AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA] Empty
MessageSujet: The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA]   The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA] Icon_minitimeLun 15 Juin - 12:05

Le ciel se déchire... Les Deux élites !




    Tic.. Tac.. Tic.. Tac.. Tel était le bruit des pas qui provenaient tout droit du Hueco Mundo, plus précisément, Las Noches. Longeant les fins fonds couloirs tapissés de blanc, les pas avaient l'air de se déplacer vers la sortie. Plongé dans l'obscurité de ce monde machiavélique, la terreur, la crainte de se faire manger par ses semblables, ainsi que la peur d'être rejeté par ses confrères était toujours au rendez-vous. La vie au Hueco Mundo pouvait basculer en une seule fraction de seconde, qu'on le veuille ou non. Mais ce sentiment de tuer est le plus prôner, tuer pour survivre, c'est la devise qui stagne sur les cieux toujours assombris. N'ayant presque jamais connu le jour, les êtres vivants dans ce monde ne pouvaient point faire la différence entre le jour et la nuit, malgré que la phrase favorite de certains guerriers du troisième monde est:" La différence de pouvoir entre toi et moi, c'est comme le jour et la nuit. " Allez savoir pourquoi ils sortent ça. Enfin bref, le Hueco Mundo se faisait vide, mise à part les petites vermines de la Soul Society et se satané Shinigami Daïkô qu'ils prénomment tous " Kurosaki Ichigo ", étaient là.

    N'ayant pas la crainte d'être réduit en poussière par les nouveaux venus, les pas bruyants commençaient vraiment à se faire attendre. Comment dire, toute l'équipe d'Aizen Sôsuke, Gin Ichimaru ainsi que Kaname Tôsen, était déjà sur le front, là où la pseudo-bataille aura lieu, ne pouvant en aucun cas laisser guère le Hueco Mundo sans défense, le fameux doyen de ce sinistre monde laissa alors Ulquiorra Schiffer sur le trône. L'Espada numéro quatre, ainsi que son acolyte, Yammy, le Décima de l'Espada d'Aizen.. Le quatrième Espada dut alors se confronter à Ichigo, l'homme qui soit-disant sauvera Inoue Orihime, la prisonnière du Hueco Mundo. Cette terre était devenue le colloseum des affrontements, le combat éclata.

    Finalement arrivé à la fin du couloir, nos deux Privarons Espada étaient enfin sortis de la tour résidentielle. Tenshi Hanryûko Tenryû, Akasuna No Kaïtô dit aussi Ex-Primera et Ex-Segunda Espada. Deux êtres très puissants dans le monde du Hueco Mundo, allaient devoir se rendre dans l'immense ville dénommée Karakura, mais d'après les informations données, Karakura ne serait pas la vraie ville, simplement une maquette. Dégainant son Zanpakutôh, le laissant tomber au sol dans l'immense sable immaculé blanc, l'ex-segunda Espada regarda de haut l'astre éclairant le Hueco Mundo. Accompagné de son acolyte qui lui était à la tête de l'Espada.. Regardant les alentours, Kaïtô tourna sa tête et regarda ainsi son compagnon qui se tenait à sa droite.

    Une petite brise de vent circula venant fouetter le beau visage du Privaron Espada, ce dernier aimait sentir la douceur du vent caresser son visage fin et vierge, malheureusement le sable fut pris dans l'élan et s'effrita sur Kaïtô. C'était une chose qu'il aimait sans doute moins. Le temps était venu pour les deux acolytes du Hueco Mundo d'aller rendre une petite visite aux Shinigamis de la Soul Society. Admirant le ciel noir, soudainement, il se déchira d'un coup. Le Garganta était enfin ouvert, traçant le chemin, direction le monde des vivants. Utilisant juste un petit bond, les deux Privarons s'éjectèrent dans le ciel afin d'entrer dans le Garganta, suivant cette action, le chemin se referma aussitôt.

    -----------------------------

    Karakura

    Ils y étaient enfin, la ville de Karakura n'avait pas changé, bien que ce soit qu'une maquette de la ville, elle restait quand même identique à la vraie ville. Le ciel s'était déchiré pile là où les Espadas et les Shinigamis combattaient. Quelques yeux braqués sur les deux protagonistes, l'ex-segunda Espada remarqua directement une jolie rousse aux formes parfaites. Portant l'Haori des Shinigamis, un fanion notant son grade hiérarchique assez élevé. Etant Lieutenant d'une division, Kaïtô remarqua alors qu'elle n'était pas de son camp. Pas de chance pour elle, son joli corps allait être transformé en marionnette de combat après leur affrontement. Oui, car en effet Kaïtô avait l'intention de se mesurer à cette jolie rousse, accompagnée d'une autre acolyte. Ceci tombait assez bien, Kaïtô n'était pas seul non plus. Tenryû et Kaïtô venaient de sortir synchroniquement du Garganta, ce dernier se referma ainsi. Les voilà une bonne fois pour toute sur Karakura. Faisant une légère rotation sur la droite avec sa tête, il vu Aizen, Gin et Tôsen prisonnier d'un énorme cercle de feu, dommage, ils ne pourront pas s'battre pendant un certains laps de temps. Ne pouvant rien faire à part se présenter, Kaïtô s'avança lentement, laissant filer entre ses lèvres, une voix froide, douce disant:

    « Bien le bonjour.. Mademoiselle. Je vous trouve très jolie, mais malheureusement, vous et moi, nous ne vivons pas dans le même monde, encore moins sous le même ciel, conclusion, pas du même camp. Ca m'embête un peu de dire ça, mais nous allons devoir nous affronter, vous ne voulez pas plutôt boire une tasse de thé et revenir tout à l'heure? Ah oui, désolé, je ne me suis pas présenté en effet... Akasuna No Kaïtô, Ex-Segunda Espada‼️ »

    Montant légèrement le ton sur " Ex-Segunda Espada ", Kaïtô libéra une pression spirituelle terrible. N'ayant plus d'autres choses à faire, allais-t-il ouvrir les hostillités ?

    PS: Post Médiocre =/



Dernière édition par Akasuna No Kaïtô le Mar 23 Juin - 15:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA] Empty
MessageSujet: Re: The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA]   The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA] Icon_minitimeMer 17 Juin - 20:42

    Les événements actuels ne sont pas vraiment agréables je dois bien l’avouer… Cette fichue guerre contre Aizen ainsi que les autres membres de l’Espada n’allait pas tarder à arriver et je ne me sentais pas encore vraiment prête à me battre. Bien que je me sois battu contre des Arrancars, je sais bien que mon niveau actuel n’est pas encore assez élevés pour que je puisse protéger mon Taîsho aussi efficacement que j’aimerais le faire. C’est dans cette optique que lorsque nous avons étés ramenés de force à la Soul Society, je me suis empressée de quitter mon bureau et toute la paperasse qui s’y était accumulée pour me rendre dans un coin tranquille ou j’ai put m’améliorer au moins un tout petit peu. Apprendre à contrôler son Zampakuto n’est pas une chose aisé et le mien est un chat particulièrement difficile à dompter ! Un vrais flémard qui daigne me regarder lorsque j’ai besoin de son aide, il reste la, bien installé au sol et roupille comme si la situation était normale ! Un jour… un jour viendra ou je trouverais le fouet ou bien la carotte qui le fera avancer ! Oh ça oui, il avancera et je le dompterais, comme s’il était un fauve aussi impressionnant que les lions ! Oh ! Qu’est-ce que j’aurais préférée avoir un lion à la place de ce chat roux ! A cause de lui, moi qui me sent si près du Bankai, je sens que je m’en éloigne petit à petit, comme-ci à chaque entrainement, je faisais un pas en arrière au lieu d’avancer à grand pas vers cette technique ultime qu’est le Bankai. Quel serait mon plaisir que de découvrir mon Bankai ! Quand je vois celui de mon Taîsho, je ne peu que désirais une technique aussi puissante que la sienne bien que je sache que ça n’est pas possible… Hitsugaya-sama est un géni parmi tous les Shinigamis et son Bankai est l’un des plus puissant, pour ne pas dire le plus puissant de tous les Zampakuto de glace à la Soul Society. C’est pour cette raison que je m’entraine en secret, pour être à la hauteur de mon Taîsho, pour le secourir lorsqu’il en aura besoin, même si je dois mettre ma vie en danger…


The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA] 155krxy


    La guerre n’est plus très loin et je dois avouer qu’une boulle se forme dans mon ventre car aujourd’hui j’ai appris que ce débile et insouciant d’humain qu’est Ichigo Kurosaki est entré au Hueco Mundo pour aller chercher son amie Orihime Inoue considérée comme étant une traite de la part du capitaine générale. Une vision bien trop critique de mon point de vue, lui qui ne connait pas la petite demoiselle qu’est Inoue. Moi qui l’a connait, moi qui sait ce qu’elle ressent pour son « ami » Ichigo, je sais qu’elle n’aurait jamais fait un acte de traitrise, elle a surement dut être victime d’un odieux chantage pour protéger ses amies. Un comportement tout à fait humain et la jeune femme ne l’est que trop à mon goût, naïve et prête à tout pour protéger ceux qui lui sont chers. Cette petite ira loin, j’en suis sur… Malheureusement, cet enlèvement a totalement bouleversé les événements prévus et trois de nos capitaines ont étés envoyés en avance au Hueco Mundo pour porter secours au petit groupe qu’a créé Ichigo. C’est-à-dire ses deux amis humains ainsi que ce baka de Renji et de la petite Kuchiki qui, à mon goût est bien trop proche de ce rouquin, mais qui sait très bien lui remettre les pendules à l’heure ! Je me souviendrais toujours de notre arrivée plutôt remarqué au lycée de ce rouquin ! Elle lui a mit un de ces coups de coude à ce pauvre garçon ! Il a du le sentir passer ! Mais à présent nous sommes à la Soul Society et mon Taîsho est à un conseil de guerre avec les autres Taîsho, surement préparent ils leur plan de combat face à Aizen et à Gin. Bien que mon corps et mon esprit soient légèrement embrumés par les quelques verres de sakés que je viens de boire avec le troisième siège de notre division, je dois avouer avec sincérité que je suis prête à affronter Gin, quelque soit la situation. Bien qu’il soit mon ami depuis toujours, ce qu’il a fait est impardonnable et je ne peux le laisser ainsi, je dois me battre et protéger les autres.


The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA] 2ezmfki


    Le signale d’alarme cri à tu tête que tout le monde doit se tenir prêt, l’heure de la bataille a enfin sonné et seuls les plus puissants Shinigami sont envoyés au front pour affronter Aizen ainsi que les Arrancars. Je fais partit de ce groupe et aux côtés d’Hitsugaya-sama je vais me battre et je ne laisserais personnes passer, même si je dois mettre mon corps en opposition. Le plan est plutôt simple, grâce aux efforts combinés de nos scientifiques, nous avons réussis a envoyer la ville de Karakura à la Soul Society et à apposer une sorte d’image ou de double de la ville à la place ! Un piège idéale pour attirer nos proies. Et il marcha à la perfection vu que tous nos ennemies arrivèrent en même temps, Aizen, Gin, Tosen, et de nombreux Arrancars. En quelques instants, les adversaires furent trouvés et les combats débutèrent, après quelques phrases échangées, mon Taîsho partit affronter l’Espada aux cheveux jaune qui semblait réellement forte. Une aura de puissance émanant de son regard froid… encore plus froid que celui de mon Taîsho. Alors que j’allais me déplacer jusqu’aux trois jeunes femmes qui accompagnés l’adversaire Hitsugaya-sama, une nouvelle présence se fit sentir, moins oppressante que celle de mes adversaires, mais tout de même assez puissante pour qu’elle me face tourner la tête. Deux Arrancars apparurent alors, avançant vers nous, tout deux semblaient confiants et heureux, surement aimaient ils se battre qui sait… Quoi qu’il en soit, ils en avaient après nous et ils ne semblaient attirés par rien d’autres que nous… Moi et ma subalterne, Natsu, notre troisième siège, une shinigami tout comme moi avec qui je bois souvent au bar alors que je devrais travailler à mon bureau ! La main sur mon Zampakuto, j’attendais mes adversaires et l’un des deux se mit à déblatérer des paroles sans queues ni tête pour moi. Il s’adressait en priorité à moi, disant que nous allions devoir nous battre et qu’il s’appelait Akasuna No Kaïtô. A vrais dire, la pression de son énergie spirituelle me fit trembler quelque peu, mais comme à leur habitude, les Arrancars aiment flamber leur énergie spirituelle inutilement pour faire peur à leur adversaire. Malheureusement pour eux, ce n’est pas la première fois que je les affronte…

    - Tu parles trop…

    Je prenais mon air froid et sans émotions, je n’aimais vraiment pas ce genre de personne qui me prennent de haut et qui pense pouvoir me donner un ordre parce qu’il est un homme. Il a beau être l’ancien deuxième espada, il n’en ait pas moins un adversaire, redoutable ou pas. J’ai pour habitude de ne pas me fier au rang de mes adversaires, de plus, si c’est un ancien espada, il doit forcement être moins puissant qu’eux, c’est normale, sinon il en ferait toujours partit. Comme me l’a un jour dit mon Taîsho, il ne faut pas se fier aux apparences et comme toujours je suis sur mes gardes et apparemment la jeune femme derrière moi en fait de même. Je suis heureuse de me battre à ses côtés car je sais qu’elle sera une alliée de premier choix en toute circonstance. Nos séances d’entrainements nous servirons finalement à quelque chose !

    - Prépare toi Natsu, nous ne devons pas relâcher notre attention, il en va de la vie de nos compagnons.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA] Empty
MessageSujet: Re: The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA]   The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA] Icon_minitimeJeu 18 Juin - 10:37

    Elle se souvenait parfaitement de ses moments là, qu’elle partageait avec lui sans jamais s’en plaindre. D’une part parce qu’elle adorait ces instants calmes, ou aucun bruit, mise a part le vent et le bruissement des feuilles venant troubler ce paysage paisible, ne venait a leurs oreilles. D’autre part parce que c’était avec lui, Natsu.
    Ce garçon aux cheveux roux, avec ce sourire grandissant, toujours victorieux, donnait a sa coéquipière et meilleure amie assez de courage pour affronter toutes les tempêtes possibles, pour passer a travers tout les obstacles que l’univers pouvait donner sans trop de dommage. Nana avait appris aujourd’hui à transpercer les problèmes de sa lame d’acier et de les exterminer définitivement. C’était ce qu’elle devait faire cette fois ci : combattre des monstres, comme on avait l’habitude de les appeler, qui répandaient chaos et désolation derrière leurs pas, sans ce soucié du mal qu’il pouvait faire.
    Natsu prenait la chose très à cœur, sans comprendre pourquoi est-ce qu’elle faisait ça. Peut être parce que la perte de son camarade était liée à ces Arrankars, que sa mort était en partie de leurs fautes et qu’il méritait que quelqu’un combatte encore une fois pour lui. Et même si Natsu n’était pas convaincu de la mort de son meilleur ami, elle ne se faisait plus tellement d’idée mais espérait toujours le voir franchir le seuil de la porte de sa chambre, avec un sourire désolé et s’excusant platement de cette absence démesurément longue.
    Ça n’arrivait simplement jamais.

    - Ce n’est pas non plus mon jour, aujourd’hui…

    Les souvenirs sont des histoires que l’on se raconte encore une fois, après les avoir vécus et entendus, pour ne pas les oublier. Ils se modifient un peu lorsque l’on en parle, sont dénigrés ou valorisés, mais dans le fond, restent intacts.
    Et c’est parce qu’à présent, elle était assise, contre sur une chaise, les lèvres closent qui ne bougerait définitivement pas, contemplant par la fenêtre le soleil et les nuages qui parsemaient le ciel azur avec sa lieutenante, comme elle avait l’habitude de le faire avant qu’il ne s’en aille, que cela lui rappelait des souvenirs. Elle se rappelait naturellement de sa présence a ses côtés, les veilles de mission ou ils discutaient tout les deux du sens de la vie, parce que, parait-il, la vie avait un sens. C’était là ou elle lui confiait ses craintes sur la vie, qu’elle ne confiait qu’a lui.
    Elle avait dans la gorge une sorte de boule qui l’empêchait de parler, un besoin, en réalité, de sortir ce qui n’allait pas. Elle angoissait, était particulièrement anxieuse de ce qui allait se produire là bas, lorsqu’elle y serait. Même s’il y aurait des gens qu’elle affectionnait depuis longtemps a présent, elle n’était pas sure de pouvoir combattre aussi bien qu’eux, d’être a leurs chevilles au moins un instant, de survivre aussi. Parce qu’il n’était à présent plus question de vivre mais de survivre. Et sur ce coup, elle était persuadée d’y laisser quelques plumes. Si ce n’est pas un membre entier ou sa vie aussi.
    Le saké n’aidait pas à réfléchir, mauvaise idée.

    Très vite, elles entendirent le signal d’alarme qui leur criait de se rendre ou il le fallait, parce qu’il était enfin l’heure d’y allait. Elles devaient se rendre à cette ville artificielle pour y affronter ces gens qui allaient leur faire du mal, et les combattre, parce que c’était leur devoir. C’était la première fois que Natsu allait affronter des Arrankars, de ce qu’elle en avait entendu parler, ce n’était pas des enfants de cœur, ni des bons hommes. Simplement des monstres sanguinaires qui recherchaient le combat, comme des Hollows basiques, mais avec un Zanpakuto et une conscience, parait-il.
    Elle doutait un peu au niveau de la conscience, mais soit, s’il en était ainsi.
    Nous arrivâmes avant eux, naturellement, puisque les scientifiques de la Soul Society avaient mis à exécution leurs plans pour inverser les deux villes. Ainsi, les Shinigamis prêts à se battre se trouvaient dans la ville artificielle, lévitant comme ils savaient si bien faire en attendant avec impatience ce qui allait arriver. Natsu était parmi eux, à côté de sa lieutenante en regardant le ciel, encore une fois, comme si cela pouvait être la dernière fois qu’elle le verrait.
    Et pourquoi pas ?
    Le doute la prit, ce qui n’était pas dans son habitude de douter. Elle ne savait pas comment ça allait se passer, et comment la jolie rouquine aux formes particulièrement généreuse allait réagir. Réagir a quoi, me direz-vous ? Et bien, peut être a la retrouvaille avec son acolyte de toujours qui l’avait lâchement trahis, il y a peu de temps ? Natsu savait que l’on ne se remettait pas d’une perte aussi rapidement, comme l’avait dit la belle Rangiku, qu’on en souffrait toujours, de toute façon…

    Leur Taisho partit rapidement affronter une grande blonde tandis que deux hommes approchèrent de Matsumoto et Natsu qui s’apprêtaient à aller aider leur capitaine. Ils avaient l’air ravi d’être là, comme si c’était une bonne chose pour eux. Natsu n’était pas aussi joyeuse, le combat ne l’attirait pas forcément, elle faisait cela parce que c’était un devoir, pas un passe-temps. Jamais elle ne comprendrait cette soif de sang. Le premier a parler se nommait Akasuna No Kaïtô et libéra une grande quantité d’énergie spirituelle, certainement pour les impressionner. Ce qui n’eut aucun effet.
    C’était pour faire de l’effet à l’adversaire, tactique basique pour impressionner. Natsu resta stoïque, prenant alors un regard agacé par le « m’as-tu-vu » de l’homme. Décidément, il ne se prenait pas pour de la merde, si vous m’excusez l’expression. Ça donnait très envie de lui faire ravaler son arrogance.

    - Tu parles trop…

    Natsu acquiesça, fixant alors le deuxième homme avec curiosité. Et lui, allait-il en faire autant ? Si oui, ça ne serait pas étonnant. De plus, cet homme serait très certainement son adversaire vu que le premier avait choisit Matsumoto et était décidé a l’affronter. Très bien, mais Natsu ne savait vraiment pas a quoi s’attendre avec tout ça. Il avait l’air puissant et farouche, ce qui n’arrangeait pas les choses. Mais, psychologue dans l’âme, la jeune troisième siège chercha a desseller quelque chose dans le regard de son adversaire…

    - Prépare toi Natsu, nous ne devons pas relâcher notre attention, il en va de la vie de nos compagnons.

    Natsu leva les regards vers sa lieutenante, se plaçant à ses côtés, la main posée sur le manche de son Zanpakuto. C’était sur ça qu’elle devait compter le plus a présent. Son Zanpakuto, parce que c’est de lui qu’elle se servirait, et ce, pendant toute la durée du combat. Elle savait que, lui, ne la laisserait pas tomber. Et puis, elle repensait a son ami, et se dit que, non, elle ne pouvait pas perdre ici.
    Excitée et Angoissée.

    - Bien, dit elle simplement en sortant son arme de son fourreau.

    Que les hostilités commencent.
Revenir en haut Aller en bas
Tentaï Kodokû
• Admin | Dark Vizard | Apocalyptic Nightmare | God Of War •
Tentaï Kodokû

Masculin Messages : 101
Date d'Inscription : 24/05/2009
Âge : 25
♦ Zanpakûto/Pouvoir(s) ♦ : Amaterasu.
♫ Musiques du moment ♪ : Louisianimal - Lil Wayne

The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA] Empty
MessageSujet: Re: The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA]   The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA] Icon_minitimeJeu 18 Juin - 17:53

| The Fight |



    Désespoir. Emprise maléfique représentant une mort particulière, qu'exerçait le Privaron autrefois mais qui se propage toujours dans son sang bouillant. Désespoir, discernable dans le regard impartial et imputrescible de Tenshi. Désir ardent chaotique de présager désastre et apocalypse partout où celui-ci dépose les pieds. Cette emprise machiavélique qu'il voulait instaurer dans les os de ses ennemis, leur agonie bestiale, inflexible dans l'incapacité de se mouvoir. Comportement impavide impénitent qui résulte intensément d'une froideur marquée et placide ; très proche d'un nihilisme ascensionnel engendrant une désuétude inexistante pour le moment. L'empyrée ténébreux et nébuleux, qui suscitait une attention particulière d'autrui, étaient insatiablement épié par le Privaron, affalé sur le sable blanc immaculé qui rendait cet espace bien plus spacieux qu'on ne pourrait le penser. Les iris verdâtres dirigés vers une cible divinement éthérée, les étoiles. Sentiment amer d'impéritie fatale de réminiscences impardonnables et d'une cruauté à une plénitude inimaginable. Cette impéritie, grande inaptitude à atteindre de nouveau ce groupe, les soi-disant « Epées », qui nécessitent les arrancars dont la puissance transcende celle de leurs semblables. Cependant, cette inaptitude se désagrège peu à peu, faisant apparaître cette confiance imperturbable. Incandescence outrecuidante ternissant cette apparition coruscante éblouissante. Vide de ressentiments enthousiastes, cette vue mirifique ne semblait pas atteindre cet organe fondamental, plus communément appelé le « cœur », emprisonné dans un cercueil sempiternel de glace.


    Sollitude soudaine, ne conférant aucune sollicitude mais cette fatuité vénielle qui agrémente cette confiance personnelle qu'il détient. Iris magnifiques, dissimulées par des paupières lourdes comme dans une position soporifique. Dans son subconscient, le Privaron se remémorait ces réminiscences de jadis, son histoire depuis l'arrivée du « Roi », du Shinigami, d'Aizen qui décontenança toute l'organisation de Hueco Mundo afin d'instaurer ses propres lois et règles. Son arrancarisation ne s'est pas déroulée par l'aide de cette orbe divine, cet artefact qui octroie des pouvoirs de domination séraphique, qu'on surnomme le « Hogyoku » ; mais bien avant, ce qui révèle belle et bien son inhibition aux nouveaux arrancars, dont le potentiel s'étoffe exponentiellement, s'approchant peu à peu à cette forme arrancar extrême, les Vasto Lord. Ten' savait parfaitement bien qu'il serait présent à la guerre de Karakura contre les Shinigamis. En revanche, pour lui, cela était d'une monotonie dépassant une exacerbation peu commune.


    Cependant, l'avantage s'avérait qu'il pouvait montrer à Aizen sa grande capacité et qu'en annihilant le plus de Dieux de la Mort possible, il serait richement récompensé. Léthargie irrévérencieuse qui se répand chez le Privaron. Prunelles verdâtres, dégagées de ces ténèbres macabres qui les dissimulait. Sur ce sable, on était comme affriandé par une berceuse merveilleuse dont la provenance est et a toujours été méconnue. Mais, tergiverser n'était plus au rendez-vous. Le départ vers la fausse Karakura approchait dangereusement. Ten' en tremblotait d'excitation sur les prochains affrontements à venir qui vont se déclencher par son arrivée titanesque. Ce désir de tuer, faire saigner, accentua le sourire qu'il esquissa en se levant du sable immaculé. Son faciès arborait pour une fois, un air d'enthousiasme ardent. L'obséquiosité outrecuidante d'Aizen sur ses arrancars, incombe le Privaron Espada à se préparer au départ. Mais qu'allait-il advenir des arrancars une fois Aizen couronné comme « Roi » du monde ? C'était une question fréquemment posée dans l'esprit de ses combattants, l'intrigue d'une suite maculée, apocalyptique provoquaient chez les arrancars comme une sorte de crainte, et la commisération peu existante entre eux ne les soutient nullement. Mais bon. La trahison d'Aizen est une possibilité tout comme le fait que les arrancars puissent après se retourner contre lui. L'instant présent compte plus que tout, et il faut le vivre à fond. Le futur nous présagera bien des surprises, qu'est prêt à endurer Tenshi même jusqu'à la mort.


    Despotisme. Cette humeur despotique qui jaillissait d'une manière incoercible. Le préemption et le présomption forment le despotisme, cette dictature superficielle d'inhiber autrui afin d'assouvir nos propres envies. Apparition inattendue venant perturber cette solitude implacable. Pas besoin de mots, les regards qui s'entrechoquaient évoquaient directement la suite. Cet inconnu était un arrancar, un Privaton plus précisément. Le seul Privaron et même arrancar, en qui la confiance de Ten' est basée. Leur rencontre relate d'un certain moment et ils se connaissent réciproquement très bien. Akasuna No Kaïto, Privaron Espada 102, cet arancar si mystérieux dont les informations sont confidentielles et même très peu connues. Cette arrivée subite prélude leur départ de ce monde macabre pour aller vers le lieu de bataille. Ten' n'avait pas le désir d'y aller, mais en même temps l'envie de se battre, de frapper, pour assouvir ses envies psychopathes invétérées. Le Privaron abstrus se dirigeant avec des mouvements relevant une flegme remarquable, Tenshi cogitait aux combats possibles auxquels il serait sans doute immiscé mais avec son gré. Peut-être défierait-il des Capitaines ou des lieutenants ? La question subsistait dans sa conscience, persistant présente et prodiguant cette envie d'apparaître sur le lieu de combats à Tenshi. La patience est une très grande vertu que le Privaron ne détient pas, n'étant pas parfait. Ses membres tremblaient encore sous le coup de la pression et de ces désirs de se battre. Notre ancien dragon hollow réintègre son ami Privaron au sein de Las Noches, afin de partir vers le Gargantua.


    Ce « transfert » qui réunit le Hueco Mundo et la ville de Karakura, qui permet aux hollows d'aller à Karakura. Chemin d'un blanc immaculé qu'utilise les deux Privarons. Les claquements incessants de leur pied sur le marbre blanchâtre afin d'atteindre ce fameux Gargantua. Le silence régnait. La probabilité pour que chacun pense à son combat est élevée. Et surtout, il savait très bien l'un comme l'autre qu'Aizen les observerait et qu'aucune faute ne sera admise s'ils convoitent toujours ce grande et ce rang d'Espada, de ressentir encore ce sentiment de puissance, de prétention et de « chef » comme jadis. Le Gargantua suscitait alors l'attention des deux Privarons qui se tenaient en face de ce transfert. Sans la moindre appréhension, ils intégrèrent le Gargantua. Nul besoin de se presser, les deux Privarons marchèrent vers la fin du Gargantua. La route n'était pas très longue et les deux arrancars pérennisèrent leur chemin la sortie. Une luminescence éblouissant était émise d'un point, et s'agrandissait de plus en plus au fil des pas insistants des arrancars. Tous deux se doutaient que leur chemin aboutissait à l'arrivée à cette merveilleuse ville qu'est Karakura. Dès la nitescence accaparée, la taille gigantesque de la ville impressionna le Privaron 101. Et puis, c'était une très belle copie de la vraie ville, qu'on n'aurait pu déterminé sans l'aide du « Dieu » Aizen. Cependant, il ne fallait pas trop s'attarder sur la beauté et la grandeur de la ville, mais plutôt par ce qu'on va y faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tentaï Kodokû
• Admin | Dark Vizard | Apocalyptic Nightmare | God Of War •
Tentaï Kodokû

Masculin Messages : 101
Date d'Inscription : 24/05/2009
Âge : 25
♦ Zanpakûto/Pouvoir(s) ♦ : Amaterasu.
♫ Musiques du moment ♪ : Louisianimal - Lil Wayne

The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA] Empty
MessageSujet: Re: The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA]   The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA] Icon_minitimeVen 19 Juin - 23:52

    Préparation mentale ayant pour but de pouvoir bien s'intégrer dans les combats. Sans plus attendre, les prémices des combats s'étaient déjà réalisés. Halibel, la Segunda Espada se confrontait à un jeune effronté aux cheveux blancs comme de la neige, Stark, le Primera affrontait deux Dieux de la Mort aux allures de Capitaines, rien que par leur pression spirituelle prépondérante à celle d'un Shinigami normal ; les fraccions de Barragan affrontaient différents Shinigamis aux quatres coins de la ville. Deux Shinigamis désiraient se battre elles-aussi. Kaïto sauta littéralement sur l'occasion, s'immisçant dans un combat superfétatoire, dénué de sens pour le Privaron 101. Ces Deux Shinigamis ne représentaient pas une menace indéfinissable pour Tenshi. En même temps, le Privaron 102 a été affriolé par le physique enjoué et voluptueusement irrésistible de la première Shinigami, l'accostant avec une fierté imperturbable et extériorisant un amas important de pression spirituelle. Style de présomption très connue qui a pour but d'impressionner, de terrifier l'adversaire en déchargeant une puissance enfouie au tréfonds de soi. La rousse qui faisait face à Kaïto semblait pleine de surprise et pouvait masquer des rebondissements bien plus surprenants qu'on ne puisse l'imaginer. Cependant, l'attention de Tenshi se porta essentiellement vers l'autre Shinigami, qui devait être d'un grande moins élevé que celui de Lieutenant, ce qui n'était qu'une hypothèse. Il s'avança avec des pas décisifs, le regard pointé vers son ennemie. Son zanpakutô dégainé par des mouvements rapides, preuve qu'elle soit prête à se battre contre n'importe qui. Ten' ferma les paupières, comme signe d'exaspération profonde afin d'exposer cette envie de plutôt affronter un adversaire d'un gabarit plus élevé. Ses lèvres fines et douces s'écartent l'un de l'autre.


| « L'appréhension est-elle discernable dans les yeux d'un Shinigami ? » |


    Prononciation froide, relevant cette démarche impavide que possède cet archange abstrus. Le désespoir devait être lisible dans le regard de ses adversaires, c'était le but de ses combats. Sentir la peur, la crainte et le désespoir des autres est quelque chose d'exaltant, extatique à une plénitude incommensurable et méconnaissable. Zanpakutô non présent, que le Privaron ne compte utiliser que jusqu'au début des hostilités. Un faible Sônido qui ne lui servit uniquement qu'à se mouvoir de nouveau aux côtés de son co-équipier, le Privaron 102, Kaïto. L'affrontement allait éclater en duo. La confiance et assurance de l'abstrus forment cette osmose harmonieuse qui lui confère l'envie de se ménager face à ses adversaires. Sa résurrection, rédemption maléfique d'un dragon maculé par la honte et l'humiliation, et sa libération totale ne sont utilisées qu'en cas de derniers retranchements, qu'aucune autre solution s'offre à lui. Peut-être sous-estimer ses adversaires peut s'avérer devenir un problème bien plus important et honteux qu'on ne pourrait le penser. Après tout, ces deux Shinigamis demeuraient « mystérieuses », dans le contexte où les deux Privarons ne connaissaient strictement rien à propos d'elles. Sous-estimer ses ennemis pour agrémenter sa fierté et sa prétention aboutira sans doute à un échec cuisant qui risquerait de ruiner à jamais les rêves de Tenshi. Cependant, cette « histoire » n'est pas quelque chose de réalisable pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA] Empty
MessageSujet: Re: The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA]   The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA] Icon_minitimeDim 21 Juin - 13:41

    ▬ Les voilà tous réunis, un combat allait sûrement éclaté entre les deux Arrancars, ainsi que les deux Shinigamis. Le vent se souleva un peu, les hostilités allaient enfin débuter.. Malgré le joli petit discourt que Kaïtô avait prononcé à la jolie demoiselle, celle-ci ne montrait aucune attirance envers son ennemi, ceci était bien dommage, Kaïtô n'avait pas très envie de se battre en cette si belle journée qui s'annonçait.. Malheureusement leur devoir l'ordonnait, tout ça à cause de ce foutu Aizen Sôsuke, lui qui connaît très bien les ennemis des Arrancars, il en faisait parti autrefois. La trahison est la coutume chez les Shinigamis, maintenant Aizen le doyen du Hueco Mundo reste en quête de puissance, pour cela, tout le monde se demande s'il n'utilise pas Kaname Tôsen et Ichimaru Gin, personne nous dit qu'il ne les tuera pas après avoir peut-être accomplie son but.. Enfin bref, cette histoire ne regardait pas du tout les deux anciens Espada.. Revenons à notre cher combat qui dans pas longtemps allait soulever la fausse terre de Karakura, nous aurons enfin le droit à un spectacle des deux anciens Espada, Kaïtô et Tenryû. Malgré le rang qu'ils adoptent, le combat risquerait de ne pas se passer comme les anciens qu'ils ont déjà connus auparavant, des petits Shinigamis non gradés, ou bien des sixièmes, cinquièmes, quatrièmes sièges..

    Une autre jeune fille faisant son entrée tout en beauté aux côtés de la jolie rousse, cela semblait réjouir encore plus Kaïtô, mais c'était sans plus, il ne pouvait pas faire copain copain avec eux, d'ailleurs la jolie demoiselle venait de lui faire comprendre rien qu'en lui disant de ses fines lèvres :

    - Tu parles trop.

    En voilà une grosse claque dans la figure de Kaïtô, gardant tout de même le sang froid, calme et respectueux, il décida de ne pas répliquer maintenant.. À côté de lui, Tenryû ne semblait pas non plus pas très emballé par cette histoire de combattre sur une fausse terre qui de plus n'est pas sienne. Les deux anciens devaient se battre sur la terre ennemie, le respect était ainsi prôné dans chaque esprit, le respect de l'adversaire du côté des Arrancars, ainsi que l'honneur et le respect de leur camp pour les Shinigamis.

    La jeune fille qui se trouvait à côté de la rousse, se plaignait qu'aujourd'hui n'était pas non plus son jour, cela voulait dire qu'elle a connu des jours quasiment similaires à celui d'aujourd'hui? Cela voulait alors dire peut-être qu'elle avait combattu déjà des Arrancars par le passé? Tant de questions résonnaient, mais pourquoi? La crainte peut-être d'être vaincu par deux femmes jolies sans compétences? Ceci sera vérifié dans pas longtemps, c'était plus qu'une histoire de minutes à prêt tout. Selon les dires de la rousse, la jeune femme se dénommait Natsu, un nom peu commun, fallait faire avec.

    C'est ainsi que Kaïtô lâcha soigneusement d'entre ses lèvres à son acolyte Tenryû, tout en dégainant son trancheur d'âme, la lame guidée vers le sol et dit :

    .ılı. Yare Yare, tu as entendu ça Tenryû-San? Je parle de trop. J'essayais juste de l'emballer pour éviter le combat minable, mais apparemment, elle est obligée de se battre contre nous. Comprends-tu que je dois lui montrer les bonnes manières, alors gentiment je vais m'arranger pour qu'elle soit au sol, couchée en me suppliant de lui accorder mon pardon. Aléatoirement, c'est elle qu'était là la première, tu vas devoir prendre sa subordonnée. Bonne chance, après ça, nous irons boire un thé‼️ .ılı.

    Bingo ! Elle avait réussi à mettre kaïtô de bonne humeur pour combattre, mais malheureusement pour elle, l'humeur de combattre chez Kaïtô, c'est fatale pour l'opposant. Utilisant son Sonido, Kaïtô se déplaça en une fraction de seconde à quelques mètres de la rousse. Son poing placé direction la femme, Kaïtô relâcha :

    .ılı. Je parle trop... Mais celui-là, parle-t-il de trop? .ılı.

    Concentrant un reaitsu jaune sur la garde de son Zanpakutôh, Kaïtô dégagea un Cero assez titanesque, direction son opposant, Kaïtô ne pouvait pas s'empêcher de lui demander son nom :

    .ılı. Au fait, quel est ton nom.. Demoiselle? .ılı.

    Pourrait-elle répondre à la question que Kaïtô lui avait posé, tout en esquivant son Cero? Bonne question, car personne n'avait vu bouger l'ex-segunda espada avec un Sonido perfectionné, Kaïtô était l'un des Arrancars le plus rapide étant donné que Somari Le Roux, le septième espada est décédé au combat conntre le capitaine de la sixième division. malgré la puissance du Cero de Kaïtô, il n'était pas très dur à esquiver, la distance était trop grande, mais pour un simple lieutenant, ça pourrait quand même être diabolique. Si cette dernière mourrait, qu'allait devenir sa subalterne qui sans doute possède un statue moins parlant? Directement Kaïtô renchaîna :

    .ılı. Libérez vos Zanpakutôh à leur plus grand niveau, cela vous fera gagner un peu plus de temps ! .ılı.

    Qu'allaient-elles faire?

    PS: Plus médiocre encore xD.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA] Empty
MessageSujet: Re: The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA]   The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA] Icon_minitimeLun 22 Juin - 15:22

    Le combat était imminent et je ne pouvais pas y échapper. De toute manière, je n’en avais aucune intention, mes adversaires étaient la, le capitaine de la première division qui n’est autre que le plus puissant des capitaines nous a motivé pour que nous nous battions avec la plus grande combativité et mon Taîsho me faisait confiance… Je ne pouvais donc pas le décevoir, mon cœur étant en paix avec les événements passés à cause de Gin. Je n’aurais aucune pitié, autant pour mon ancien ami que pour ces Arracars qui semblaient puissant, mais qui dans un certain sens se sentait eux même bien plus fort que nous. Il est bon de croire en ses capacités, mais il n’est pas bon de les surestimer et de me sous-estimer. J’espérais simplement que nos entrainements communs avec allaient porter leurs fruits, nous n’avons pas suées à en crever pour mourir bêtement devant des Espadas déclassés non, il n’était pas question de faillir aujourd’hui. Il n’en était pas question car notre Taîsho qui affrontait à présent une membre de l’Espada contait sur notre victoire pour que nous puissions après lui venir en aide. Enfin… comment dire, je pense que nous serions plutôt des poids morts pour lui pendant un affrontement aussi titanesque que le sien, mais il serait surement heureux et surtout en paix de savoir que ses deux subalternes ont réussie à s’en sortir vivante et surtout victorieuse ! Et j’ai la ferme intention de vaincre ces deux clown sortit de je ne sais ou… Apparemment, j’allais devoir affronter celui aux cheveux rouges foncés voir brun, il semblait avoir décidé de lui-même que j’allais être sa « proie », mais il allait surement comprendre que l’on ne chasse pas un chat… c’est le chat qui chasse sa proie. Comme à mon habitude, je rabats rapidement le claqué de ceux qui parlent beaucoup et qui se pensent supérieurs aux autres, surement une technique pour énerver mon adversaire, mais cette fois ci, ça ne marcha pas. Pendant que je donnais quelques « consignes » à Natsu, les deux compères en face de nous en profitèrent pour parler ensemble d’un plan de bataille surement, à vrais dire je n’en avais rien à faire, mais je devais rester sur mes gardes.

    Une bonne chose… Mon adversaire utilisa une technique appelée Sonido, une technique similaire au Shunpo, mais utilisé par les Arrancars, il émet un son encore une fois différent de notre Shunpo et à vrais dire, les deux techniques sont presque similaire en vitesse. Celui de mon adversaire et tout à fait remarquable, surement un peu plus rapide que le mien, voir même plus, il lui permit de se déplacer à quelques mètres de moi, son sabre en main, un leur jaunâtre fit son apparition et un Cero en naquit, filant directement dans notre direction à Natsu et moi. Entre temps, il me demanda une nouvelle fois comment je m’appelais, ce qui m’énerva quelque peu, mais je ne pouvais pas en vouloir à cet être, beaucoup avaient besoin de connaître le nom de leurs adversaires. Apparemment il en avait besoin… Le Cero jaunâtre fila rapidement dans notre direction et comme par réflexe je pris mon Zampakuto en main, le tenant vers le bas, comme si j’allais le lâcher, mais c’était tout autre chose, car je n’avais pas le temps de réfléchir, c’était mon instinct qui me guidait à présent. Bien qu’il était aisé d’esquiver l’attaque plutôt… lointaine, je ne pouvais prendre le risque de laisser Natsu se faire blesser, elle qui n’avait surement encore jamais affrontée de combat de leur genre, je devais lui montrer l’exemple et dans ce sens, je devais dans un premier temps la protéger de cette attaque, non pas meurtrière pour des Shinigamis de notre rang, mais qui pouvait surement la blesser et l‘handicaper pour le reste du combat. Pas une seconde à perdre, je laisse mon énergie spirituelle s’échapper et je laisse la phrase glisser entre mes lèvres. Phrase de libération de mon Zampakuto qui n’est autre que Haineko ou plus communément « Chat de Cendres ».


The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA] Rj2hdt


    - Unare ! Haineko !

    Le lame grise de mon Zampakuto se désagrège en cendre, laissant seulement le manche de mon arme dans ma main pour que je puisse utiliser la technique de mon Zampakuto. De ma main droite je tiens la garde de mon sabre pour me battre et de ma main gauche je contrôle les cendres, c’est en quelque sorte la même technique que le capitaine de la sixième division Kuchiki Byakuya sauf qu’au lieu que ce soit des sortes de lames de pétales, moi c’est de la cendre et tout comme lui, si je manies la cendre avec mes mains, celles-ci iront beaucoup plus vite. C’est ainsi que d’un mouvement de main vers l’avant je créai une sorte de « bulle » de protection autour de nous deux, Natsu et moi, comme ci mon arme était devenu un bouclier impénétrable. Le Cero jaunâtre ne nous atteint donc pas et continua sa route sur plusieurs mètres, laissant beaucoup de fumée derrière lui. D’un mouvement de main, je re-matérialisa mon Zampakuto, faisant bien attention à ce que mes adversaires n’aient pas vu ma technique, ce qui pourrait être un bon élément de surprise. Il était impossible qu’ils aient pu voir la propriété de mon Zampakuto car le Cero avait directement foncé sur nous et je ne l’avais libéré que quelques instants avant l’impact. Ca allait surement les déstabiliser un peu ou bien leur donner encore plus envie de nous affronter… ce qui n’était peu être pas une bonne idée de ma part. Quoi qu’il en soit, de mes yeux gris-bleu, je dévisageais mon adversaire et avec un sourire narquois je lui répondis.


The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA] 2z8nllk

    - Vu que tu désirs tellement connaître mon nom Arrancars, je vais te le dire !Je suis la vice capitaine de la Dixième Division et l’on m’appelle Matsumoto Rangiku.

    Ma lame devant moi, je regardais mon adversaire, je me demandais qu’elle était la forme libérée de son Zampakuto pour savoir s’il allait être tout aussi monstrueux que celui du Sixième Espada que j’avais affronté avec Madarame Ikkaku et Ayasegawa Yumichika. Ce dernier avec sortit des sortes de tentacules qui lui permettaient d’attaquer de nulle part et de partout en même temps, une « résurrection » des plus importantes et impressionnantes, nous n’avions rien pu faire bien que, nous savions que notre Taîsho était en train de préparer une contre attaque qui lui couta presque la vie… Luppi, comme il s’appelait était lui aussi un peu trop bavard à mon goût. Cet Arrancars l’était lui aussi, j’espère juste qu’il n’est pas aussi puissant que lui, sinon je risque d’avoir d’énorme difficulté à le battre bien que je me sois durement entrainé durant ce temps la ! Il demanda à ce qu’on libère nos Zampakuto, ce qui faillit me faire rire, surement cela nous ferait gagner du temps, mais il me faisait rire car il se sentait réellement plus fort que nous alors que nous n’avions même pas commencé à nous battre « sérieusement ». Me retournant à moitié vers Natsu je lui fis un petit clin d’œil tout en lui glissant un petit « courage! » pour lui montrer que j’avais pleinement confiance. Ce fut à mon tour de me déplacer en utilisant un Shunpo, celui-ci étant plutôt faible, laissant penser à mon adversaire que je n’étais pas vraiment forte, le confortant donc dans son idée de supériorité. Le Shunpo me mena directement juste devant lui, un peu plus en hauteur, Haineko étant brandit, je le dis décrire un arc de cercle pour que mon arme aille s’abattre sur celle de mon adversaire.

    - Je t’ai déjà dis que tu parlais trop !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA] Empty
MessageSujet: Re: The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA]   The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA] Icon_minitimeLun 22 Juin - 22:12

    - L'appréhension est-elle discernable dans les yeux d'un Shinigami ?

    Cette voix froide qui vint doucement se poser sur les tympans de notre protagoniste. Elle leva ses deux iris vers lui, avec un air sérieux gravé sur le visage. L’appréhension ? Que voulait-il dire ? Qu’elle devrait avoir peur de lui, sous prétexte qu’il était cent fois plus baraqué, plus beau ou plus fort qu’elle ? C’était quoi le délire, là ?
    Natsu laissa échappé un long soupire, désespéré par le comportement des deux adversaires. L’un était un bavard, qui n’avait de cesse de déblatérer des paroles sans véritable sens aux oreilles de Natsu. Cela sonnait tellement faux. Il n’était qu’un beau parleur en soif de combat, qui n’avait qu’envie de se battre, en sous-estimant a tout va ses adversaires. Parce qu’il sous-estimait réellement la belle Rangiku, qui était loin d’être une femme faible. Non, vraiment. Natsu l’avait déjà vu a l’œuvre, en entrainement, par exemple, ou elle savait faire preuve de discernement, ou elle savait peser ses coups et leurs donner de l’importance. C’était une femme forte, qui ne se laissait pas impressionner par un Espada déchu.
    Car s’il n’était plus dans l’Espada, actuellement, c’était bien pour une raison, n’est-ce pas ? Parce qu’il y avait plus fort qu’eux. Nettement plus fort. Cela voulait donc dire qu’il y avait des adversaires plus coriaces. C’était ainsi que Natsu se rassurait, en se disant qu’elle aurait pu tomber sur pire, parce qu’il y a toujours pire. N’est-ce pas ?
    Enfin, la jeune blonde fixait toujours l’ex primera espada, droit dans les yeux, plantant son regard dans le sien sans même ciller une seule fois. L’appréhension ? Est-ce que c’était ce qu’il voulait lire ? Parce que Natsu était une actrice hors pair qui savait camoufler ses émotions et en faire lire d’autres dans ses yeux. Alors, il ne lirait jamais l’appréhension dans ce regard, parce que ce n’était pas ça qui la tenait. Ce n’était plus le doute non plus. En faite, Natsu ne ressentait à présent plus rien.

    En effet, la jeune fille avait, suite a cette rencontre, laisser ses sentiments a la porte. Elle savait que c’était important lors d’un combat de laisser ses émotions au placard, car elles encombraient généralement, elles influençaient les combattants. Et son adversaire était loin d’être un enfant de cœur. Ça se lisait dans ses yeux : il n’y avait rien non plus, à part l’ennui. Un ennui profond. Et sur ce coup, Natsu savait qu’elle était la raison de cet ennui. Oui, il espérait certainement un adversaire d’un gabarit supérieur. Mais c’était comme ça que ça marchait. On ne choisissait pas tout, dans la vie.
    Et en un clin d’œil, l’Arrankar 102 s’approcha de Matsumoto. Une sorte de Shunpo par pour les gens du Hueco Mundo. Je le fixais, légèrement surprise par cette démonstration : rapide, très rapide. Sûrement plus rapide qu’elle en effet, ça serait un désavantage non négligeable. Sa vitesse était impressionnante, mais il avait forcément un talon d’Achille, qu’elles trouveraient forcément a un moment donné.

    - Je parle trop... Mais celui-là, parle-t-il de trop?

    Et puis, une forte lumière apparut subitement et ni une ni deux, une sorte d’énorme boule lumineuse se dirigea vers elles a grande vitesse. Rangiku réagit immédiatement, et étant au courant des capacités du Zanpakuto de la belle rouquine, Natsu savait qu’elle trouverait un moyen de réagir.
    Si la belle avait bougé, Natsu aurait fait pareil, mais il était normal pour la troisième siège d’imiter son supérieur parce qu’à l’instant, les combats n’étaient pas encore totalement engagé et cette dernière ne savait pas si elle devrait vraiment se battre contre l’autre qui semblait véritablement plus farouche. Enfin, Matsumoto libéra son Zanpakuto, prononça sa phrase libération. De la cendre apparut à la place de la lame, formant alors autour des deux jeunes femmes une sorte de boule de protection. Ce Cero ne passa pas et les deux jeunes femmes furent « sauvées ».
    La rouquine partit définitivement affronter son adversaire, quant à Natsu, elle se tourna vers l’autre homme, approchant de lui en marchant, calmement. Neutre, rien ne se lisait a travers son regard ou sa démarche. Elle était juste… neutre.

    - Vous aviez l’air de vouloir vous battre avec votre ami. Ce dernier en a décidé autrement. Commençons, voulez-vous ?

    Elle le fixait toujours, sa voix ne tremblait pas. Vraiment, elle maitrisait pour l’instant ses émotions, laissant pleinement place a la concentration et la vigilance. Elle savait aussi que cet homme n’engagerait pas le combat de lui-même, qu’elle devrait l’y mener. Et vu que c’était là le but de leurs présences, elle devrait certainement elle-même avancé ses pions.
    En faite, la vie était comme un échiquier gigantesque. Ou chaque personne avance un pion pour murir, avancé, progresser ou mourir. La vie s’arrête lorsqu’il n’y a plus de pion sur la grande surface noir et blanche. C’était donc au tour de Natsu d’avancer un pion, timidement d’abord, pour tâter le terrain…
    La jeune fille laissait son regard planté dans celui de son adversaire, une main tendu vers le bas, elle cherchait avant tout a tenir les yeux de cet homme, murmurant alors rapidement, a mi voix, l’incantation qui devait l’amener à former dans la paume de sa main une sphère d’énergie spirituelle hautement concentré. Elle leva la main, a la fin de ses mots « marchez vers le sud ! », la brandissant vers le Privaron 101. La sphère s’échappa rapidement, tombant près de Tenshi pour exploser. Elle ne savait pas si ça avait touché sa cible, mais cela créa de la fumée en grande quantité.

    Elle voulait l’amener a sortir son Zanpakuto, pour voir de quoi il avait l’air, voir ce qu’elle pourrait faire avec ça, contre quoi elle devrait se battre. Elle fit un mouvement rapide, utilisant un Shunpo, la lame d’Hime no Kotetsu du côté tranchant, elle passa près du nuage de fumée dans un sens, le tranchant une fois, puis dans l’autre sens pour s’arrêter au niveau de l’homme. Sa lame s’enfonça dans la fumée, elle en était certaine, mais a aucun moment elle n’était sur d’avoir touché Tenshi ou de l’avoir blessé, ni même d’avoir heurté une lame ennemie.
    Elle espérait le faire sortir de ses retranchements dans lesquels il s’était placé, imperturbable depuis le début de cette rencontre non désirée. Dans un sens, elle préférait en finir rapidement, même si cela pouvait lui en couter beaucoup, comme la vie…
    débout a côté, attendant que la fumée se dissipe définitivement, elle leva les yeux vers lui, de nouveau, attendant la suite des événements, prête a esquiver n’importe quoi. Car Natsu s’était longuement entrainé a esquiver, ces derniers temps. C’était essentiel pour elle, car ne possédant pas une force de frappe énorme, elle savait qu’elle devait faire preuve de plus de souplesse et d’agilité pour vaincre.
Revenir en haut Aller en bas
Tentaï Kodokû
• Admin | Dark Vizard | Apocalyptic Nightmare | God Of War •
Tentaï Kodokû

Masculin Messages : 101
Date d'Inscription : 24/05/2009
Âge : 25
♦ Zanpakûto/Pouvoir(s) ♦ : Amaterasu.
♫ Musiques du moment ♪ : Louisianimal - Lil Wayne

The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA] Empty
MessageSujet: Re: The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA]   The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA] Icon_minitimeMer 24 Juin - 19:47


    Vicissitudes contraignantes entraînant destruction et désarroi sur son passage. C'était bel et bien ce qui décrivait cette situation violente, inflexible où chaque camp se défend afin d'annihiler l'ennemi et progresser dans sa quête, quelle qu'elle soit. Les deux Privarons, affrontèrent ces deux Shinigamis. Kaïto fut bien plus enthousiaste à propos de cet affrontement que Tenshi qui abhorre cette circonstance plus que tout au monde. Son combat de prédilection aurait été d'affronter un Dieu de la Mort dont la puissance transcende celle des autres. Mais bon. Il ne suffisait que de détruire ces petites effrontées et ensuite de se charger des plus puissants pour le Seigneur Aizen. Obstacles non rédhibitoires, la désintégration de l'intégralité de leur pression spirituelle afin de juste battre des Shinigamis. Fierté incoercible, imperturbable. Regard lancé vers son compagnon qui affronte une rouquine qui semblait assez résistante. Souillé par cette situation funeste, Tenshi soupira dans un élan névrosé et ambigu. Chevelure décontenancée, alambiquée par cet ésotérisme nébuleux et énigmatique du Privaron.

    Question posée dans le but de s'informer, évoquant des sous-entendus dénigrant, inhibant la personne au quelle la question a été posée. Dissimulant ses moindres sensations, ne sombrant pas encore dans cette impulsivité sulfureuse qui engendre cette destruction de tout ce qui l'entoure dans une colère, une rage imputrescible, maculant sa froideur et son calme apparent qu'il détient toujours. Les bras enlacés l'un dans l'autre, la tension commence à s'élever, tentant d'atteindre une exacerbation dont les prémices chaotiques animeraient cette ardeur combattive qu'extérioriserait le Privaron 101 une fois l'affrontement véritablement déclenché. Kaïto était bien décidé à ouvrir les hostilités, exprimant cet enthousiasme à se battre, se présentant immédiatement afin que son identité maléfique résonne inlassablement dans le subconscient de son antagoniste pour qu'elle retienne ce nom et le maudisse à jamais. Quant à Ten', il n'était pas le genre à débuter les affrontements et même à se présenter devant quelqu'un qui devrait mourir.

    D'après les dires de la rousse, son nom était « Natsu ». Un nom auquel il n'a jamais eu affaire mais bon, cela l'indiffère toujours. Dans les deux camps, chacun se mettait en tête, en l'exhibant d'une manière ostentatoire et outrecuidante, que la victoire ne serait que pour eux. La confiance immaculée du Privaron 102 présageait indubitablement sa victoire prochaine d'après ce que l'on voit se dérouler pour le moment. A moins que cette femme n'est pas entièrement dévoilée toutes ses cartes et nous camoufle quelque chose d'inattendu au dernier moment. A vrai dire, dissimuler des techniques inattendues, est une arcane très connue de la part des Shinigamis. Alors, la vigilance devait atteindre sa plénitude, ce zénith incandescent qui leur entraînerait une victoire à coup sûre. Apercevant Akasuna s'en prendre promptement à la rouquine, il en détourne ses yeux compulsifs, dévisageant ce « spécimen » qu'il devrait affronter. Pour Tenshi, elle ne paraissait pas très puissante et que l'altercation ne se prorogerait que de très peu.


    Coup de poing d'une puissance non négligeable dont le répondant relevait d'une force physique impressionnante. Jugeant les dires de son adversaire trop vexants, Kaïto n'a eu d'autres solutions que de faire payer cet affront. Usant d'un Sonidô particulière rapide, technique similaire au shunpô, il pu atteindre la rouquine et lui octroyer un poing qu'elle méritait amplement. Ensuite, la « démarche présomptueuse » adoptée par l'Ex-Segunda Espada expliqua clairement à l'Ex-Primera ce qui allait se passer. Sonidô parfaitement exécuté de la part du Privaron 101, s'écartant de Kaïto. La main sur la lame de son trancheur d'âmes, accumulant de la pression spirituelle insatiablement, créant cette arcane, plus communément surnommée le « Cero ». Une fois la quantité de réiatsu amassée, le compère 102 propulsa sans patienter cette énormité en direction des deux Shinigamis. Cero, technique difficile à parer surtout à éviter, dont la puissance dépend de son utilisateur. L'exiguïté entre les Shinigamis et les Privarons ne leur permettaient que très peu de tenter d'éviter cet amas de pression spirituelle. Les deux Privarons apercevaient le Cero éradiquer tout sur son passage. Et pourtant aucune signe de vie des deux femmes Shinigamis. Peut-être y avait-il une entour loupe dans tout cela ? Afin d'en avoir le cœur net, Tenshi tourna les yeux, scrutant chaque coin et recoin pour savoir si elle ne concoctait pas quelque chose qui pourrait les mettre en grande difficulté. Apparemment, le Cero a su les éliminer. Finalement, elles ne furent pas si fortes et le combat si évanescent qu'on pourrait qualifier ce combat, comme un échauffement. Pour le Privaron, c'était d'un ridicule qui pouvait tuer. Se tournant, sa prochaine destination et son prochain adversaire devait impérativement être un combattant de qualité. Cependant, quelque chose d'impossible vint interrompre sa marche vers une autre destination. Qu'était-ce que cela ?

    Les yeux recroquevillés par cette vision d'horreur. Quand le brouillard du Cero se désagrégea peu à peu, rendant de nouveau toute vision de cet espace disponible, une « protection grise » fut visible, conservant les deux Shinigamis dedans. Une technique très utile qui avait déstabilisé les deux Privarons, qui ne s'attendait pas à un changement de situation aussi rapide. Stupeur prépondérante ; non exhibée par le Privaron 101, gardant cette froideur absolue et imperturbable ; d'apercevoir le zanpakutô de la rouquine avec une absence totale de lame. Sans plus attendre, ceci possédait son rapport avec l'apparition subite de cette protection, mais quel était ce rapport ? Est-ce qu'il fallait que la lame se brise pour former cette sorte de cendres grise ? Et si c'était le cas, la lame réapparaissait-elle ? Des tonnes de questions dans ce genre résonnaient inlassablement dans le subconscient de Tenshi, n'ayant aucune réponse à cette circonstance étrange. La patience est une vertu primordiale qui saura expliquer cet événement. Les cendres grises reviennent soudainement vers le zanpakutô de son possesseur, la rouquine plus explicitement, afin de reformer la lame qu'elle détenait auparavant. Tout de suite, l'explication est claire pour Tenshi. Elle a matérialisé sa lame en cendres grises, d'une grande chaleur afin de bien les protéger. C'était une technique très ingénieuse, étant donné que le Privaron 101 est tombé dans le panneau, ce qui est très rare habituellement. Cette matérialisation de la lame les a tellement bien protégé qu'elles n'ont reçu pas même une égratignure de la part d'un Cero si puissant et rapide. La suite risque d'être très pimentée et riche en rebondissement.


    Ce renversement de situation confère à Tenshi une nouvelle envie d'affronter ces deux Shinigamis, qui ont su user de leur intelligence. Finalement, elles méritaient bien qu'on s'occupe d'elles. Tout de suite après, la jeune rouquine semblait vouloir affronter Kaïto. Donc, logiquement, l'arrancar 101 avait pour antagoniste la jeune blonde qui l'accompagnait. Celle-ci, appelée « Natsu » avait bien compris que le compère de Tenshi désirait se battre avec la rousse. Son analyse des choses la rendaient sans doute très intelligente, et pouvait faire pencher la balance vers elle. Ses yeux imperceptibles, dont la provenance indiscernable est si ésotérique qu'elle pourrait nous envoûter, ne lâchent pas ceux du Privaron. Quelques fois, le regard est un message, certes peu explicite, mais important tout de même qui évite les logorrhées superfétatoires et enrageantes que certains ne se gênent nullement d'émettre dans le but de se croire supérieur. Mais dans cette situation silencieuse, il fallait bien qu'un des deux accepte d'engager le combat pour ne pas trop s'éterniser sur cette bataille. Et comme tout Shinigami qui se respecte, la jeune Natsu décide de commencer, en mettant sa main vers le bas. Que concoctait-elle ? Sans le montrer d'une manière ostentatoire, Tenshi demeure sur ses gardes, s'apprêtant à éviter à toute sorte d'attaque au quelle il allait avoir à faire. Une sphère vint apparaître qu'elle propulsa immédiatement sur le Privaron. Le choc provoqua une explosion impressionnante. Comme pour toute attaque, un brouillard gênant vint s'immiscer. Et profitant de cette occasion, Natsu continua son avancée en attaquant le brouillard, donnant un coup de zanpakutô, espérant toucher Tenshi, s'il n'avait pas évité sa toute première attaque. Dans tous les cas, le combat serait bien plus difficile qu'il ne l'eut imaginé. Une fois le brouillard légèrement dissipé où ne voyait qu'une silhouette sombre mais sans plus, deux lèvres s'écartèrent dans le but d'évoquer quelque chose, de … macabre.


« Ta puissance m'impressionne, Shinigami. »


    Phrase succint, dont le sens peut être assez énigmatique. Voix froide, douce dont les mots étaient cherchés depuis un moment et dont l'envie de les prononcer surgissait. Après tout, il n'avait pas tord. Cette Natsu renfermait bien plus de talent au combat qu'il ne le pensait. La sous-estimer a sans doute été la plus grande erreur qu'il a fait jusque-là qui aurait pu lui être extrêmement fatal, pour ne pas dire mortel. Une fois la vue possible, on aperçu les dégâts endommagés par la Shinigami. Sur le visage de Tenshi, du sang jaillissait et ruisselait sur sa peau douce, ainsi que sur son épaule légèrement tranchée par sa deuxième attaque, avec le zanpakutô, ce qui signifiait que les deux attaques avaient porté leurs fruits, ou que le Privaron s'était délibérément laissé touché par ces attaques, mais dans quel but ? C'est une question importante dont l'explication arrivera bientôt. Dans la main droite, on perçoit cet annihilateur d'âmes, ou zanpakutô. Cette arme aussi inflexible que son possesseur, détenant pour lui une abnégation jamais vue. La présence du zanpakutô dans la main de Ten' peut confirmer certaines choses, notamment qu'il s'en est servie uniquement dans le but de lénifier les dégâts des attaques et non de les stopper. Tout cela masquait quelque chose de douteux et la méfiance devait être adoptée par Natsu. Sa main gauche se mouva doucement, dans la direction de la Shinigami. Une accumulation de pression spirituelle surgit subitement. Et de la paume de sa main, ainsi que d'un sonidô qui le rapproche de pas mal de mètres, il propulse le résultat de cet amas de réiatsu vers son antagoniste. Après cette attaque, Tenshi était curieux de connaître l'état de la jeune blonde, tournant le regard vers Kaïto et la rousse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA] Empty
MessageSujet: Re: The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA]   The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA] Icon_minitimeLun 6 Juil - 19:38

    Le combat fut des plus intéressant, autant pour moi que pour mon adversaire qui comprit rapidement que les propriétés de mon Zampakuto étaient vraiment à l’opposé de sa résurrection et qu’il ne pourrait rien faire face à moi. Comme prévu, après l’attaque du Cero, l’adversaire n’avait pas vu ma libération de mon Zampakuto et donc, a eu une légère appréhension. Comment une simple vice capitaine avait elle pu arrêter son Cero sans rien faire ? Rien qu’avec sa force brute ! Il y avait de quoi douter et se mettre en question et je m’amusais de cette situation de force qui était tout à mon avantage. De son côté Natsu s’était lancée à l’assaut de son adversaire, bien que je ne suis pas la meilleur pour savoir lequel des deux était le plus fort, je me doutais que l’adversaire de la belle avait de la puissance à revendre, je me devais donc de terminer ce combat en vitesse même si, je n’étais pas non plus sur de pouvoir terrasser mon adversaire car je n’avais aucune idée de ce que pouvait être sa résurrection.

    Une chance pour moi, le dura ne tarda pas longtemps et mon adversaire ne prit aucun risque, car après quelques coups échangés, il libéra son Zampakuto, n’étant surement pas vraiment sur de lui ou peu être voulait il rapidement en finir avec moi, je n’en sais trop rien. Faisant un petit arc de cercle dans le air, il a lancé son arme dans le ciel avant que ce dernier ne lui ouvre le crane dans une énorme explosion. Une libération des plus étrange qui me laissa septique lorsque je découvrit qu’il n’était devenu qu’un… qu’une… qu’une marionnette ! Etrange résurrection que me laissait présager une bien belle aventure. Rapidement, je compris qu’il était une sorte de marionnettiste qui contrôlait des marionnettes pour se battre. Un étrange style qui me mettait dans une situation des plus délicates, car rapidement il invoqua dix marionnettes qui me donnèrent du fil à retordre, car je voyais bien qu’il s’amusait avec moi.

    Oui c’est ça, il se jouait de moi, comme si j’étais l’une de ses marionnettes. Le combat ne dura pas rapidement, car je compris comment il se battait, il utilisait des sortes de fil d’énergie spirituelle pour contrôler ses marionnettes et pour le moment, il ne savait pas quel était la puissance de mon Zampakuto. C’est avec un air supérieur que j’ai libéré Haineko en désossant trois de ses marionnettes qui étaient à proximités. Les cendres, presque invisibles pouvaient grignoter les fil d’énergie spirituel de mon adversaire et donc, l’empêchait de se battre comme il se devait ! Il se croyait en bonne posture… Et d’un moment à un autre, tout changea. L’effet de surprise me permit de prendre l’avantage sur mon adversaire et après quelques coups bien placé, je réussis à approcher cette sorte de marionnette pour lui planter mon Zampakuto dans cette sorte de boite qui porte les écriteaux de « cœur ». Un coup direct associé à un Shunpo dès plus rapide, une victoire assurée sans avoir eu une seule blessure.

    - C’est terminé pour toi Arrancars. Il semblerait que tu m’es sous-estimée.

    Pas le temps de reprendre son souffle, remettant mon Zampakuto dans son fourreau, je recherche ma jeune amie du regard et remarque que le combat n’a pas encore réellement débuté, les deux protagonistes n’ayant ni l’un, ni l’autre montré leur puissance cachée. La petite blonde étant relativement en bon état pour ne pas dire qu’ils n’avaient du échanger que quelques coups. Je ne pouvais qu’être contente pour elle, elle qui n’était qu’un troisième siège sur un champs de bataille, si elle réussissait à se battre d’égal à égal face à des Arracars de ce niveau, elle pourrait facilement devenir une sœur d’arme sur qui l’on peu compter à n’importe quel moment. Dans un certain sens, j’étais extrêmement fière de ce qu’accomplissait mon amie et j’étais heureuse de la voir vivante après plusieurs minutes de combat. Le cœur un peu plus léger, je me mis en route vers elle, utilisant deux Shunpo pour arriver dans son dos, la main sur le manche d’Haineko.

    - Comment ça ce passe ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA] Empty
MessageSujet: Re: The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA]   The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA] Icon_minitimeMar 7 Juil - 17:29

    Natsu ne savait plus vraiment ou donner de la tête. Autant, elle était inquiète pour Matsumoto, même si cela n’avait pas vraiment lieu d’être, autant elle savait qu’elle risquait sa vie face à cette masse de muscle. L’angoisse ne s’était pas emparé d’elle, ni l’anxiété d’ailleurs, mais elle ne savait plus vraiment sur quel tableau jouer : allié ses forces a celle de Matsumoto ou affronté ces ennemis séparément ? Les choses allèrent beaucoup plus vite qu’elle ne l’espérait, car la rouquine fut rapidement amenée à combattre le premier provocateur, et Natsu se retrouva face a cette masse impressionnante. Alors, elle ne put que se concentrer sur son propre combat, parce qu’il n’y avait pas d’autre chose à faire que cela, même si ça ne lui disait rien de bon.
    Enfin, peut être se sous-estimait elle en tout point. C’est vrai que Tentaï n’avait pas l’air inoffensif, mais il devait forcément posséder un point faible, et Natsu était presque sur de le découvrir à un moment ou un autre. Elle eut un sourire, s’encourageant à progresser dans cette direction, espérant ne pas s’accrocher a un espoir déjà vain, en admettant que son adversaire n’est aucune imperfection.
    Sa première offensive fut simple mais néanmoins efficace. Tranchant le nuage de fumée qu’elle avait créé grâce à une technique de Kido, elle toucha à deux reprises l’homme. Sa lame était a présent trempé du sang de Ten’ et cela l’encourager a poursuivre dans cette direction. Ainsi donc, elle pouvait le toucher, de part la ruse, la feinte. Elle n’hésiterait donc pas a faire des coups bas pour atteindre son but : c'est-à-dire, le tuer. Parce qu’elle était là pour cela, après tout.

    La voix de l’homme perça après l’explosion et l’exploit qu’elle avait fait. Elle était rauque, comme plus tôt, mais en plus de cela, il n’avait pas l’air une seule seconde impassible, non. A travers, elle y décela un peu de surprise, d’étonnement, et ses paroles traduirent quasi-immédiatement ce qu’elle avait pressentie : il avait été impressionner parce qu’elle avait commis. Comme ci c’était extraordinaire.
    Ainsi donc, c’était clair, il l’avait longuement observé et en avait conclut qu’elle était assez faible : il l’avait sous-estimé. Une très mauvaise idée, car Natsu était une jeune fille très intelligente, plus que son physique de niaise ne pouvait le laisser présager. En faite, elle pouvait élaborer un plan en si peu de temps que cela pouvait être affolant. Même si elle ne suivait pas tout le temps son plan a la lettre, cela aboutissait généralement sur ce qu’elle espérait, c'est-à-dire sa victoire. Car en comptant un peu toute les fois ou elle avait perdu… ça ne faisait vraiment pas beaucoup.
    Comme quoi, elle avait toujours été assez perfectionniste sur ce qu’elle faisait et qu’elle savait qu’un combat, ce n’était pas une plaisanterie, même si parfois, elle pouvait se laisser aller a penser le contraire. Cela lui jouait des tours parfois, mais rien de très dramatiques, puisqu’elle était encore en vie. N’est-ce pas ? Natsu plaça sa lame vers le bas, laissant s’égoutter les fines gouttes de sang de l’adversaire vers le sol. Elles tombèrent, lentement, avant de toucher le sol, beaucoup plus bas. Personne n’aurait pu entendre se son, imperceptible pour la distance qui les séparait.

    Dans la main droite de l’homme se trouvait son trancheur d’âme, qu’il brandissait presque avec fierté. Natsu ne tressaillit même pas en l’apercevant, même la forme de cette arme ne lui inspirait rien. Elle ne s’en méfiait que peu, car pour l’instant, la blonde avait confiance en ses capacités et estimait qu’il serait compliqué à battre, certes, mais pas imbattable. Jetant un bref coup d’œil vers la rouquine qui l’épaulait plus tôt, elle remarqua alors que son combat était achevé, et que son adversaire venait d’être achevé.
    Natsu sourit. Il n’avait eut que ce qu’il méritait, vraisemblablement. La rouquine n’avait pas eut beaucoup de difficulté, semblait il, alors Tentaï étant d’un niveau légèrement supérieur, il ne serait pas aussi difficile à affronter qu’elle ne le craignait. En même temps, c’était un ex de l’espada, ce qui voulait dire qu’il était fort, mais pas assez pour rester dans l’espada. C’était donc clair : un espada, Natsu n’aurait pas été capable de l’affronter, pas sans s’y impliquer plus…
    Elle lui jeta un regard dédaigneux, puis un sourire que l’on pouvait qualifier d’hostile, voir pervers. Dans l’ensemble, elle le provoquait clairement, et ça amusait clairement la jeune blonde qui se remit en garde, cette fois ci alors que sa lieutenante s’approchait d’eux pour se mêler à leur combat. Maintenant, elle était certaine de s’en sortir, surtout si elle avait quelqu’un pour l’épauler.

    - Comment ça ce passe ici ? demanda t’elle simplement, tenant fermement son Zanpakuto.

    Je lui fis un sourire, me tournant vers elle, toujours en garde. Un œil sur mon adversaire, mes paroles allant à la rouquine, je lui dis avec sérénité :

    - Mieux que je ne l’espérai. Je te propose de combiner nos attaques… qu’en penses-tu ?

    Natsu mit alors sa lame au soleil, faisant briller des inscriptions qui se trouvaient dessus. « Protection, démon, eau » pouvait a présent être visible aux yeux de son adversaire, et d’une voix claire et distincte, Natsu libéra son Zanpakuto.

    - Protège moi, Hime no Kotetsu

    Cette lame, qui s’avérait a la base tranchante et hostile, devint en quelques secondes un liquide fondant au pied de Natsu, s’agitant et ondulant autour de la jeune fille pour la toucher parfois même. Cela n’avait rien d’hostile, même si, lorsqu’elle s’allongeait, cette « flaque » à la base, ressemblait plus à un serpent qui rampait autour d’elle. Le visage de Ten ne trahissait aucune expression, rien de très palpable en tout cas, fidèle à lui-même en tout cas, il devait se sentir incernable. En réalité, Natsu avait réussit a lire dans ses yeux quelques émotions fuguasses, mais rien de très intéressants en réalité.
    Le manche toujours en main, elle fit un sourire, et sans plus attendre, le liquide qui n’était qu’autre que sa lame fonça à vive allure vers son adversaire.
    Il n’esquiva pas dans un premier temps, curieux de savoir ce que cela pouvait bien faire. C’est lorsque le liquide s’entoura le long de son bras qu’il comprit rapidement qu’il valait mieux s’en écarter. La curiosité était un vilain défaut et son bras ensanglanté en était un exemple concret. Natsu se tourna vers Matsumoto, et la jeune fille libéra à son tour sa lame, se mêlant alors à l’air environnante. Elle connaissait déjà les propriétés du Shikai de Matsumoto, s’en était impressionnant très souvent.
    Mais elle craignait que leur ennemi n’en ait eut déjà un aperçu et qu’il se serve des connaissances qu’il avait acquises pour mieux les battre. Mais il semblait qu’il ne pourrait pas se servir de grand-chose. Il se défendait très bien, en partie grâce a sa vitesse et à son agilité hors norme, ainsi qu’à sa force. Néanmoins, Matsumoto et Natsu étaient très concentrées sur ce qu’elles faisaient actuellement, et ne se laissèrent avoir par aucune de ses offensives. Le pauvre ne pouvait qu’éviter, car les jeunes filles faisaient tout pour l’empêcher d’attaquer. A chaque fois qu’il s’approchait de trop près de l’une des jeunes filles, il se trouvait a trancher de la cendre ou un bouclier métallique placé là spécialement pour les protéger. Pas de chance.

    Ce fut un échange de coup long, même si la tension et l’excitation dut a l’adrénaline étaient palpable. Aucun arrivait a faire pencher la balance de son côté pour remporter la victoire. Néanmoins, a un moment, lorsque Ten en eut marre, près a libérer son Zanpakutô, il dut s’immobiliser et Natsu envoya la main pour accélérer le mouvement de son dangereux liquide : elle emprisonna les chevilles de l’homme a l’intérieur, le tranchant progressivement. Ça l’entaillait.
    Il ne sut trop comment réagir, cherchant tout d’abord a se libérer en se rendant compte que le liquide gagner de la marge sur sa chair. Et Matsumoto saisit sa chance sans plus attendre, envoyant la cendre d’Haineko sur son ennemi. C’était une sorte d’attaque combinée qui porta ses fruits, sans plus attendre. Tentaï se vidait déjà de son sang et l’attaque de Matsumoto ne fit que l’achever.
    Le combat se terminant ainsi, Natsu ramena sa lame en une chose plus solide a son manche. Elle eut un sourire triomphant, se tournant vers la rouquine qui fit de même…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA] Empty
MessageSujet: Re: The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA]   The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
The Last Time [ Pv Natsu, Matsumoto et Tenshi - BTLFA]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Natsu petite PS p.22 & Kawaii\cool time p.23
» [ANIME] Eve no Jikan (Time of Eve)
» Sieste time !!!
» Votez pour Long Time To Lay A Track
» "USSR TIME"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach The War Of Soul :: • Monde des Humains - Karakura Town • :: Parcs-
Sauter vers: