AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une dernière fois.. [Pv Grimmjow - BTLFA]

Aller en bas 
AuteurMessage
Adrénalia R. Inserra
• Admin •
• Fraccion de Grimmjow •
• Emmerdeuse attitrée d'Ulquiorra •

avatar

Féminin Messages : 203
Date d'Inscription : 17/05/2009
Âge : 26
♦ Zanpakûto/Pouvoir(s) ♦ : ShiYai - Vent
♫ Musiques du moment ♪ : Do It Again ♫ Jessica Mauboy

MessageSujet: Une dernière fois.. [Pv Grimmjow - BTLFA]   Mer 3 Juin - 14:06

    Il était assez tôt ce matin, quand la belle s'extirpa de son rêve, et comme d'habitude, dans le lit de son Espada. El sexta n'était toujours pas là. Comme d'habitude.. Depuis un certain temps, depuis que cette fille l'avait soignée, lui avait redonné son bras. Il allait la voir... C'était quoi cette fille?! Elle osait s'approcher de lui comme ça. Nan plutôt: Il nous la jouait à quoi le Grimmjow? A s'approcher d'une simple humaine?!

    Quand elle lui avait demandée, il avait répondu qu'il lui était simplement redevable pour son bras. Elle se souvient avoir failli s'étouffer. C'était sur la route de la chambre de la fille. Au loin on entendait Loly et Menoly s'amuser, et la porte explosa. Elle mit ses bras devant son visage pour se protéger de cette explosion. Il lui ordonna de rester ici, dans le couloir, cachée de ces filles idiotes et mesquines. Elle hocha la tête et resta là, comme ordonner. Puis le chaton entra.


      Grimmjow: Yo...


    Elle ne manqua pas un instant de cette scène. Comment il a défendu Orihime.. Sauf que c'en était trop pour elle, alors ordre ou pas, elle n'avait qu'une envie c'était partir..
    Quand il sortit de la salle, Rider restait muette et impassible, fixant le sol ou fermant juste les yeux pendant leur marche. Il ne demanda rien, normal, que sa fraccion aille bien ou pas, il s'en fou complètement.. Si elle venait à mourir, il s'en ficherait aussi. Ca elle en est certaine. Mais si cette fille venait à mourir...

    Elle avait envie de crier, d'hurler, de dire que elle aussi elle se démenait pour lui, que jamais elle n'avait eu un quelconque remerciement ou preuve de quoi que ce soit. Jamais ! Ca la désolait a vrai dire.. Qu'un simple humaine ai put avoir des remerciement juste pour une tache, alors qu'Adrénalia faisait les 6oo coups pour lui. Ca la mettait hors d'elle. Elle adressa un regard noir à Grimmjow pendant toute leur marche. Elle observa la jeune fille à la dérober. Elle avait l'air fragile, voir même naïve. Elle n'était pas énervé contre elle, ce n'est pas de sa faute si Aizen-sama à jeter son regard sur elle et à retenue ses pouvoir. Et puis après tout elle était reconnaissante à cette jolie rousse d'avoir rendu son bras à son Espada.

    Elle se rappel encore la "peur" qu'elle avait eu en voyant Grimmjow revenir dans sa chambre, l'épaule en sang le bras manquant. Elle était assise sur le lit, comme à son habitude, attendant le retour d'El Sexta, mais quand il a passer la porte, son visage montra l'étonnement complet. Elle l'entendit pester: Maudit Tôsen.
    C'était donc ce shinigami de malheur qui était la cause de cette blessure... Et si l'espada ne s'était pas venger, c'était surement parce qu'Aizen-sama avait dit quelque chose... Effectivement, Tôsen n'était pas très apprécié dans le Hueco Mundo. Il avait un sens de la justice assez spécial. Il détestait aussi Grimmjow à un point surélevé. Elle avait voulu dire quelque chose pour apaiser sa colère.. Mais quoi? Dire qu'elle était désolé? A ca jamais, et puis cela n'aurait rien fait de plus pour arranger son état.

    Alors si la jeune humaine, du haut de ses quelques années, avait réussi à faire ce qu'elle, elle n'avait pas pu faire.. Cela ajoutait quand même une pointe de jalousie et d'énervement à son état moral. Mais aussi de la tristesse. Mais le principal étant que Grimmjow soit content et en bonne santé. Elle releva la tête, marchant derrière les deux individus. Jusqu'à arriver à une salle, Grimmjow lui ordonna de partir, ce qu'elle fit sans rien dire. Adressant un dernier regard à la rousse. Puis disparut.

    Elle se réveilla doucement, observa le mur en face de ses yeux, rouler en boule comme le chat qu'elle est, elle retourna sur le dos et admira le plafond. Laissant les questions se bousculer dans sa tête. Puis elle se tourna légèrement et s'appuya sur ses bras, toujours mis allongé, et se décida à se lever. Elle ne prit même pas la peine de parcourir la chambre des yeux, si il aurait été là, il l'aurait engueuler comme quoi elle se levait à cette heure-ci.
    Mais il n'était pas là, il était avec elle, encore.. Dans une salle située plus en hauteur.

    ~♦️~


    Elle avait senti la chute de reiatsu et bien évidement, l'inquiètude l'avait gagner. Elle s'était précipitée dehors, voir ce qui se passait. Et là, elle avait vu, Grimmjow Jaggerjack, el Sexta, tombé au sol, la libération s'évanouissant. Nnoitra tenant son zanpa.


      Adrénalia: Grimmjow-sama...


    Avait-elle dit dans un souffle la respiration coupée -c'est possible-. Elle avait aussi assister au sauvetage de la part du roux. Ichigo. Elle en avait tellement entendu parler, qu'elle ne pensait pas du tout qu'il aurait cette réaction...

    Elle ne pouvait rien faire. Excepter attendre gentillement que les combat aux alentour soient finis. Pour ensuite aller vers lui.


      Adrénalia: Grimmjow-sama?!


    Avait-elle hurler en laissant ses genoux glisser sur le sable jusqu'au corps de l'arrancar. Elle restait tétanisé, l'espada était inconscient et se vidait de son sang, elle regarda la blessure de l'arrancar, celle imposé par Nnoitra. Ce traitre. Elle ne savait plus quoi faire. Et que pouvait-elle faire... Si ce n'est attendre. Elle ne voulait décidément pas que son Espada parte comme ça, surtout sans l'avoir remercier pour tout ce qu'elle avait fait.

_________________
Restes là! Mademoiselle n'a pas fini de jouer..

Bloody Angel | Adrénalia Rider Inserra | Assassin
. .

/!\ En manque Cruel d'Inspiration /!\

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une dernière fois.. [Pv Grimmjow - BTLFA]   Mer 3 Juin - 21:11


    Quel beau temps pour mourir. L'illusion d'Aizen était à son paroxysme, le ciel était si bleu. Les nuages fuyaient devant son règne impérial et un magnifique soleil venait éclairer cette étendu de sable qui prenait enfin une teinte agréable. Les rayons touchaient tout sans exception, seuls de rares colonnes protégeaient le sable, d'habitude blanc, de la couleur paille que leur offrait cette sphère de lumière incandescente. Seules ces colonnes et quelques divers éléments venaient ôter ces aspects de paradis dans l'enfer qu'était le monde creux. Car ce climat ensoleillé avait, en quelques minutes, perdu le cadre idyllique qu'il parvenait miraculeusement à entretenir. Dans un monde où régissent tout les vices, quelles étaient les chances qu'un bout d'Eden perdure ?
    Le premier à être tombé était le 9éme, perché dans sa salle, son erreur avait été de jouer avec les sentiments de son adversaire. La seconde chute frappa le 7éme, son pêché étant sa lenteur et sa pittoresque manière de se placer en victime. Puis, la 8éme épée se brisa d'elle même, frappant avec une manière inconsidérée son vis à vis qui la piégea si aisément. Le dernier fut Nnoitra. Le numéro 5. Persuadé d'être incapable de mourir, il tomba sur son contraire, un homme aimant par dessus tout prendre des coups.
    Qui était le suivant ? Etait-ce cet homme couché dans un sable en apparence chaud mais qui se révélait gelé, plus gelé même que la mort qui venait peu à peu le cueillir ? Etait-ce ce regard figé en une expression d'incompréhension qui allait bientôt s'éteindre ? La marre de sang qui l'entourait approuvait cette hypothèse macabre. Même le sable peinait à absorber cette large flaque qui semblait étendra son influence, donnant ainsi une teinte foncé au légendaire sable blanc du Hueco Mundo. Le 6éme serait le prochain.

    Son visage portait encore les rides de sa stupeur, mais son regard était vide. Son corps était rigide, ses muscles durcis et il restait immobile, sa détermination volée, sa vie le quittant lentement. La couronne d'or de Grimmjow Jaggerjack entamait une longue chute dans les abysses. Il ne pensait qu'a une chose : Kurosaki Ichigo. C'était lui, lui seul qui était parvenu à le mettre dans cet état. Comment avait-il trouvé la force de le mettre à terre ? Pourquoi cet humain qui ne se battait que pour les autres parvenait à surpasser la puissance d'un fauve tel que lui ? Le plus difficile pour un roi est d'admettre s'être trompé, Grimmjow en subissait les frais. Il avait longtemps crû que ce rouquin n'admettait pas aimer le combat, il avait été persuadé qu'il était comme n'importe quel combattant, se battant pour lui même. Telle était la raison de cette obsession. Même s'il ne se l'avouait pas à sois même, Ichigo fut le meilleur adversaire qu'il ai connu. Celui qui lui prouva que détruire tout sur son passage n'était guère nécessaire pour devenir un roi, que celui défend les autres était parfois plus fort que les guerriers les plus aguerris... Grimmjow ne pouvait comprendre ceci, lui qui autrefois ne vivait que par la loi du plus fort, contraint à tuer et à détruire pour vivre. L'espada avait subit cette règle toute sa vie, seul combattre pour lui même lui permettait de vivre. Kurosaki Ichigo lui avait prouvé le contraire, il l'avait battu... Pire encore, il l'avait protégé...
    Là encore... Pourquoi ? Grimmjow avait menacé ses amis, presque tués. Ichigo aurait du le laisser mourir, mais il l'avait protégé, était-ce sa philosophie ? Pour lui, sa vie était-elle aussi importante que n'importe quelle autre, même s'il était ennemi ? Kurosaki Ichigo... Tout vie vaut la peine d'être vécue hein ?

    Le regard de la sixième épée se ralluma soudain, ses yeux turquoises reprenant leurs teintes hargneuses. Le regard n'avait pas changé, mais l'ambition si, Grimmjow voulait vivre, se relever et avancer. Tout comme ses pupilles, sa main s'activa serrait plus fortement Pantera. Même avec son arme il avait été odieux, la traitant plus comme un objet qu'un allié. Pourtant, elle aussi lui était restée fidèle, elle n'était pourtant pas comme ce Kurosaki. Pourquoi ? Une avalanche de question qui se reliaient toutes en un point, un seul mot, ce « pourquoi ? » incessant. Il tenta de bouger son corps. Le sable froid des dunes ne semblait pas enclin à le laisser partir, comme si le sang de Grimmjow consistait leur seul source d'abreuvoir. Il voulait se relever, ne pas crever par un coup de cette daube de Nnoitra, mais tout semble si difficile. Chacun de ses jambes semblaient peser une tonne, ses yeux ne voyaient plus que des masses flous, il avait perdu la notion du touché.
    Tout s'aggravait, comme si les flammes de la détermination de la panthère s'étaient embrassées en un feu incontrôlable qui le dévorait tout entier et qui l'entrainait maintenant dans les ténèbres. Oui, les ténèbres, ils l'entouraient désormais. Plus rien n'était visible, ni audible. Il ne savait plus où il était, son corps brulait ou bien glaçait-il ? Etait-il mort ? La dernière petite lueur qui lui permettait de penser disparue et l'esprit de Grimmjow s'évanouit avec un seul mot. « Pourquoi ? »

    ...

    « Grimmjow-sama?! »

    La cri fit de nouveau venir la lumière. Cette vois, il ne pouvait que là connaître, seule l'intonation l'intriguait, si forte, si désespérée. Pourquoi criait-elle ? Grimmjow n'avait pas encore eut la force d'ouvrir les yeux, toutefois, il pouvoir ressentir la chaleur du corps de la personne proche de lui. Les minutes filèrent et elle restait là, à ses côtés immobile. La Sexta Espada pensait rêver, quelqu'un le regrettait. Lui si égoïste. Il s'essaya plusieurs fois à ouvrir les yeux, mais il se retint, de peur de ne voir qu'un vaste désert vide. La fièvre le faisait délirer, elle ne pouvait le pleurer, pas avec la manière dont-il la traitait.
    Même aux portes de l'enfer, Grimmjow se trouva pitoyable, après tout, il restait la sixième épée non ? Qu'en avait-il à faire de mourir seul ? A contrario, c'était moins gênant. Lentement, les paupières pâle du fauve se plièrent pour lui ouvrir visibilité. Son regard turquoise vide jusqu'alors se teinta d'une expression d'étonnement et d'un murmure qu'il voulut froid, il ne parvint qu'a balbuter lamentablement :

    « Adré... Andrénalia ? »


    ... Pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Adrénalia R. Inserra
• Admin •
• Fraccion de Grimmjow •
• Emmerdeuse attitrée d'Ulquiorra •

avatar

Féminin Messages : 203
Date d'Inscription : 17/05/2009
Âge : 26
♦ Zanpakûto/Pouvoir(s) ♦ : ShiYai - Vent
♫ Musiques du moment ♪ : Do It Again ♫ Jessica Mauboy

MessageSujet: Re: Une dernière fois.. [Pv Grimmjow - BTLFA]   Jeu 4 Juin - 13:41

    Rider avait regarder son espada de long en large, observant coupure, blessure, entaille et blessures plus profonde... L'horreur l'avait envahie. Le désespoir aussi. Son espada ne devait pas partir! La tête de celui-ci reposant à la fois sur ses genoux et ses bras, il demeurait jusqu'alors immobile, comme si la mort s'était déjà emparée de lui. Elle ferma les yeux et pesta contre elle-même de ne pas être intervenue. Mais connaissant son maître, il ne l'aurait de toute façon pas laisser faire. Il l'aurait surement attaquer pour la faire déguerpir. Sans doute même, se retrouver vivant après une défaite était une honte pour lui... Mais il ne pouvait décemment pas laisser sa Fraccion se débrouiller toute seule. Elle regarda les alentour, comme pour chercher de l'aide, ne voyant personnes à part les cadavres. Elle avait senti auparavant les espada tomber les uns après les autres. Et elle était venue ici, car le reiatsu de Grimmjow Jaggerjack commencait à faiblir de plus en plus. Cette pensée la rendait triste. Une vague de sanglot la parcourue quand il se mit à bouger.

    Enfin il avait bougé, soupiré, murmuré... Murmuré son nom. Le visage de la fraccion s'était alors animé, rempli de joie et d'espoir, affichant un sourire. Illuminant le visage terni par les larmes qui s'échouaient sur le sable blanc du HM. En apparence chaud, en apparence seulement... Elle était surprise qu'il soit en vie, et pourtant si heureuse.

    Son regard qui autrefois montrait la rage et la rancœur, comme elle, était en train maintenant de lui poser mille et une question, toutes se résumait à: Pourquoi?

    N'est-ce dont pas évident? Même si la jeune arrancar n'avait eu jusqu'à lors aucun remerciement, aucunes attention comme elle les aime, rien qui ne montre que sa présence soit bénéfique à Grimmjow, il était tout simplement hors de question qu'elle le laisse partir comme ça.

    Le premier jour où elle l'avait vu, il était dans la pénombre. Mais quand il était entrer dans la chambre d'Ulquiorra. Elle était restée interdite, comme hypnotiser par un regard si froid, si hargneux.. Comme elle. La probabilité de tomber sur le même regard que celui que l'on possède est très mince. Elle fut très surprise d'avoir pu observer un tel phénomène. Et tellement étonné qu'un espada puisse être aussi charismatique et ... Beau, disons le comme ça. Comparé à Nnoitra ou Ulquiorra et j'en passe. Seul Stark ferait l'affaire peut-être.. Mais quand elle s'est relevée, doucement, posant ses bras sur le lit, sortant à peine de son sommeil qui avait lui même à peine commencer... La colère qu'elle avait ressentit quand au fait qu'on veuille s'en prendre à son espada chouchou du moment, en plus du fait qu'on l'ai réveillé de cette manière... Bref, elle allait tout simplement dire, ou même crier, sa façon de penser, soit: ON NE RÉVEILLE PAS UNE FEMME ENDORMIE!! Mais au moment où elle posa son doux regard de chaton mal réveillée dans les pupilles bleuté de l'arrancar numéro 6. Elle en perdit ses moyens. Ne voulant tout de même pas perdre la face, elle se mit à lui répondre de manière insolente, puis partie avant de finir en poussière, en particule spirituelle, bref, d'être morte une fois encore.

    Parce que la mort, une fois ca va déjà pas, alors deux... Nan merci.
    Et puis cette fois là, c'est un aller simple vers le néant. Qui aurait cru, que les morts eux-même se demanderait un jour ce qu'il y a de l'autre coté? Hum?

    Elle enleva la partie de son uniforme qui cachait la beautée figée de son visage. Figée? Oui car de toute manière, elle est morte comme ça. Peu importe ce qui se passera, peut importe ce qui peut arriver, elle arrêtera de grandir, sa vie s'est achevé à 23ans, mais son âme à arreter de vire à 17ans. Alors ui, peu importe ce qui se passera, elle gardera toujours ce visage. Celui d'une jeune et jolie, gentille mais mortel, fatale, blonde de 17ans.. Arrancar et Fraccion de Grimmjow, et ce jusqu'à la mort.

    Elle déplaça les mèches blondes derrière son épaule, évitant qu'ils ne tombent sur le, oserait-elle le penser, mourant.. Voulant que ses derniers instants soient les plus bénéfique possible. Même si au fond d'elle elle savait qu'elle serait prête à donner son cœur pour qu'il vive encore. De toute façon son cœur et son âme lui appartiennent déjà, alors à quoi bon. Il peut bien les piétiner, les jeter dans les flammes de l'enfer, les noyer dans le néant. Si ce geste peut le rendre heureux, Rider le sera aussi. L'admiration est le sentiment le plus éloigné de la raison. Mais Adrénalia à encore toute sa tête. Suffisamment pour être blesser par le fait qu'elle soit délaissée pour une humaine, ou


    Adrénalia: C'est bien la première fois que je vous vois aussi mal en point.

    D'un revers de la main elle fit disparaitre les dernières larme qui roulaient sur ses joues.

    Adrénalia: Il est pas stipulé dans mon contrat que vous devez me faire peur. Vous jouez avec mes nerfs Grimmjow-sama.

    Le ton à la fois gamin et amusé et pourtant si véridique... Oh que oui elle avait eu peur, mais pas de la même peur que d'habitude. D'ordinaire l'espada la forçait à plonger en eau profonde, ou autre, allant même jusqu'a l'attaquer pour que la jeune fille puisse bouger... Bref, il voulait qu'elle dépasse ses limites, mais là nan, c'était une tout autre peur qui avait surgi en elle aujourd'hui.

    Adrénalia: Vous avez pas le droit de me faire ça... C'est sadique et mesquin!

    Elle arrêta là toutes paroles, sentant la colère monter en elle. Il n'avait pas le droit de la laisser comme ça, il n'avait pas non plus le droit de lui donner une peur aussi gigantesque. Elle lui en voulait, mais elle était tellement soulagé de voir qu'il allait "bien", ou dumoins qu'il respirait encore, qu'elle avait autre choses à penser, comme comment le soigner par exemple. Et surtout faire vite avant l'arrivée des Exequias. D'ailleurs elle était étonné de ne pas les avoir vus à son arrivée. Eux qui d'ordinaire étaient là dés qu'un combat inachevé était fini, elle n'avait trouvé personne.

    Essayant de se concentrer sur eux pour savoir au juste combien de temps il lui restait, elle les senti en plein combat contre un shinigami. Le même qui avait réussi à terrasser l'espada au nom imprononçable. La tête de bocal. Il lui restait donc suffisament de temps pour trouver comment le soigner et surtout le faire. Parce que la théorie c'ets bien, mais la pratique c'est pas mal non plus.

_________________
Restes là! Mademoiselle n'a pas fini de jouer..

Bloody Angel | Adrénalia Rider Inserra | Assassin
. .

/!\ En manque Cruel d'Inspiration /!\

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une dernière fois.. [Pv Grimmjow - BTLFA]   Jeu 16 Juil - 16:04


    C'était un mélange subtile entre la surprise, la rage et l'affection. Une pincette de chacun de ses sentiments. Fruits d'une fièvre hors du commun et d'un manque évident de lucidité aux portes enchevêtrées et menaçantes de la mort. Chacune des pensées étaient brouillées par les ténèbres envahissant que la conscience tentait de repousser tant bien que mal pour éviter de sombrer, de disparaître à jamais. De ne plus avoir de chance. Un roi déchu pour un destin éphémère, une confiance trop absolue et idiotie de ne se battre que pour lui même. Était-ce la véritable raison de sa défaite ? N'avait-il pas perdu parce qu'il était plus faible justement ? Songe rude qui lui arracha une grimace intérieur. Il n'était pas plus faible. Pourtant, c'était lui qui était en train de se vider de sang, celui-ci s'écoulant sournoisement et d'une lenteur délibérée entre les dunes faussement ensoleillés du jardin de Las Noches. Le fleuve de la mort, emportant avec lui sa nouvelle victime, le Sexta.

    Son corps musclé lui était inconnu, il ne sentait plus aucuns de ses membres. Son mouvement d'orgueil et sa soif de s'en sortir le fuyait au même rythme que son sang et que son âme. Aussi négative soit-elle. Il retombait dans le doux voile du néant. Encore une fois, il s'en allait et pour de bon. Est-ce ce phénomène qu'on appelle osciller entre la vie et la mort ? Ces moments étranges où l'on se ressaisit quelques secondes alors que tout semblait perdu, pour chuter une seconde fois. La panthère avait subit sa première défaite. C'était quelque chose de difficilement admissible, qu'être inférieur à quelqu'un. Une répétition constante de « pourquoi » trottait dans sa tête, les images et les mêmes pensées virevoltaient pour former une tornade migraineuse qui en ajoutait à l'état fatidique de Grimmjow. La conclusion vulgaire mais à la fois évidente s'imposait à lui. Tout écraser sur son chemin ne faisait pas de lui un roi.

    De ses songes, il en avait presque oublié Adrénalia, seule être au monde pour qui il avait de l'importance. Les yeux de la panthère s'étaient refermés, mais il respirait toujours. Et tout le cyclone fiévreux de ses anciennes pensées disparu pour lui laisser le loisir de se concentrer sur un seul détail. Rider. Pleurait-elle son roi ? Pleurait-elle quelqu'un qu'elle aimait ? « Qu'elle aimait », ces mots étranges sonnèrent et rebondirent en écho dans le crâne. Est-ce que quelqu'un serait là pour parler du souvenir du Sexta Espada ? Un roi n'est pas censé rester dans les mémoires ? Seule Rider était là, seule parlait de de l'autrefois Grimmjow, Espada ambitieux qui s'éleva au rang de roi solitaire. Aussi incrédule que cela pouvait paraître, la panthère eut un élan d'affection pour sa fraccion. Il réouvrit les yeux à l'instant où elle parla.

    Oui, c'était la première fois qu'il était dans un été pareil, c'était la première fois qu'il perdait tout simplement. Et ça ne lui plaisait guère d'être incapable de bouger, être marqué par la glas de la défaite devant sa fraccion. 'était insultant, frustrant et vexant. Honteux irait-il jusqu'à dire, si toutefois il avait eut la force de prononcer autre chose qu'un grognement sourd qui parlait de lui-même. Sa santé se dégradait, mais, bien qu'il n'oserait jamais l'avouer, la présence de sa fraccion l'apaisait. Sa mort aurait un témoin, il ne mourrait pas comme un roi seul.
    Il plongea ses pupilles dans celle émeraude de son interlocutrice, ses yeux avaient rougis et là encore, l'Espada se sentit touché. Il ne trouva pas la force d'ouvrir la bouche, sa fraccion le fit pour lui. Deux phrases propres à sa subordonnée, le don de relativiser et de ne pas paniquer. Après quelques secondes de concentration, le fauve parvient à murmure :

    « Idiote... Arrête de jacter et fais en sorte que je ne crève pas ici. »


    Il restait fidèle à lui même, cependant, sa reconnaissance envers Adrénalia était véritable. S'il elle le sauvait, il se promis de la remercier... Un jour.
    Pour ne pas sombrer à nouveau dans la sommeil, puis à terme, la mort, il garda son regard dans celui de la fraccion et tenta d'arrêter son torrent de pensée. Il était pleinement conscient que dès maintenant s'engageait une course contre la montre. Soit Adrénalia parvenait à le sauver, soit tout était terminé. Grimmjow n'était plus roi, même de son destion.

Revenir en haut Aller en bas
Adrénalia R. Inserra
• Admin •
• Fraccion de Grimmjow •
• Emmerdeuse attitrée d'Ulquiorra •

avatar

Féminin Messages : 203
Date d'Inscription : 17/05/2009
Âge : 26
♦ Zanpakûto/Pouvoir(s) ♦ : ShiYai - Vent
♫ Musiques du moment ♪ : Do It Again ♫ Jessica Mauboy

MessageSujet: Re: Une dernière fois.. [Pv Grimmjow - BTLFA]   Mer 29 Juil - 17:06

    Elle avait longuement regarder son espada réfléchir. Hésiter, puis finalement il resta le même. Une phrase, une seule, avec beaucoup de colère dans le son de la voix, mais si... Suppliante au final. En fin de compte.. Grimmjow sentait la mort venir. Cela lui faisait dire des mots dépassant sa pensée. Sûrement. Mais nan. Il resta idem a lui même.

      ♪ ♫ Grimmjow:- Idiote... Arrête de jacter et fais en sorte que je ne crève pas ici.

      ♫ ♪ Adrénalia:- Bien sûr. Et un merci ou un s'il vous plait vous écorcherai la langue peut être ?


    Elle sentit le regard noir et la claque arriver. Mais elle aussi restait elle-même. Entre Grimmjow et Adré, c'est souvent engueulades sur engueulades. Aucuns des deux ne voulant lâcher l'affaire, mais elle se sent obliger de le faire. Pour le voir avoir le dernier mot, et aussi parce que c'est son espada et qu'il peut facilement l'envoyer dans les entrailles du néant avec une Caja Negation...

    Un sourire pointa le bout de son nez à l'extremité de ses lèvres. Et elle commença les soins.

    Tout en passant des bandes et de la pommade sur le corps de son Espada, elle était habituée faut dire.. A chaque fois qu'il revenait d'une mission sur terre elle devait le soigner. Passant la majorité de son temps à faire ça, elle avait acquis rapidité et expérience. Au bon vouloir des patients et des blessures. Or celle de Grimmjow avait beau être grave, elle était tout a fait soignable. La jeune fille, blonde aux yeux gris azuré, passa donc les 1o prochaines minutes... Et plus.

    Pendant que son regard allait ici et là pour voir la profondeur de la plaie, bien sûr elle laissa aussi ses yeux trainer sur le corps de Grimmjow.. Tant qu'a faire. Elle se souvint aussi , les jours où elle soignait son maître devant les yeux des autres fraccions, ou le jour mémorable, ou elle le vit revenir avec un bras en moins, sans la troupe d'incapable qui le suit partout. Pourtant le sourire n'était pas là. Il pestait contre Tôsen. Cet aveugle qui ne vit que pour la justice. Elle se souvient. C'était un soir où la chaleur avait fait qu'elle avait mis son uniforme léger.. Léger et court. Digne d'un assassin. Elle s'était allongée sur le lit et attendait sagement le retour de son Espada. Elle s'en foutais des autres, elle voulait juste Grimmjow. Mais la peur la prit quand elle vit son épaule ensanglantée. Elle s'était relevée, et avait longuement posés ses yeux sur son maître. Il avait encore sorti une de ses réplique dont il a le secret, et la jeune fille s'était empresser d'aller le soigner en vitesse grand V. Puis elle est arrivé, et tout à changer. Quand elle était là, Rider faisait de son mieux pour paraitre aimable et redevable. Mais dans le fond, elle avait un je ne sais quoi que la blonde ne supportait pas. Surement le fait que Grimmjow veuille passer plus de temps avec elle, qu'avec sa fraccion.

    Elle s'essuya le front, et souffla en se reculant un peu. Puis afficha un sourire et hésita un instant... Pour finir par poser ses lèvres sur le front de Grimmjow. Et elle se releva, comme si de rien n'était. Sentant la claque et les répliques arriver.





Gommen. C'est court.

_________________
Restes là! Mademoiselle n'a pas fini de jouer..

Bloody Angel | Adrénalia Rider Inserra | Assassin
. .

/!\ En manque Cruel d'Inspiration /!\

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une dernière fois.. [Pv Grimmjow - BTLFA]   Mer 5 Aoû - 23:48

    La réponse d'Adrénalia se montrait très impertinente et si il avais encore de la force, la Sexta lui aurais bien fait comprendre que ce n'était pas le moment de lui tenir tête. Mais il ne put que lui jeter un regard fielleux et menaçant. Il n'avait même plus envie de lui adresser la parole pour le moment, étant entre la fatigue et la colère. Heureusement pour elle, elle savait à qui elle avait à faire et ne garda pas longtemps son air hostile. Elle finit par afficher un sourire dont Grimmjow se fichait de son apparition alors que cette expression était si rare venant de sa fraccion. Celle-ci commença donc les soins qui ne se firent guère douloureux du début jusqu'à la fin. Elle passa d'abord, une pommade dont la douceur n'était pas plus perceptible que la douleur pour l'Espada. Les plaies étaient nombreuses mais la plus importante restait celle de la lame du shinigami rouquin qui lui avait planter à l'abdomen. Les soins ne se firent en effet guère douloureux, mais Grimmjow malgré son infini puissance, laissa s'échapper un léger gémissement de souffrance lorsque sa fraccion à la chevelure doré vint à s'attarder sur cette plaie profonde. Elle passa à présent aux bandages, où elle recouvrit les blessures les plus importantes à l'aide de ces derniers.

    Durant tout ces soins, Grimmjow n'avait de pensées que pour son combat qu'il venait de perdre, le seul combat qu'il allait se rappeler jusqu'à la fin de sa vie, étant son unique défaite. Le plus énervant n'était pas de perdre mais de se faire vaincre par un être complètement divergent de vous. Le plus pitoyable était que la Sexta ne ressentait plus aucunes onces de haine envers celui qui venait de le battre. Alors qu'en plus de l'avoir vaincu, l'humain aux cheveux rougis, l'avait sauvé de l'attaque de Nnoitora qui aurait put l'achever, ce qui n'était pas plus mal pour l'Esapada. Se faire battre et à la fois sauver par la même personne, s'était donc ça les prémices de l'enfer. Cette défaite n'était pas une simple humiliation mais toute une remise en doute sur la vie de Grimmjow, à partir de sa transformation en Adjuchas. Ayant comme seule pensée de se battre et de ne penser qu'à lui, le grand JaggerJack ne se serait jamais douté qu'un personnage se battant pour les êtres qu'il affectionnait, le vraincrait un jour. La Sexta aurait bien voulu pleurer face à son existence médiocre et insipide, mais il n'en était même pas capable. Le seul sentiment qu'il pouvait exprimer n'était rien d'autre que la haine.

    Le soudard aurait très certainement préféré perdre contre Ulquiorra Schiffer plutôt qu'un type comme Ichigo Kurosaki. Grimmwjow n'excellait que dans le combat et ne ressentait que de la haine, alors perdre contre une personne qui était capable d'aimer ainsi que de penser à autre chose qu'à lui et au combat, restait une chose des plus humiliantes. Un sentiment appelé jalousie, qui restait très proche de la haine, vint alors prendre possession du belliqueux. Il était jaloux du bonheur de l'humain pour les raisons susnommées. Fallait il que l'Espada apprenne à aimer pour devenir plus fort? L'amour est une passion mutuelle et il fallait la ressentir au minimum à deux, sinon on appelait cela du narcissisme. Comment aimer alors que personnes ne vous aimait? En ayant cette pensée en tête, Grimmjow reposa son regard vers Adrénalia qui venait de finir les soins et qui semblait étrange à la vue de son regard. Elle paraissait hésitante et l'on comprit pourquoi lorsqu'elle vint s'approcher du front de la sixième épée afin de lui déposer un doux baiser sur le front. Ce geste était des plus troublants pour l'Espada qui était en ce moment même, en plein questionnement sur son existence. Pour les personnes de l'acabit de la Sexta, un geste incompris comme celui-ci, résultait souvent à de la colère, mais cette fois-ci le fielleux réagis différemment, gardant un air troublé.


    « Adrénalia pourquoi... Humph.. TEME! »


    C'était plus fort que lui. Accepter que quelqu'un puisse l'aimer était tout bonnement impossible et clairement trop tard. Tout comme il était inconcevable d'aimer. Il se leva en puisant dans ses dernière ressources, n'écoutant même pas les conseils de sa fraccion et lui faisant comprendre par un geste de la main qu'il ne voulait pas qu'elle l'aide à se relever. Sa vie n'avait été qu'un malentendu, soit, à présent ça allait changer. Dans un élan de pensée, Grimmjow décida d'un nouvel objectif pour affirmer son existence. Il allait à présent, vivre et s'entraîner pour pouvoir battre Kurosaki Ichigo et ainsi prendre sa revanche. Sans s'en rendre compte, ce rouquin était prédestiné à être son meilleur ennemie. Essayant de ne pas perdre équilibre la sixième épée restait les poings serrés et les yeux fermés accompagné des sourcils froncés. Il renonçait une nouvelle fois à l'amour et toutes sortes de bonheur et il ne fallait à présent ne plus douter, en espérant que Adrénalia qui était derrière lui, ne proteste pas. Aizen Sosuke, ses deux acolytes et les trois premiers Espadas étaient à présent sur terre et affrontaient les soldats du Seireitei. Aizen avait donc en visée le monde du Roi de la Soul Society, et allait sûrement délaisser le Hueco Mundo. C'était donc un deuxième tournant dans la vie de Grimmjow. Il allait enfin pouvoir diriger le palais blanc Las Noches qui lui était dû, des sa naissance au Hueco Mundo. Seul obstacle, Ulquiorra. Et il fallait à présent, en plus de surpasser Ichigo, vaincre la Quarta Espada. Cela n'allait pas être chose aisée mais la Sexta avait un mental d'acier.

    « Kurosaki... »

    « Adrénalia, suis moi! On retourne à Las Noches! »





[ Désolé pour la qualité, ça fait plusieurs mois voir un an que j'avais pas fait un rp bleach.. x) ]


Dernière édition par Grimmjow JaggerJack le Ven 21 Aoû - 16:28, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Adrénalia R. Inserra
• Admin •
• Fraccion de Grimmjow •
• Emmerdeuse attitrée d'Ulquiorra •

avatar

Féminin Messages : 203
Date d'Inscription : 17/05/2009
Âge : 26
♦ Zanpakûto/Pouvoir(s) ♦ : ShiYai - Vent
♫ Musiques du moment ♪ : Do It Again ♫ Jessica Mauboy

MessageSujet: Re: Une dernière fois.. [Pv Grimmjow - BTLFA]   Jeu 6 Aoû - 18:18




      ♪ ♫ GrimmJow:- Adrénalia pourquoi... Humph.. TEME!


    Finit le sourire, elle avait fermer les yeux avec force et prit la moue de la petite fille qui se fait engueuler. Elle se retint de lui balancer une nouvelle réplique et s'écrasa encore une fois. Mais elle avait bien envie de faire sortir le venin qu'elle gardait en elle. Puis il se releva, niant la main qu'elle lui tendait. Elle s'était attendue à ces deux réactions, mais elle était quand même profondément décue, elle resta là, main tendue vers le vide, une expression triste sur un visage triste. Alors elle se retourna en faisant voler ses cheveux blond et la jupe déchiré de son uniforme d'été, explosa et cria point serré, yeux fermés par la colère sourcils froncés:

      ♫ ♪ Adrénalia:- Vous refusez qu'on vous aide, vous refusez la moindre marque d'attention.. Si c'est ça le roi vas se retrouver tout seul! Vous ne serez plus qu'un roi solitaire incapable de comprendre pourquoi il a perdu ce combat!


    Elle croisa les bras sous sa poitrine avec colère, sans se douter un seule instant qu'elle avait répétée les paroles du dernier adversaire de son espada. Elle ne regretta pas ses paroles, du moins pas tout de suite. La colère était trop présente. Mais passé les 1o minutes, Adré commença à se dire qu'elle n'aurait peut être pas du dire ça. Elle apprécie GrimmJow, pour ses manières parfois brutales qui change de tous les hommes qu'elle a pu voir par le passé, pour sa façon de parler, si franche qui ne va pas par quatre chemins, son physique aussi bien sûr.. Son charisme et sa prestance.. Même si ce qu'elle venait de dire était cousu avec de la vérité sans une once de mensonges.. L'espada n'apprécierait pas.. L'espada n'apprécie pas ce genre de vérité, car il ne la comprend pas. Cela se voyait sur son visage. Une expression si colérique et hargneuse ne pouvait traduire que le dégout qu'il éprouvait quant à sa défaite, son incompréhension. Si seulement il savait.. Savait que si l'on se bat pour protéger et servir non seulement notre cause est juste, mais elle nous donne aussi l'espoir de gagner pour un but précis.. Et la peur de perdre.. La cause, mais aussi la personne pour qui on se bat. Et ça... Ca donne la force de combattre par delà ses limites. La peur révèle nos forces les plus enfouie. Le but une fois acquis n'en sera que plus mérité, plus doux, et plus savoureux. Les fois où elle combattaient sous les ordre de GrimmJow, elle savait éperdument que si elle perdait là, il n'en ferait rien, pas de frustration, de tristesse ou de colère.. Elle en était persuader. Mais si elle gagnais, GrimmJow verrait alors que sa fraccion est forte et qu'elle mérite une certaine attention. C'est du moins ce qu'elle se disait. Il ne disait pas grand chose cependant quand elle revenait du combat victorieuse, la respiration saccadé et le corps entaillé.

    Depuis un certains temps maintenant, Adrénalia Inserra refusait les combats qu'elle jugeait inutile. Elle savait que GrimmJHow n'aimerait pas cela mais soit c'était son choix. Si l'espada voulait la voir combattre il fallait l'ordonner. Maintenant elle respecte les ordres aux pieds de la lettre, comme elle l'a toujours fait cependant, mais cette fois, si on ne lui ordonne pas de se battre, elle ne se battra pas. D'ordinaires, jamais on a eu à se plaindre de quoi que ce soit concernant Adrénalia en matière d'obéissance et de discipline. Etre avec la tête de farine lui a appris à ne pas sortir du droit chemin, de même que son ancienne vie, lui à prouver que la discipline est maitre de tout. Un bon soldat ce doit d'être obéissant, c'est la base des bases. Mais Adré à diverger, son caractère à quel peu changer. Alors certes, une mission est toujours accomplie au pied de la lettre, sans trace ni quoi que ce soit, mais elle au niveau caractériel.. La jeune fille n'hésite plus à dire ce qu'elle pense. Comme maintenant.

    Son visage se décomposa petit à petit, montrant un éventuel regret. Mais elle ne voulait pas s'excuser. S'excuser était pour elle une marque de faiblesse. Une faille dans sa fierté sans égale. Mais avec GrimmJow elle avait parfois appris à s'en passer.. De cette fierté.

      ♪ ♫ GrimmJow:- Kurosaki...


    Elle se retourna, et regarda son Espada. Que venait-il de dire? Kurosaki? Elle avait déjà entendu ce nom auparavant, quand il revenait de cette escapade sur terre. Son visage se voila. Alors c'était lui, Kurosaki Ichigo...?

      ♪ ♫ GrimmJow:- Adrénalia, suis moi! On retourne à Las Noches!
      ♫ ♪ Adrénalia:- Hin? Nande ?!


    La réponse qui suivrait allait sans doutes être ponctué par un "parce que" ou autre de ce style, peut être un regard froid et déplaisant. Elle plaça ses mains sur ses hanches, mais au final elle devait obéissance. Alors elle le suivit sans rien dire. La tête baissée, le regard évasif, vide, pensif. Une expression si... Mélancolique. Restant quelque peu à distance de son Espada.

      ♫ ♪ Adrénalia:- Gomen nasai, GrimmJow-sama.


    Avait-elle soupiré. Gomen' pour tout. Le fait d'avoir été si odieuse, et le fait de ne pas avoir pu l'aider alors qu'il combattais Ichigo Kurosaki. A mure réflexion, elle se sentait responsable de ses blessures. Mentales comme physique. C'était absurde, elle n'était pas responsable de sa défaite, elle n'avait pas non plus le droit d'interférer pendant le combat entre le Vizard et l'Arrancar, mais elle ne pouvait s'empêcher de penser à une telle chose.





[C'est pas grave, comme tu peux le voir, moi aussi j'ai une baisse de niveau. On va mettre tout ça sur le compte de la chaleur XDDD]

_________________
Restes là! Mademoiselle n'a pas fini de jouer..

Bloody Angel | Adrénalia Rider Inserra | Assassin
. .

/!\ En manque Cruel d'Inspiration /!\

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une dernière fois.. [Pv Grimmjow - BTLFA]   Ven 21 Aoû - 21:58

    Pour rendre les choses encore plus complexe, Adrénalia se montra peu compréhensif face au choix de Grimmjow. Elle semblait ne pas vouloir adhérer à ce que son Espada renonce à tout, excepté haine et violence. Selon elle, la façon dont la Sexta ignorait toute sorte d'attention à son égard n'était pas digne d'un roi. Étrangement, sa phrase ressemblait à celle de Ichigo Kurosaki, et amenait une nouvelle fois Grimmjow dans ses songes. Ils avaient tous la même pensée en tête, un roi ne pouvait l'être si il était détesté de tout ses sujets. Détesté peut être pas, mais craint sûrement! Qu'est-ce qu'ils croyaient? Que le belliqueux allait être courtois et compréhensifs envers ses divers serfs et et valets? C'était mal connaître l'Espada. Son futur règne du Hueco Mundo allait perpétuer sa vie précédente et continuer à prôner toute sorte de violence et non-civisme. Enfin en cet instant de doute versatile, JaggerJack ne savait plus trop quoi penser en écoutant les dires de sa fraccion. Le fait de savoir qui avait raison et tord, n'était pas important pour Grimmjow, c'était surtout la façon dont on préconisait ses convictions et les envies. Et Adrénalia semblait sûr d'elle et franche dans ses mots. La sexta vint alors à se tourner vers sa fraccion, où il pouvait apercevoir les traits du visage, étiré par la colère et la tristesse, de la blondinette. Son minois si souvent neutre et placide, s'était tout d'un coup manifesté grâce à l'aide de la rage. Inconsciemment, Grimmjow préférait voir la belle blonde comme ça, plutôt qu'en véritable morte vivante qui ne manifesterais aucune sautes d'humeurs, comme ce cher Ulquiorra Schiffer. Ce changement de comportement était sûrement dût au changement d'Espada. En effet la jeune arrancar était autrefois la fraccion de la taciturne Cuarta Espada. Passé de la flegme à la fureur, cela devait très certainement modifié la personne sur quelques plans émotionnels. La sixième épée ne préférait pas répondre à la nonchalante, par simple manque d'envie et de force. Cette discutions sera sûrement repris un autre jour dans une autre circonstance et le débat sera sûrement plus complet que celui-ci. La fraccion l'avait dors et déjà comprit lorsque ses expressions faciales, commencèrent à s'estomper pour revenir à une frimousse impassible comme à son habitude. Le visage d'Adrénalia était certes, frigide, mais il y avait quelque chose dans son regard qui amenait à une pensée de reflet pour Grimmjow. Inconsciemment ces deux êtres avait le même regard et c'est très certainement ce qui les rapprochaient tout deux. L'arrancar avait toujours en tête ce fameux baiser sur le front. Le fielleux était intrigué par la signification de cette acte. Un simple geste de respect ou bien d'amour? De plus, cette démarche a été réaliser à un moment peu propice au vue de ce qui s'était passé précédemment. Mais malheureusement on ne peu choisir quand les fait doivent arriver, et Grimmjow devait faire face, en plus de sa défaite contre le vizard rouquin, à une preuve d'affection flagrante et soudaine de sa fraccion.

    Enfin ces questionnement seront eux aussi remis à plus tard car la Sexta avait décidé de partir pour Las Noches, en priant Adrénalia de le suivre. Celle-ci protesta par une question, qui n'était pas favorable à l'amélioration caractériel de JaggerJack. Heureusement, un seul regard dur et féroce suffit à lui faire comprendre qu'elle devait obéir et non questionner. Elle resta à distance de son Espada pendant quelques instant pour ensuite s'excuser. Ces excuses étaient tout aussi énigmatique que son regard. Demandait elle pardon pour son affront de tout à l'heure ou pour celui de maintenant? Étrangement elle semblait se repentir pour touts. Toutes les fois où elle ne put remplir son devoir en tant que fraccion. Elle savait pourtant que Grimmjow n'avait que faire de ces protocoles de soit disant "servants" et qu'il détestait qu'on veuille l'aider pour quoi que ce soit. C'est pour cela que ses fraccions étaient souvent perplexe face aux agissements de leur maître, étant donné qui les considérait plus comme des machines de guerres, prêts à lui rendre service lors de combat à plusieurs. Pas besoin de laquais ou de larbins, Grimmjow savait se laver tout seul comme tout félin qui se respect, et savait se nourrir de façon solitaire tel un prédateur affamé. C'est dans ses pensées confuses et obscur et d'un pas assuré, que les deux hybrides partirent vers le grand palais blanc du Hueco Mundo. Esquissant un rictus complait et malveillant, JaggerJack partait à la conquête de son royaume.


« En route Adrénalia. Je vais récupérer ce qui me revient... »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une dernière fois.. [Pv Grimmjow - BTLFA]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une dernière fois.. [Pv Grimmjow - BTLFA]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sethie, une dernière fois
» Des musiques pour s'amuser
» embrasse moi .
» [ASTUCES] WhatsApp: Les applications utiles pour le Messenger le plus populaire [11.02.2014]
» A TOI H.O, MON SANG, MON FRERE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach The War Of Soul :: • Hueco Mundo • :: Desert-
Sauter vers: