrénalia : Haine, t’es devenu fou ! Lâche-moi !

      ♪ ♫ Haine : Tu veux être la suivante sur la liste ?! Ha ha ha, au moins toi tu ne me feras pas faux bond!

      ♫ ♪ Adrénalia : T’es complètement malade ! Je t’ai dis de me lâcher !


    Adré faisait ce qu’elle pouvait, mais il était clair que Yaken ne répondait plus de rien. Elle pouvait dire ce qu’elle voulait, lui parler de tout, c’était pire que s’il s’en foutait.

    N’ayant pas d’autre choix, elle garda une main sur le bras de son « ami », et posa l’autre sur sa garde, elle commença juste à sortir son zanpakuto, que déjà elle prononça : Cumbres Me, ShiYai !
    Et d’un coup Vif, assena un coup sur le ventre du fraccion aux yeux couleur sang. Des lames noir au reflets blanc était présentes sur ses bras , rattaché à ses avant-bras par on ne sait quel moyens. La blonde avait maintenant une chevelure brune, son regard était gris, et sur ses jambes, du mollet jusqu’aux genoux, on trouvait là les même lames en formes arrondie qui pointaient vers le haut. Adrénalia était spécialiste du combat rapprochée. Mais cette résurrection ne dura pas, car après s’être dégagé de la main de Haine, après s’être mis a distance respective, elle reprit en main son Zanpakuto et le replaça dans son fourreau. Exactement comme la première fois. Sauf que la première fois, elle l’avait giflée, et le pauvre Haine s’était cogner dans le mur tellement la fraccion del Cuarta –à l’époque- avait mis toute sa puissance. Il avait eu une marque… Elle n’arrêtait pas de s’excuser. Là, elle le regardait d’un air dur, ne sachant si la technique avait marchée où non. Gardant une main sur la garde.. La blonde avait retrouvé sa chevelure dorée. Elle n’aimait pas trop se servir QUE de son Zanpa, elle adorait fusionner avec et le sentir fondre en elle. Elle aimait sa resurection… Mais elle évitait de s’en servir cependant.

    Elle regarda Haine, et la blessure sur son buste qu’elle avait infligé, fermant à demi les yeux, regrettant son acte. Puis elle explosa :


      ♫ ♪ Adrénalia : Ca va t’es calmé ?! T’as failli me tuer je te signale !!!


_________________
Restes là! Mademoiselle n'a pas fini de jouer..

Bloody Angel | Adrénalia Rider Inserra | Assassin
. .

/!\ En manque Cruel d'Inspiration /!\

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ballade morbide [Pv Haine Yaken & Minato - BTLFA ]   Mer 12 Aoû - 5:55




Sentir les os craqué sous la pression de sa main était tellement jouissif que c'était comme si les paroles d'Adrénalia ne parvenait pas jusqu'à ses oreilles. Il se focalisait uniquement sur les craquements d'os de son amie. Enfin, il pouvait savourer le fait de voir quelqu'un souffrir. Minato étant parti sans qu'il ne sache si ses coups l'avaient atteint ou non, il fallait qu'il voit au moins une personne ressentir ce sentiment. Cependant ce n'était pas quelqu'un qu'il détestait à qui il était en train de faire du mal, mais à une personne qui lui était cher. Quelqu'un qui comptait beaucoup à ses yeux. Mais la rage et son instinct de tuer refoulé depuis bien trop longtemps avaient pris le dessus. Il serrait toujours de plus en plus fort et la jeune blonde essayait de se débattre comme elle le pouvait. Malheureusement pour elle, il ne comptait pas la lâcher. Du moins pas à cet instant précis. Il plongeait ses yeux rouges sadique dans ceux de la belle Adrénalia. Plus il l'observait, plus il se disait qu'il fallait qu'il lâche prise, mais il n'y arrivait pas. Il ne s'apercevait même pas qu'elle mit la main sur la garde de son trancheur d'âme et qu'elle prononça les mots magiques. Lui continuait à regarder au plus profond de son regard, comme s'il cherchait une échappatoire. Ce plaisir qu'il éprouvait tant il y a quelques instants avait laisser sa place à un sentiment de culpabilité. Plus les secondes avançaient et plus il regrettait son acte. Celui de l'étrangler, de faire du mal à une personne qu'il aimait beaucoup. C'était probablement la seule personne qui était le plus proche de lui. Ulquiorra-Sama et Haine avaient une autre relation, une relation de servitude, rien à voir avec de l'amitié. C'est pour cela qu'il n'était pas dans son cœur, que cela ne lui faisait pas plus de mal que ça s'il possédait une nouvelle Fraccion. Ce qui l'avait rendu fou, c'était que cet inconnu vienne les provoquer, qu'il vienne insulter Adrénalia. De quel droit avait-il fait irruption dans leur tête à tête et qu'il avait foutu la merde comme ça. Et voila comment cela se terminait. Minato s'était enfui et le jeune Yaken en était réduit à faire du mal à Adrénalia. Drôle de journée. Sans plus attendre, une fois qu'elle ait mis la main sur le garde de son Zanpakuto et prononça sa phrase de libération elle apparut sous sa forme libéré et asséna un coup violent au niveau du ventre à Haine. Il ne s'attendait vraiment pas à cela. Mais c'était ainsi que c'était terminé sa folie la dernière fois aussi. Le jeune homme était désormais à terre, regardant le sol, se demandant comment ils avaient pu en arriver là. Tout ceci était absurde, cela n'avait aucun sens. L'abscons se haïssait, il se détestait pour ce moment d'égarement qu'il avait eu. Il ne pourrait pas se pardonner d'avoir essayer de tuer la Fraccion Del Sexta. Il mit sa main sur son ventre et la mit ensuite devant ses yeux. Il saignait. Rien de bien méchant, mais tout ceci l'avait épuisé, il n'en pouvait plus. Son excès de colère avait eu raison de lui. Il ne posa pas les yeux sur la jeune blonde, trop honteux de son geste. Il se contenta de se relever avec difficulté, cette blessure lui faisait un mal de chien, tout comme son bras préalablement brulé par Minato. Sur le coup, il n'avait pas senti ce sentiment mais maintenant, il souffrait. Non seulement physiquement mais aussi mentalement. Comment arrivait-il à faire du mal aux êtres qui lui étaient cher, il ne comprenait pas. Haine se mit dos à elle afin qu'elle ne voit pas la blessure qu'elle lui avait fait. Il ne lui en voulait pas, bien sûr que non. Elle avait eu raison de faire cela.

«Ca va t’es calmé ?! T’as failli me tuer je te signale !!! » Cria-t-elle.

Il ne pouvait pas la regarder, c'était au dessus de ses forces. Il ferma les yeux, affichant un visage de tristesse et en serrant les dents. Cette sensation était horrible. Ce sentiment de culpabilité ainsi que cette souffrance. S'il le pouvait, il se tuerait immédiatement, mais ce n'était pas une solution. Et puis, il fallait qu'il serve encore Ulquiorra-Sama. Pas question de mourir tout de suite. Il fit quelques pas tout en titubant, se rattrapant à un des murs encore debout, puis dit à la jeune blonde :

« Je suis désolé ... Je ... Merci ... » Balbutia-t-il.

Il était plutôt rare d'entendre Haine s'excuser ainsi que remercier quelqu'un. Mais la situation l'exigeait et il devait au moins ça à la jeune blonde. Il se mit la main sur son ventre, le sang ne coulait pas tellement, mais, il fallait avouer qu'il ressentait la douleur. Il haletait lentement et difficilement. Puis il utilisa un Sonido afin d'atterrir sur le toit qu'était la Fraccion Del Sexta quelques minutes auparavant. Il y avait laissé son Trancheur d'âme, sa moitié. Il le prit dans ses mains, le regarda et lui afficha un regard complice ainsi qu'une sourire. Il lâcha un faible : « Pardonnes-moi ... » Sans attendre un seul instant, il sauta du toit afin de revenir les pieds sur terre. Lors de son atterrissage, il tomba à moitié, mis le genoux à terre. Grimaçant de la douleur de son ventre ainsi que celle de son bras droit. Minato l'avait bien touché avec son Cero tout de même. Il s'était peut-être enfui, mais il avait laissé un souvenir à Haine au moins. Le chien errant se releva et posa enfin son regard sur celui de la blonde, mais il ne put s'empêcher de ressentir une pointe au cœur. Elle avait remis son Zanpakuto dans son fourreau tout en ayant quitté sa forme libéré, la Resurrecciòn, c'était comme cela que ça s'appelait. Contrairement à tout à l'heure, il n'afficha pas un regard triste, mais lui sourit. Étrange réaction d'ailleurs. C'était impossible pour lui de lui montrer à quel point il se sentait mal. Perro Funesto dans sa main gauche, il le remit à sa place, c'est à dire sur sa taille, entre sa ceinture et son pantalon. Il soupira et regarda à nouveau son amie.

« Tu as le droit de me haïr Adrénalia ... De me tuer aussi ... Je le mérite ... » Dit-il avec son air impassible.
Revenir en haut Aller en bas
Adrénalia R. Inserra
• Admin •
• Fraccion de Grimmjow •
• Emmerdeuse attitrée d'Ulquiorra •

avatar

Féminin Messages : 203
Date d'Inscription : 17/05/2009
Âge : 25
♦ Zanpakûto/Pouvoir(s) ♦ : ShiYai - Vent
♫ Musiques du moment ♪ : Do It Again ♫ Jessica Mauboy

MessageSujet: Re: Ballade morbide [Pv Haine Yaken & Minato - BTLFA ]   Mer 12 Aoû - 20:22

    Ses os craquaient un à un, Haine semblait y trouver du plaisir, car dans ses yeux une autre flamme brillait. Mais Adré ne pouvait pas la discerner où savoir ce que c’était à ce moment là. Elle n’avait pas d’autres choix, elle devait utiliser la force, puisque les paroles ne servaient à rien.. Haine cherchait apparement à lui faire du mal, rien que ça, juste ça. Son air méchant sadique de chien enragé, faisait peur à voir, mais Adré savait à quoi s’en tenir. Alors elle se résigna elle aussi, mettant la main sur son Zanpakuto, son trancheur d’âme.. Sa vie, sa mort, sa survie, et son destin. Elle l’empoigna, le fit à peine sortir de quelques centimètres que la blonde prononça les paroles de sa Resurrecciòn, son changea, elle assena un coup vif et rapide sur le torse de Haine. Il lacha prise, tombant à terre sur le coup de la douleur. Elle n’avait pas fait gaffe, à trop l’entailler ou non sur le coup. Elle ne pensait qu’a se libérer. Elle réduisit son ShiYai à l’état de lame et le rangea en regardant Haine au sol. Il placa sa main sur son entaille et la mit devant ses yeux, remarquant le sang qui s’en échappait. La fraccion Del Sexta s’en voulut alors. Avait-elle mis sa vie en danger ? Elle n’avait rien calculée sur ce coup là, elle n’avait rien prémédité non plus. Même si elle savait depuis la première fois qu’elle n’avait pas d’autres choix pour se sortir d’une telle situation. Mais depuis, son regard fuyait le corps et la présence de celle qui sert la sixième épée. Il se releva, lentement, le corps apparemment endolori. Elle essaya de discerner, si cela venait de sa blessure, ou si le chien enragé avait du mal a accepter un tel coup. Moralement comme physiquement Haine semblait profondément touché. Elle s’en voulait. Même si elle n’avait pas d’autres choix, elle aurait du continuer a lui parler. Mais elle ne laissa rien paraitre. Grimmjow-sama lui aurait dit de faire la même chose, Grimmjow-sama, l’aurait même tué… Mais Adrénalia ne pouvait se résoudre à une telle mesure. Elle le vit se redresser, titubuer, et se tenir à un mur.
    Puis elle se mit à crier. Après tout elle s’aperçu que son coup la faisait souffrir, portant une main à ce qui rattache sa tête à son corps, elle sentit nettement une vive douleur notamment sur les côtés. Mais quand elle porta sa main à cette partie de son corps, elle ne put s’empêcher d’afficher un air effrayé, elle avait peur, même si c’était elle qui mettait la main sur son cou, elle revoyait l’image de son, ami au visage sadique et enragé. Elle éloigna sa main presque immédiatement. La posa sur sa poitrine, là où le cœur devait se trouver. Celui-ci battait à tout rompre, elle n’imaginait pas un seul instant que Haine pouvait la mettre dans de tels états. Mais pour preuve que si.. Adré avait pourtant vécu des situations similaires, après tout, GrimmJow-sama lui faisait bien pire. La prenant par le cou avec l’air mécontent ou sadique, lui envoyant un coup dans le ventre, la balançant à l’autre bout de la pièce. Elle en avait déjà vu des similaires. Mais ce n’était pas Grimmjow-sama, c’était Haine.. Haine Yaken, fraccion Del Cuarta. Celui-ci ferma les yeux, serrant les dents et baissant la tête. Rider ressentit une pointe de regret.

    • ♪ ♫ Haine:
      Je suis désolé ... Je ... Merci ...


    Elle restait interdite, l’air grandement étonné. Il s’excusait, et la remerciait.. A bien chercher dans ses souvenirs, c’était bien la première fois qu’elle l’entendait prononcer de tels mots, sauf quand il s’agit d’Ulquiorra-sama, et encore, ce n’est pas le même contexte. Adrénalia devait se sentir flatter ? Privilégiée ? Le jeune arrancar récupéra son Zanpakuto, reprit pieds sur le sol et lui sourit. La jeune blonde ne comprit pas trop, mais Haine avait tendance à l’impressionner à chaque fois qu’elle le voyait.


      ♪ ♫ Haine :- Tu as le droit de me haïr Adrénalia ... De me tuer aussi ... Je le mérite ...
      ♫ ♪ Adrénalia :- Je n’ai aucunes raison de te haïr Haine… Et même si c’était le cas, cela ne m’autoriserais pas à te tuer.


    Elle avait raison, Ulquiorra-sama la haïrait elle… Et Yaken... A qui elle parlerait, elle ne pouvait pas tuer son meilleur ami. Elle ne pouvait pas tuer le seul avec qui elle s'entendait. Et puis elle n'était pas rancunière, elle savait pertinemment que son ami n'avait plus vraiment conscience de ce qui se passait là. Il avait perdue les pédale et foncait dans le mur.

_________________
Restes là! Mademoiselle n'a pas fini de jouer..

Bloody Angel | Adrénalia Rider Inserra | Assassin
. .

/!\ En manque Cruel d'Inspiration /!\

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ballade morbide [Pv Haine Yaken & Minato - BTLFA ]   Mer 12 Aoû - 21:26

Les deux amis s'observaient à présent. Haine ne bougeait pas et essayait de garder tant bien que mal son équilibre. Son bras droit brulé ainsi que la blessure au vente lui faisait atrocement mal. Il y avait des avantages à perdre les pédales, au moins on ne ressentait pas cette douleur. Mais à présent qu'il avait quitté cet état, il ressentait chaque émotion. De la culpabilité, de la souffrance, de la tristesse, mais aussi une part de haine. Oui, il digérait mal que son ennemi soit parti ainsi. Il se demandait encore pourquoi Minato était parti aussi subitement. C'était tout simplement incompréhensible et illogique au vu du comportement qu'il avait eu envers les deux Arrancars. Mais il fallait qu'il oublie cet abruti. Il fallait qu'il pense à des choses plus importantes comme le fait qu'il avait essayé de tuer Adrénalia. Il ne pouvait plus quitté ses yeux, il la regardait avec sa nonchalance habituelle et essayait tant bien que mal de lui montrer qu'il avait mal. Elle l'avait sacrément bien amoché. Et il savait bien qu'au fond d'elle-même, elle s'en voulait. Pourtant il ne fallait pas. Il l'avait mérité. L'abscons serrait ses poings afin de canaliser sa souffrance, mais cela ne fonctionnait pas. C'était comme s'il s'était pris le Cero et l'attaque de la jeune blonde à l'instant et en même temps. Une sensation étrange. Elle semblait étonné de voir qu'il s'excusait. C'était vrai que c'était rare, mais il le fallait cette fois-ci. Cependant, il avait du mal à dire ce genre de choses, c'était comme si sa gorge se serrait et que les mots ne venaient pas. C'est pour cette raison qu'Adrénalia ne recevrait pas plus d'excuse de sa part. C'était peut-être la fierté qu'il l'empêchait de prononcer de tel mot. Ou alors c'était qu'il n' avait pas assez de courage. La Fraccion de Grimmjow Jaggerjack lui répondit qu'elle n'avait aucune raison de la Haïr et que même si ça avait été le cas, cela ne l'autoriserait pas à le tuer. Il soupira, comment pouvait-elle réagir ainsi alors qu'il lui avait fait du mal. Il ne comprenait pas. Le jeune Yaken était impressionné de voir comment la jeune blonde prenait cela. Il ressentit un pincement au cœur, il s'en voulait encore plus. Comment pouvait-il faire de mal à une personne comme elle ? Il se détestait, se revoyant la prendre par le cou et l'étrangler. Cette image était horrible, il ferma les yeux. Cependant il les rouvrit immédiatement et se mit à tousser violement. On pouvait voir un liquide rougeâtre sortir de sa bouche. Le jeune homme se mit à genoux, sa blessure au ventre lui faisait vraiment mal et voila qu'il se mettait à cracher du sang. Elle avait du toucher un organe sans le faire exprès. Une fois sa quinte de toux terminé, il releva la tête, la regardant. Essayant de lui dire que ce n'était pas grave avec son regard. Il ne fallait pas qu'elle s'inquiète, il se remettrait en un rien de temps. Haine se releva ensuite et la regarda à nouveau. On pouvait voir un filet de sang sortir de sa bouche.



Il était figé, ne pouvait presque plus bouger ni même parler. Il ne savait pas quoi faire ni quoi dire. S'excuser ? Non, c'était quelque de presque impossible pour lui. Il fallait qu'il rentre à Las Noches afin de se faire soigner, mais ses jambes ne bougeait pas. Adrénalia était réellement quelqu'un de formidable. Chez les Arrancars, l'amitié naissait, mais c'était beaucoup plus rare que chez les Dieux de la mort. Cependant, lui était beaucoup attaché à la jeune blonde. Il se sacrifierait sans problème si jamais cela pouvait sauver la vie à la Fraccion de la Sexta. Bien entendu, il ne lui avait jamais avoué qu'il tenait à elle, mais cela se voyait. On peut très bien prendre l'exemple de Minato, quand il n'aimait pas quelqu'un, voila ce qu'il se produisait. Le jeune Yaken devait faire quelque chose, ils n'allaient pas continuer à se regarder comme deux imbéciles jusqu'à la fin temps. Il fit un pas dans la direction d'Adrénalia. Il hésitait, ne voulait pas l'effrayer. Le geste qu'il avait eu ne la laissa pas indifférente, cela se voyait. Tout en plongeant ses yeux dans les siens, il avançait lentement vers elle. Une fois à quelques centimètres de la belle blonde, il leva le bras gauche. Le droit étant très amoché, il ne pouvait presque plus le bougé. Sans attendre un instant, il frôla le cou de la demoiselle, comme s'il la caressait. Il regardait également l'endroit qu'il avait serrer quelques minutes auparavant. Elle devait avoir peur, cela pouvait se sentir, ce fut pour cette raison que l'abscons retira sa main. Sa gorge à lui, lui serrait et il sentait une pointe au cœur. La culpabilité était un sentiment tellement horrible. Le chien errant essuya le filet de sang qu'il avait en dessous de la bouche et remit ses lunettes qui était intact. Chose particulièrement étrange au vue du remue-ménage qu'il s'était produit ici. Il se retourna, mit ses mains dans poches et se mit à marcher droit devant lui. Il ne savait pas où aller. Il se demandait s'il fallait qu'il reste avec elle où s'il devait partir afin qu'elle digère ce qui venait de se passer. C'était tout de même une épreuve choquante, le fait de se faire attaquer par son ami. La Fraccion d'Ulquiorra-Sama regardait le ciel se posant tout un tas de question. Quelle étrange journée, il s'était passé tellement de choses. Comment allait son maître ? A l'heure qu'il est, il devait se battre contre un des intrus de Las Noches un certain Kurosaki. Il n'aurait pas de mal à le tuer, après tout Ulquiorra-Sama était la Cuarta Espada et s'il possédait ce titre ce n'était pas pour rien. Devait-il rentré maintenant ? Tout dépendait de ce qu'allait faire Adrénalia. Si elle partait de ce lieu sordide, alors plus rien ne le retenait ici. Mais si elle restait et qu'elle voulait avoir de la compagnie, il resterait auprès d'elle. Si la belle blonde voulait se retrouver seule, il partirait sur le champs. Il l'avait suffisamment fait souffrir comme ça.

Revenir en haut Aller en bas
Adrénalia R. Inserra
• Admin •
• Fraccion de Grimmjow •
• Emmerdeuse attitrée d'Ulquiorra •

avatar

Féminin Messages : 203
Date d'Inscription : 17/05/2009
Âge : 25
♦ Zanpakûto/Pouvoir(s) ♦ : ShiYai - Vent
♫ Musiques du moment ♪ : Do It Again ♫ Jessica Mauboy

MessageSujet: Re: Ballade morbide [Pv Haine Yaken & Minato - BTLFA ]   Sam 15 Aoû - 0:45

    Quelle douce souffrance que de voir un ami devenu faible devant vous… Et par votre faute. Elle voyait le mince filet de sang s’échapper de ses lèvres, elle voyait aussi, le regard à moitié vide. Et cet air déçu et désolé qu’il aborde. Il regarda la blonde qui se tenait devant lui. L’examinant du regard, comme si elle passait au scanner. Son regard et ses paupières à moitié baissé, ses yeux.. Cet air, cette façon de se tenir tel un chien battu.. Un chien… Yaken se définissait comme étant un chien errant. Celui de Las Noches, qui erre encore et toujours. Rien ne les prédestinait à devenir ami. Est dite l’incarnation du chat. Elle avait des oreilles de chat, une apparence de chat, Un lynx pour être plus précise. Avec ses petites touffes de poils sur le haut de ses oreilles en période de Résurrecìon. Ses pas, ses manières, tout indiquait qu’elle avait adopté la race des félins. Oui rien ne les prédestinait à devenir ami, surtout quand on connait Rider et que l’on sait ce qui importe pour elle, ce qui est important : Son Espada. Et au HM, à Las Noches, tout le monde connait l’histoire de la Fraccion un peu déroutante qui à changer de maître. D’ordinaire Ulquiorra et Grimmjow l’aurait tué. Sans vergogne, sans prendre de gants. Mais la belle se trouvait être une fraccion de choix, qui exécutait l’ordre sans bavure et sans traces de son passage. Elle avait aussi un arsenal de technique et d’armes, ce qui fait qu’elle à des griffes, mais aussi des lames et un glaive accroché à la ceinture, a l’opposé de son Katana. Son précieux Katana. ShiYai. Un nom assez simple, contraction d’un autre nom, mais elle l’a oublié depuis longtemps. Trop habitué à l’appeler comme cela. Et puis le lynx blanc préfère lui aussi ce nom. Cet esprit emprisonné dans cette lame.

    Elle abordait un air impassible. Entendant les murmures, les paroles, de son grand ami qui se trouvait en face d’elle. Jamais elle ne l’avait vu comme un chien. Avant de la connaitre elle avait toujours entendu ca comme étant une insulte. Même maintenant elle hésite à l’appeler comme ça. Même avec le plus grand des sourires c’est un mot qui généralement passe assez mal… Elle le regarda, baisser la tête et les yeux. Elle non plus ne savait pas quoi faire. Sa blessure le faisait souffrir. Elle n’avait pas contrôler sa force, et s’attendait à voir Haine lui dire qu’elle lui avait fait mal. Mais il n’en était rien. Nan il évitait soigneusement son regard. Encore une fois. Regrettant amèrement son acte. Elle porta une fois de plus sa main à son cou. Sans tressaillir, avait elle réussi à enlever cette nouvelle méfiance qu’elle avait pour cette partie de son corps ? Ses os encore fraichement « brisés » la faisait atrocement souffrir, Haine n’y était pas aller de mains morte. Mais la jeune fille s’estimait heureuse. Oui, très heureuse même. Elle regarda sa main, et la reposa sur son cou, de la même manière que Haine l’avait fait, elle senti ses os, et éprouva une douleur, elle retira sa main, comme si de son cou émanait des flammes.. Flammes brûlante… Flammes blessantes. Puis sans prévenir, Haine était rendu en face d’elle. Il planta ses pupilles ensanglantées dans les siennes, et approcha sa main de son cou, d’une manière plus lente, plus douce… De son bras gauche. Comme alerter, Adrénalia regardait le bras de droit de son ami en faisant juste bouger son regard. Elle vit alors à quel point Minato lui avait fait mal. Elle se jura intérieurement de lui faire payer. Mais son regard replongea bien vite dans le yeux de son interlocuteur quand il frôla du bout des doigts l’endroit qu’il avait marqué, comme marquer au fer. L’expression qu’elle vit à ce moment là, montra de toute évidence, que le jeune homme que voila, s’en voulait autant qu’elle… Si ce n’est infiniment plus. Il retira sa main, quand la pointe de peur passa dans le regarde de la fraccion au nom symbolisant l’Adrénaline. Les flammes de la douleur sont donc communicatives. Il essuya d’un geste bref le sang qui s’échappait de ses lèvres, et replaca ses lunettes. Lunettes que Adré adorait, elle les trouvait classe et avait toujours voulu les essayer. Un sourire réapparut dans le coin de ses lèvres. Et Haine se retourna, admirant le ciel. Coloré et clair. Différent de celui que l’on trouve à LN. Elle rangea son coté déprimé et apeurée. Cette façade impassible et cria :


      ♫ ♪ Adrénalia :- Haiiiiiiiiiiiiine !!!


    A peine avait-il le temps de se retourner que la belle se jeta dans ses bras, passant ses bras autour de son cou, s’accrochant à lui comme s’il était une pelote de laine en or. Elle le prit dans ses bras étant bien décidé à ne pas le lâcher. Apparemment lui seul pouvait chasser l’inquiétude qu’elle éprouvait pour son maître.

      ♫ ♪ Adrénalia :- J’ai peur pour GrimmJow-sama..


    Sa voix était cassée, son air refoulé et ses yeux un peu humides. On ne la reconnaissait pas vraiment, mais sa tête était enfouit dans ses bras et dans le cou de son ami, seule sa voix triste trahissait son état.

_________________
Restes là! Mademoiselle n'a pas fini de jouer..

Bloody Angel | Adrénalia Rider Inserra | Assassin
. .

/!\ En manque Cruel d'Inspiration /!\

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ballade morbide [Pv Haine Yaken & Minato - BTLFA ]   Dim 16 Aoû - 4:54

Ce ciel azuré était d'une beauté remarquable. Il n'avait jamais envisagé de s'installer quelque part et d'observer chaque parcelle de ce monde. Les contempler simplement. En essayant de ressentir des sentiments qu'ils ne connaissaient même pas ou alors qu'il avait oublié. A cet instant précis, Haine ne pensait plus à rien, ni à ses blessures, ni à son maître, ni à la jeune blonde. Non il se contentait d'observer ce paradis bleu. Comment avait-il pu passer à côté de toutes ces magnificence qui était dans tout ces mondes. Il y en avait aussi bien qu'au Hueco Mundo qu'ici, dans le monde réel. A la Soul Society, il ne pouvait nullement le savoir puisqu'il ne s'y était jamais rendu. Notre chien errant repensait à toutes ces années où il n'avait pas fait grand chose de sa vie. Il avait suivi son instinct, et désormais il suivait à la lettre les moindres ordres d'Ulquiorra-Sama. Le vent commençait à se lever et il vint frapper le séduisant visage du jeune Yaken. Il affichait un regard mélancolique, comme si la tristesse l'avait envahi d'un seul coup. Tout ce panorama le déprimait en quelque sorte, d'un côté il aimait contempler le ciel, mais d'un autre il ressentait ce sentiment négatif inexplicable qui s'était installé au fond de son cœur. Tout son corps était paralysé, il était dans une bulle, ne voyait plus rien. Seul l'image de ce paradis bleu persistait ainsi que la douce caresse du vent. Cependant, cet instant de plénitude ne dura pas. Il entendit un bruit sourd et en une fraction de seconde il sentait une étreinte chaude et réconfortante au niveau de son cou. Cela ne pouvait être que son amie, la seule qu'il avait et qu'il avait eu. Aussi loin que sa mémoire allait, il avait vécu dans la solitude la plus totale. Sur le visage de l'abscons on pouvait voir la surprise et l'incompréhension, il se demandait tout simplement qu'est-ce qu'elle faisait. Pourquoi le serrait-elle ainsi ? Les gestes affectueux étaient tout simplement inconnu pour lui. Bien sûr qu'il savait ce que c'était, il n'était pas bête non plus. Mais personne ne l'avait serrer dans ses bras depuis sa tendre enfance. Et encore, cette phase de sa vie était flou. Cela remontait à tellement longtemps qu'il ne se rappelait plus que cette émotion de bien être était aussi réconfortent que cela. Il ne bougeait pas d'un poil, affichant toujours une tête surprise. Elle ne l'avait jamais enlacé depuis qu'ils se connaissaient. Alors pourquoi maintenant ? Comment pouvait faire table rase de se qui venait de se passer ? Le remord et la culpabilité le rongeait de l'intérieur. Mais cela ne dura pas longtemps, cette étreinte lui faisait beaucoup de bien. Il se sentait plus fort psychologiquement. Les traits de son visage s'adoucient et il reprit son air nonchalant qu'il avait habituellement. Il lâcha un très faible : « Arigatō Adrénalia ... » puis mit sa main gauche sur la sienne et la serra chaleureusement. Cela ne dura pas bien longtemps, une fois qu'elle ai prononcé sa dernière phrase, il retira ses bras de son cou, la lâcha, fit quelque pas et se retourna. Son regard bienveillant vint transpercer celles de la belle blonde. En ce moment, il ne ressentait plus la douleur ni la culpabilité, mais il avait simplement chaud au cœur. C'était très agréable de savoir qu'il comptait pour quelqu'un. Il ne savait pas dans quel état il serrait s'il venait à la perdre. Sûrement dans un sale état, mais il fallait qu'il chasse ses pensées négatives de sa tête. Ce sentiment d'amitié forte, il ne l'avait jamais ressenti, mais il aimait beaucoup cette émotion. Le chien errant insensible avait laisser la place à un chien au cœur tendre et bienveillant envers les êtres qu'il portait dans son cœur. Il se jura de la protéger quoiqu'il arrivait. Haine soupira. Elle ne devait pas le reconnaitre bien qu'il essayait de ne rien transparaitre. C'était impossible de cacher une telle émotion. Il redescendit sur terre et se rappela de la dernière phrase prononcé par Adrénalia. Elle s'inquiétait pour Grimmjow-Sama. Ce qui n'était pas du tout le cas d'Haine pour Ulquiorra-Sama. Il était persuadé que la Cuarta était invincible et qu'il ne pouvait rien lui arriver. Le jeune Yaken reprit sa tête mélancolique et dévia le regard de la belle blonde.



« Il serait peut-être plus judicieux que tu ailles le rejoindre ... Si tu dis être inquiète, tu dois retourner à ses côtés ... » Dit-il avec une voix cassé.

Il se retourna après avoir prononcé ces quelques mots. Haine leva son bras gauche et fit un mouvement sec à l'aide d'un de ses doigt. Le décor se coupa puis apparut un fond noir avec des mouvements de blancs. Il avait ouvert une Négaciòn pour la demoiselle qui servait à se rendre directement à Las Noches. Avant de s'en aller totalement il lui jeta un dernier regard amical, puis alla en direction de la sortie de ce lieu morbide. Il était peut-être temps de la quitter après tout. Le jeune homme allait probablement se balader encore à Karakura Town, histoire de se remettre en question. Il fallait qu'il pense au conséquences que cela pouvait avoir quand il laissait son instinct de tueur reprendre le dessus, surtout lorsqu'Adrénalia était dans les parages. La Fraccion remit les mains dans ses poches et regarda à nouveau ce ciel azuré toujours aussi magnifique qu'il n'y a quelques minutes. Qu'était-il advenu de Minato ? Cet imbécile qui avait lâchement fui lors de leur affrontement. Boarf, il ne fallait pas qu'il pense à ce crétin. Cependant il avait appris qu'il ne pouvait pas compter sur lui niveau bataille. Il ne se reposerait pas sur lui lorsqu'il devra affronter les Dieux e la mort. La guerre avait commencé sans lui, il n'avait pas reçu d'ordre précis d'ailleurs. Alors il était libre d'aller où il voulait. Le chien errant refit un pas, mais avant de quitter le cimetière il se retourna à moitié et regarda la jeune femme.

« Au fait ! N'oublie pas de faire soigner ça ! »

Et en même temps qu'il prononçait ses mots, il pointa le pouce de sa main gauche en direction de son cou. Le jeune Yaken savait qu'il lui avait fait mal et qu'il fallait qu'elle se soigne. Quand à lui, il était aussi impératif qu'il arrête son sang de couler ou il allait à une mort certaine. Bien qu'il se fichait totalement de son avenir et de lui-même, il avait plusieurs devoirs à accomplir. Servir Ulquiorra-Sama et protéger Adrénalia. Il ferma les yeux, remit sa main gauche dans sa poche et quitta ce lieu de prière et de deuil. Pour le moment il ne pensait à rien, il allait là où le vent l'emportait.


##_Back To Nothing ~


[ RP clos ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ballade morbide [Pv Haine Yaken & Minato - BTLFA ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ballade morbide [Pv Haine Yaken & Minato - BTLFA ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La ballade du charlatan
» Ballade à VAILHAUQUES (34)
» Ballade nocturne.
» LA BALLADE DE LA BALLE ELASTIQUE... de Stephen King
» Ballade à la lune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach The War Of Soul :: • Monde des Humains - Karakura Town • :: Cimetière-
Sauter vers: